• CAGLE AUBREY

     

    Est né le 17 SEPTEMBRE 1934 (et non en 1928)  à LEXINGTON (TENNESSEE) . Cagle a passé les premières années de sa vie dans la ferme de ses parents. Il achète sa première guitare à l'âge de onze ans et forme un groupe  six ans plus tard. L'un de ses premiers engagements était un spot radiophonique à Jackson, Tennessee. Plus tard, il a assuré sa propre émission de radio  WDXL, dans sa ville natale de Lexington .

    Résultat de recherche d'images pour "lexington 1954"lexington (fifties)

    En 1955, par manque de travail, Aubrey s'installe dans l'Indiana, où il résidera jusqu'à la fin de sa vie. En 1957, il enregistre son premier single  qui sort en SEPTEMBRE  /

    'Real Cool' / 'Want To Be Wanted Blues' (House of Sound    (tennessee) C& 504), les deux faces d excellent niveaux et probablement son disque le plus connu. Il a été enregistré à Memphis, avec Chips Moman (cf ELVIS 1969)  à la guitare.

    label shot

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle"

    En 1959 il va CRÉER son propre label :  GLEE RECORDS , à Indianapolis,  avec son beau-frère comme associé , Johnnie James. Son premier single a sortir sera:

    BE BOP BLUES - JUST FOR YOU (GLEE 100) . AOUT 1959 .

    2 bons titres la encore comme vous pouvez l'écouter .  Il va sortir son 2e opus qu' un an apres : le 15 AOUT 1960 .

    COME ALONG LITTLE GIRL -BLUE LONELY WORLD (GLEE 1001),d'un bon niveau que l'on qualifiera de plus commercial (mais en moins guère péjoratif bien sur) et qui sera préssé par RCA .

    En 1961,il se rend à NASHVILLE au studio RCA pour enregistrer .Cela va aboutir à la sortie de 2 SINGLES .

    (GLEE 1005): SWEET TALKIN -OH WHAT A MEMORY

    (GLEE 10010) : I LL FIND MY WAY - MY EMPTY ARMS 

    A cette époque Cagle avait décidé d'adopter le nom de scène de Billy Love et les deux disques ont été publiés sous ce nom. Les musiciens des session  étaient membres du groupe  d'Aubrey.

    label shot

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle"

      Cagle a continué à se produire dans les clubs locaux tout au long des années 1960 et 1970, en passant du rockabilly au country. Mais il n'a jamais été un musicien à temps plein.

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle" 

    En 1978 il remet ca sous GLEE RECORDS avec 

    ROCK A BILLY BOY -BOP AND STROLL (10012) .

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle"

    Un autre single sortie de date inconnu est sorti ...

    BOP N S TROLL -CINDY LOU 

    Précisons que 'Rock-a-billy boy' et 'Bop & Stroll sont des masters de 1957  retouvé par AUBREY .Ce fut sa dernière sortie jusqu'à ce que la plupart de ses enregistrements soient assemblés sur un CD intitulé 'Real Cool' (Solid Gold SGR 102), sorti en 2000. Il n'a que neuf titres. Trois face  B ont été omis !!!!sacrilege !!!

     Aubrey Cagle est décédé en 2004, de causes inconnues, à l'âge de 69 ans. 

    MERCI A LUI D AVOIR EXISTER PAIX A SON AME .

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle" 

    Résultat de recherche d'images pour "aubrey cagle"

     

     Résultat de recherche d'images pour "cagle aubrey"

    Résultat de recherche d'images pour "cagle aubrey"

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • elvis and the march of dimes ANNEES FIFTIES 

     Elvis for The. March of Dimes

     

    March of Dimes 

    est une association caritative américaine axée sur la santé dont la mission est d'améliorer la santé des bébés en évitant les problèmes à la naissance, les naissances prématurées et la mortalité infantile. Elle a été fondée en 1938 sous le nom « National Foundation for Infantile Paralysis » par le président Franklin D. Roosevelt pour vaincre la poliomyélite, maladie dont il était atteint. Le nom de March of Dimes était initialement celui de la campagne annuelle de levée de fonds de l'association (le « dime » étant la pièce de 10 cents). Il fut créé par Eddie Cantor lors de la diffusion d'un volet de March of Times, les informations filmées diffusées dans les cinémas américains des années 1930 aux années 1950.

     

    On connait ELVIS pour de raisons multiples : BEAUTE -TALENT-VOIX-ROCK N ROLL-ROCKABILLY -MUSIQUE-CHEVEUX-HABILLES-JUMPSUITS ...et j'en passe SOUVENT RECONNU comme la plus grande star de 20 e SIECLE §§§!!!!! 

    La je vais quelque peu parler d un THEME qui LUI TENAIT ENORMEMENT A COEUR:  LA GENEROSITE et DIEU SAIT QU'il a certainement été un de artsites à avoir le plus donné et meme souvent sans en faire ETAT , hors mis exception qui pouvait aidé L OEUVRE CHOISI . 

    Comme par exemple THE MARCH OF DIMES .

    DE PAKES : Elvis Presley était un grand humanitaire. Tout au long de sa vie, il s'est montré très soucieux du bien-être des autres. Elvis a activement soutenu de nombreuses bonnes causes de quelque façon que ce soit : des tournées -  photos et des concerts de charité, aux donations (de toutes sortes!), Et bien plus encore .


    Pendant mes recherches sur ce sujet, j'ai été étonné de voir à quelle fréquence Elvis avait été impliqué dans le travail caritatif, dès le début de sa carrière, et j'aurais pu facilement remplir une dizaine de pages avec ça. Donc ceci étant bien clair ,venons en à cette oeuvre qu il a énormément supportée .(je vais en un pemiers temps parler de ses annes d OR les FIFTIES ...

     

     January 1957 - Radio Spots for (March of Dimes) du king lui meme .

    un 2e spot 

    January 2, 1957. New York, NY 

    On retrouve la premiere trace d ELVIS pour cette oeuvre le 10 AVRIL 1956 à LUBBOCK TEXAS,ou avec FARON YOUNG il est soutient de la journee THE MARCH OF DIMES . A ce concert ou BUDDY HOLLY fait sa premiere partieet est avec lui Faron Young -wanda jackson-jimmy&johnny -the country deputie .

     

    1956-04-10 With Faron Young (Fair Park Coliseum, Lubbock, TX)avec faron young en coulisse .

     Le 4 juillet 1956, Elvis Presley se produit  au CONCERT DE BIENFAISANCE au parc de Russwood à Memphis. Tous les profits ont été versés au  Cynthia Milk Fund and the Variety Club’s Home For Convalescent Children. Les artistes l accompagnant sont Memphis navy admirals band -the confederate babershop quartet -the dixie dolls-helen putnan et lee denson . 

    petit fait du jours : Mme Mincey et sa fille de 12 ans, Ellen, attendaient avec impatience de voir Elvis jouer ce soir-là, mais tragiquement, ils ont été blessés dans un accident de voiture et forcés de passer la nuit dans un lit d'hôpital . Elvis a entendu parler de leur accident et a décidé de rendre visite à la mère et à l'enfant malchanceux à l'hôpital St. Joseph. Selon le rapport du journal Memphis du lendemain, Elvis a passé 20 minutes avec les jolies filles meurtries .

    1956-07-05 Ellen Mincey, St. Joseph’s Hospital, Memphis 01 

     LE 28 OCTOBRE 1956 :

     Au milieu des répétitions pour le Sullivan Show, Elvis a trouvé le temps de prendre le vaccin contre la poliomyélite le  Salk Vaccine. Cela a été fait dans un cadre parfaitement publicitaire devant les photographes et les autres membres de la presse. 
    Les photos publiées de cet événement ont beaucoup aidé à faire connaître ce vaccin révolutionnaire. Selon le New York Times du lendemain: 
    'Le chanteur  est un exemple pour les adolescents'. 

    1956-10-28 Polio Shot 2 (upgrade)

    Dr Harold Fuerst a gauche , la dame à droite est le Dr Leona Baumgartner, commissaire de la santé de New York .

     Lors de sa derniere apparition au louisiana hayride le 15 decembre 1956 ,on met en état les places de devant pour quelques malades . Il va poser avec eux eux et leur signer des autographes .

    1956-12-15 Hayride 02

    1956-12-15 Hayride 01

     ELVIS VA ENTREPRENDRE SA DERNIERE EMISSION AU FAMEUX ED SULLIVAN LE 6 JANVIER 1957 .

    Lors des répétitions ELVIS DEMARRE une grande compagne avec en introduction des photos avec la belle JOANNE WILSON .

    1957-01-09 Miami Daily Newsphotos qui parait  le 9 janvier 1957 au  Miami Daily News .

    1957-01-06 With Joanne Wilson (New York City's March of Dimes Poster Girl of 1956) 05

    The King

    1957-01-06 With Joanne Wilson (New York City's March of Dimes Poster Girl of 1956) 02

    1957-01-06 With Joanne Wilson (New York City's March of Dimes Poster Girl of 1956) 01

     Le meme jours plus tard apres les show il pose pour  AMERICAN CANCER SOCIETY.

    FIGHT CANCER with a checkup and a check

    1957-01-06 American Cancer Society 1

    1957-01-06 American Cancer Society 2

    1957-01-06 American Cancer Society 3

    1957-01-06 American Cancer Society 4

    et encore le 9 JANVIER 1957 Avant qu'Elvis ne prenne le train pour Hollywood, il prit le temps de poser quelques photos avec des représentants de March Of Dimes.
      

     1957-01-10 Memphis 1

    1957-01-10 Memphis 3

    1957-01-10 Memphis 2

     Le 3 FEVRIER 1957 une station radio OFFRE une collection de disques d ELVIS ,

     l'argent serait ensuite donné au March Of Dimes,ce sont des ennemis à Presley qui ont achetes les disques pour les BRULER (des cons partout)!!!). 

    1957-02-03 The Sunday News Journal 

      Elvis est arrivé à Hawaï le 9 novembre 1957 . C'était le premier de ses nombreux voyages dans les îles. Les trois spectacles qu'Elvis a faits à Hawaï devaient être ses derniers concerts des annees 1950 .

     

     

     Elvis  va la encore passer un moment avec une jeune victime Hawaienne de la polio . 

    1957-11 Hawaii 1

     

     Elvis  a toujours  donné à de bonnes causes. De grosses sommes d'argent et même un yacht appartenant autrefois au président Roosevelt. la en ce

    25-26 decembre 1957 


    A cette occasion, Elvis a offert à March Of Dimes une partie de sa collection d'ours en peluche, qui sera vendue aux enchères le 20 janvier 1958.

     1957-12-24 The Dispatch

    Résultat de recherche d'images pour "dimes get elvis bears"

     8 JANVIER 1958 

    ELVIS FETE SES 23 ANS

    MARY KOSLOSKI QUI A été  March Of Dimes poster-child de 1955.

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Photo: March of Dimes,Mary Kosloski of Collierville,Tennessee,Franklin D Roosevelt,1955sur la tombe de f roosvelt avec ELEANOR ROOSVELT .

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    EST INVITE A GRACELAND .

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Eight-year-old Mary Kosloski had a date with Elvis Presley Jan. 8, 1958, and he kept her waiting for more than two hours. The Collierville girl, who was the national March of Dimes poster child in 1955, seemed to forgive all when Elvis appeared and told her: 'If you were 10 years older, honey, I wouldn't let you go'.

    MARY A HUIT ANS ///  Elvis est apparu et lui a dit: «Si tu avais 10 ans de plus, chérie, je ne te laisserais pas partir»

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"

    1958-01-10 The Tuscaloosa Newsarticle du 10 janvier 1958 TUSCALOOSA .

     1er octobre 1958 ELVIS debarque en Allemagne et va prendre ses quartier à FRIEDBERG .

    DECEMBRE 1958 

    ELVIS RENDRA VISITE à ROBERT MARQUETTE (et sa famille) à FRANCFORT et cela à 3 visites minimum (à notre connaissance) .

    et donc DECEMBRE 58 la PREMIERE puis janvier 1959 .

     À l'invitation du magazine Confidental, Elvis a assisté à une séance de photos pour promouvoir,un travail de collecte de fonds en janvier 1959  et pose avec Robert Marquette, une victime de la polio de six ans, pour une série de prises de vues publicitaires.

    ♡♥The second time Elvis Presley visited Robert Marquette he shows off PFC stripes in January 1959. Vera Tschechowa an 18 yr old actress he had just met was allowed in the photoshoot♥♡1janvier 59 avec vera tschechowa (actrice) 

    Taken in Frankfurt, Germany on January 18, 1959. At the invitation of Confidental magazine, Elvis attended a photo shoot to promote the fund-raising work of the March of Dimes. On this occasion he met 18-year-old German actress Vera Tschechowa for the very first time and posed with her and six-year-old polio victim Robert Marquette for a series of publicity shots.

    la nous connaissons la date exact 18 janvier 1959 .

    elvis presley | Tumblr

    December, 1958 FRANKFURT │ GERMANY Here we have Elvis visiting ROBERT MARQUETTE in Frankfurt. Robert was a six year old March Of Dimes poster child suffering from polio. Elvis would pay the Marquette family a visit on at least three occasions. The correct dates for these visits is still a bit of a mystery, but it is generally assumed that the first photoshoot took place in December of 1958.decembre 1958

    Elvis Presley — ♡♡♡

    December, 1958 FRANKFURT │ GERMANY Here we have Elvis visiting ROBERT MARQUETTE in Frankfurt. Robert was a six year old March Of Dimes poster child suffering from polio. Elvis would pay the Marquette family a visit on at least three occasions. The correct dates for these visits is still a bit of a mystery, but it is generally assumed that the first photoshoot took place in December of 1958.dec 58

    Vera Tschechowa and Elvis Presley - March of Dimes Photo January 1959janv 59

     

    Elvis Jan 18, 1959 Frankfurt with Robert Stephen Marquette March of Dimes18 janv 59

    Elvis with six-year-old polio victim, Robert Marquette in Frankfurt/ Germany on January 18, 1959.

    18 janv 59 +vera 

    1959-01 Frankfurt Robert Marquette 300

    1959-01 Frankfurt Robert Marquette 202

    1959-01 Frankfurt Robert Marquette 301

    1959-01 Frankfurt Robert Marquette 200

    REMARQUE ; REGARDEZ BIEN SON COSTUME DIFFERENT DE DECEMBRE et bien c'est comme cela que vous pourrez reconnaitre les dates car en janvier 59 ELVIS est passé SOLDAT DE 1ERE CLASSE .

    1959-01 Frankfurt Robert Marquette 101

     16 JANVIER 1959

    ELVIS DONNE SON SANG A LA CROIX ROUGE,il le fera tres tres souvent .

    1959-01-19 Red Cross 2

    1959-01-19 Red Cross 1

    1959-01-19 Red Cross 3

    BRAVO 1959

    du magasine BRAVO  de 1959

    Bien sur d autres stars ont soutenu cette cause mais croyez moi pas si assidu et aussi longtemps §§§§!!!!!

    Marilyn Monroe 58

     

    Résultat de recherche d'images pour "MARY KOSLOSKI 1955 march of dimes"JFK

    Résultat de recherche d'images pour "march of dimes and stars"mansfield

    Résultat de recherche d'images pour "join march of dimes"

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and sinatra"sinatra

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and armstrong"amstrong

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and esther williams"esther williams

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and esther williams"gypsy rose lee

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and peck"g peck

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and dinah shore"dinah shore

     

    Résultat de recherche d'images pour "the march of dimes and wyman"jane wyman

    Remember Me! 1957 March Of Dimes - Galaxy Of Stars (Mini LP - Repro)

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Merce Cunningham 

     

     

     

    Il était danseur chez Martha Graham lorsqu’il a entamé son parcours chorégraphique. Martha Graham était une des grandes figures de ce qui s’appelait alors la « modern dance ».

    Résultat de recherche d'images pour "Martha Graham"

    Le concept à l’œuvre dans la modern dance était celui du retour à l’origine, le retour aux sources avant la civilisation et ses méfaits. Martha Graham pensait avec la danse pouvoir rétablir le contact avec des énergies anciennes, naturelles et mythiques qui dorment en nous sous la surface de la culture, d’où son exploitation artistique des mythes anciens par exemple. La danse de Martha Graham exaltait de grands sentiments, des valeurs morales. C’était un univers très émotionnel où l’on allait chercher au fond de soi pour exprimer ce qui y serait enfoui. C’était d’ailleurs l’époque qui était axée sur cette idée de l’expression (voir par exemple Jackson Pollock pour la peinture). 

    C’est donc dans ce contexte que Cunningham, poussé par le compositeur John Cage, va composer ses premières pièces. Il quitte la compagnie de Graham en 1945 et crée ses premiers solos. 

    Merce Cunningham (1919-2009) - L'homme qui a réinventé la dansemerce 1920

     

    En 1951, sa pièce 16 danses pour soliste et compagnie de trois va marquer le premier pas dans une autre direction que celle du retour au moi profond. C’est que Cunningham utilise le hasard pour composer cette danse : il jette des pièces pour déterminer l’ordre des sections de la danse. L’utilisation du hasard lui permet de prendre des décisions esthétiques de manière objective et impersonnelle. On peut dire que ce moyen d’arriver à la création, non par intuition, instinct ou goût personnel, a été une sorte de point de non-retour dans la conception chorégraphique de Cunningham. 

    Cette idée d’utiliser les procédés de hasard pour composer a été d’abord mise en œuvre par le compositeur John Cage, compagnon de route de Cunningham jusqu’à son décès en 1992. Le cercle d’artistes gravitant autour de Cage et Cunnignham se composait entre autres de plasticiens comme Robert Rauschenberg et Jasper Johns, de compositeurs comme Earle Brown, Morton Feldman, David Tudor, pour ne citer qu’eux. Tous ces artistes étaient des gens profondément ancrés dans leur temps. On pourrait dire que ce sont des artistes « urbains » qui ne tournent pas le dos aux impressions sonores et visuelles émanant de la vie citadine, ni aux innovations technologiques de leur temps. 

    Résultat de recherche d'images pour "Merce Cunningham 1945"annee 50

    Ainsi, comme dans la vie, dans les chorégraphies de Cunningham coexistent la danse, la musique, l’œuvre plastique, qui, travaillées chacune de leur côté, sont superposées le jour du spectacle en une rencontre artistique ouverte. Cunningham ne veut qu'aucune forme ne prédomine sur l'autre en scène, mais qu'elles forment un tout.

    Pourquoi cette utilisation du hasard dans ces œuvres ? C’est un moyen de se surprendre soi-même, d’aller au-delà de son propre ego, de sortir de ses habitudes. 

    Le but de la danse de Cunningham est de donner à voir le mouvement et son organisation dans l’espace et dans le temps. Il n’y a pas de sens caché dans les chorégraphies de Cunningham et c’est à chacun de trouver son chemin dans son œuvre. Le spectateur est appelé à être actif, puisqu’il n’y a pas de sens qui lui soit donné, il est libre de voir ou d’entendre ce qu’il veut, selon son propre désir. On pourrait dire que la danse de Cunningham serait une danse de l’intelligence par opposition à la danse de l’émotion de la modern dance. C’est une danse pudique qui tient l’émotion à distance. Libre à chacun d’éprouver du plaisir à ces jeux de collage que sont les chorégraphies de Cunningham et de son équipe. 

    En dehors du hasard, c’est le traitement du temps qui est spécifique chez Cunningham. Ce n’est plus le temps de la musique que l’on suit, mesure à mesure, mais c’est le temps du chronomètre. Les séquences de danse ont telle ou telle durée. Chaque cellule a sa propre musicalité dans ses rapports des mouvements entre eux et avec ceux des autres. La musicalité est interne au mouvement et à celui qui le danse, elle n’est pas imposée de l’extérieur. 

    Le rapport à l’espace est très spécifique également. Ce n’est plus celui de la perspective. Chaque danseur est son propre centre. L’espace se fait et se défait, se tisse sous les yeux des spectateurs, libre à eux de choisir ce qui les intéresse plutôt que de fixer le danseur étoile au centre de la scène. 

    Du point de vue de la technique du mouvement, Cunningham utilise les mouvements des jambes qui sont proches du classique dans leur forme, mais l’intention et l’énergie qui les animent se situent dans un autre registre, d’autant que s’y ajoutent des mouvements de dos choisis de manière aléatoire et qui l’utilisent dans toutes ses directions possibles : en avant, en arrière, sur les côtés, sur les diagonales avant et arrière... 

    Ainsi, danser chez Merce Cunningham demande une grande disponibilité mentale, une maîtrise de son corps non rigide, il faut avoir l’esprit toujours vigilant pour danser cette danse. C’est d’ailleurs en cela qu’il serait difficile de dire que la danse de Cunningham est abstraite, car c’est bien le corps qui est utilisé très loin dans ses possibilités, y compris dans ses rapports à l’intelligence. 

    Cunningham a été l’un des premiers chorégraphes à s’approprier l’usage de la caméra pour filmer la danse, non comme un témoin de travail, mais comme un objet visuel en soi. Il a également contribué à la finalisation d’un logiciel d’écriture du mouvement, « Life forms », qui permet de composer la danse par ordinateur, ce qu’il ne se prive pas de faire depuis que l’âge ne lui permet plus de danser. Ainsi, en 2005 il crée toujours des chorégraphies par le biais de l’informatique, prouvant ainsi qu’il a toujours su s’adapter à son temps et aux circonstances. 

    • 2006 : EyeSpace 
    • 2005 : Views on Stage 
    • 2003 : Split Sides 
    • 2000 : Interscape avec des décors et des costumes de Robert Rauschenberg 
    • 1999 : Biped 
    • 1998 : Pond Way 
    • 1997 : Scenario 
    • 1993 : CRWDSPCR 
    • 1991 : Beach Birds 
    • 1988 : Changing Steps et Five Stone Wind 
    • 1983 : Roaratorio sur une musique de John Cage 
    • 1973 : Un jour ou deux 
    • 1968 : Walkaround Time 
    • 1960 : Crises 
    • 1956 : Changelings 
    • 1951 : 16 Danses pour soliste et compagnie de trois 
    • 1948 : Untitled Solo 

     

     quitte la compagnie de Graham en 1945 et crée ses premiers solos. En 1951, dans sa pièce 16 danses pour soliste et compagnie de trois il introduit les éléments du hasard et de l'aléatoire : il joue à pile ou face pour déterminer les combinaisons de mouvements et décider de l'ordre des séquences gestuelles. Ce moyen d’arriver à la création, non par intuition, instinct ou goût personnel, a été une sorte de point de non-retour dans la conception chorégraphique de Cunningham.

    1952 le Black Mountain College (une école artistique d’avant-garde de Caroline du Nord) voit le premier "happening" : une pièce de 45 minutes où Cunningham dansait, Cage parlait, M.C. Richards et Charles Olson lisaient des poèmes, David Tudor jouait du piano préparé, Robert Rauschenberg projetait des diapositives de ses tableaux et passait de vieux disques. Le public, assis au milieu de la "scène", ne pouvait observer simultanément tout ce qui se passait. "Rien d'autre n'avait été prévu que de laisser les choses se dérouler telles qu'elles seraient." La Merce Cunningham Dance Company voit le jour en 1953. 

    Pour "Antic meet" en 1958 John Cage et Merce Cunningham conviennent ensemble de la durée d'une pièce, mais ne prennent connaissance de leurs travaux respectifs seulement la veille de la représentation. Cage écrit une partition qui reste indéterminée, aussi bien dans sa longueur (ne tenant même plus compte de l'impératif de la durée), que dans la proportion de ses parties. Les danseurs évoluent sans support rythmique autre qu'une perception intérieure du temps. "de ce fait, même si la danse était réglée, nous ne pouvions utiliser les sons comme repères car ils n'avaient jamais deux fois la même place. " Et Cunningham de conclure : " La liberté des danseurs dans l'espace-temps s'élargissait ."

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • NASHVILLE / 

     

    Résultat de recherche d'images pour "nashville" 

     

     

    La ville de Nashville est la capitale de l'État du Tennessee, aux États-Unis. Elle est située dans la partie nord du centre de l'État, dans le comté de Davidson. 

    Nashville était une ville stratégique pour les États Confédérés d'Amérique pendant la guerre de Sécession. Aujourd'hui Nashville est un grand centre de l'industrie du disque aux États-Unis et de la musique country (avec sa salle de spectacles de Grand Ole Opry). La ville est en 2005 la première agglomération du Tennessee avec 1 340 000 habitants dans son aire urbaine et 569 891 habitants pour la ville. 

    Nashville compte plusieurs universités, dont l'Université d'État du Tennessee (publique) et la prestigieuse Université Vanderbilt (privée). 

    Résultat de recherche d'images pour "universite du tennessee nashville"

    Résultat de recherche d'images pour "Université Vanderbilt  nashville"

    Ses habitants sont les Nashvilliens. 

    Nashville a été fondée en 1779 sous le nom de Fort Nashborough, en hommage au héros de la guerre d'Indépendance, Francis Nash. 

    Résultat de recherche d'images pour "Fort Nashborough"

    Depuis les années 1960 Nashville est devenue le second centre de production musicale après New York aux États-Unis. En 2006 on estime que son impact économique total est de 6,4 milliards de dollars chaque année et que l'industrie musicale emploie environ 19 000 personnes dans la région. 

    Résultat de recherche d'images pour "nashville tennessee 1960"

    Mais c'est le secteur des soins de santé qui est le plus important, avant le tourisme et la musique. Nashville est le siège de plus de 250 compagnies, dont l’Hospital Corporation of America, le plus grand opérateur privé d'hôpitaux dans le monde. Cette industrie est estimée en 2006 fournir 18,3 milliards par an et donner 94 000 emplois à la région.

     Image associée

    Les autres industries principales sont les assurances, la finance et l'édition (surtout religieuse). Une production cinématographique, petite mais grandissante, y existe aussi : plusieurs films majeurs ont été filmés à Nashville, dont La Ligne verteThe Last CastleGummoCoal Miner's Daughter et le film de Robert Altman Nashville dont l'action se passe dans la ville. 

    Résultat de recherche d'images pour "Robert Altman Nashville"

    Trois compagnies des Fortune 500 ont leur siège social à Nashville : Hospital Corporation of America, Caremark Rx et Dollar General Corporation (à Goodlettsville). 

    Nashville est considérée comme le berceau de la musique country. 

    Young Buck le célèbre rappeur du fameux groupe G-Unit est natif de Nashville. Bob Dylan y a enregistré plusieurs albums, accompagné par des musiciens locaux, dont le mythique Blonde On Blonde ou encore Nashville Skyline. Plus récemment les groupes tels que les Kings Of Leon (rock, dans la lignée des Strokes) ou encore le groupe Be Your Own Pet (rock décalé, "jungle") sont originaires de Nashville. Notons également que les White Stripes y ont enregistré Icky Thump (album) en 2007. 

    En 1925, une petite station de radio de Nashville, Tennessee commençait à diffuser un programme radio avec des représentations en direct par des musiciens country. Le programme d'une heure du samedi soir suivait un programme de musique classique appelé Grand Opera et bientôt on lui donnait le sobriquet "The Grand Ole Opry". Peu après le programme fut relayé à des stations de radio dans tout le pays et fut entendu par des millions d'amateurs de musique country.

    Résultat de recherche d'images pour "The Grand Ole Opry" Nashville"

    Résultat de recherche d'images pour "The Grand Ole Opry" Nashville 1925"

    Des chanteurs et musiciens amateurs de musique country sont allés en masse à Nashville dans l'espoir d'une chance de jouer et de chanter au Grand Ole Opry et de devenir célèbres et riches. Les grands producteurs de disques commerciaux de New York et de Los Angeles ignoraient d'abord le marché des disques hillbilly, par conséquent les petits producteurs de disques de Nashville commençaient à enregistrer les vedettes de musique country. Aujourd'hui la musique country est bien acceptée par l'industrie internationale de la musique et presque tous les producteurs de disques d'importance ont un bureau et un studio d'enregistrement à Nashville. "Music City" mérite bien son nom.

     

    Ryman Auditorium, au centre de Nashville, était le domicile original du Grand Ole Opry. Il est ouvert à la visite pour le grand public et est toujours utilisé pour de nombreux concerts et autres manifestations des spectacles

     Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "The Grand Ole Opry" Nashville Ryman Auditorium"

    Le nouveau domicile du Grand Ole Opry est maintenant situé à "Opryland" dans Music Valley (vallée de la musique), une banlieue de Nashville. On peut visiter les studios de la radio et de la télévision à Opryland ou participer à l'enregistrement d'un spectacle Grand Ole Opry tous les vendredis et samedis soirs si on réserve des tickets plusieurs semaines à l'avance.

    Résultat de recherche d'images pour ""Opryland" dans Music Valley"

    The Opryland Hotel est un des hôtels les plus impressionnants des États-Unis avec une vaste cour intérieure couverte d'une verrière abritant des jardins tropicaux, une maison typique de plantation du sud, un village, des cascades, un lac, des fontaines et une rivière avec des bateaux d'excursion. Vous pouvez simplement parcourir le fabuleux atrium de l'hôtel Opryland, y faire une pause pour déjeuner dans la food court à caractère détendu, parcourir quelques unes des 30 boutiques, dîner dans un des cinq restaurants à thème ou passer quelques nuits dans une des 2 883 chambres. Le parc à thème Opryland Theme Park adjacent à l'hôtel a été fermé en 1998 et va bientôt ouvrir ses portes comme centre commercial géant.

    Résultat de recherche d'images pour "the gaylord opryland resort hotel in nashville tennessee"

    Music Valley est accessible depuis le centre de Nashville par un taxi aquatique par la rivière Cumberland qui accoste au quai d'Opryland. Un bateau spectacle de style ancien qui propose des excursions, des spectacles musicaux et des dîners dansants part du même quai. A peu de distance d'Opryland il y a un musée de cire de vedettes country, un musée d'automobiles, un musée de jouets et plusieurs clubs qui offrent des spectacles de musique country.

     

    Image associée 

    Résultat de recherche d'images pour "musee de cire nashville tennessee"

    Résultat de recherche d'images pour "musee automobile nashville tennessee"

    Résultat de recherche d'images pour "musee jouets nashville tennessee"

     

    Résultat de recherche d'images pour "museum  nashville tennessee" 

     

    Le centre de Nashville contient bon nombre d'attractions en relation avec la musique country, dont le country music hall of fame (hall de la gloire), plusieurs musées dédiés à des vedettes de country célèbres et le secteur de "Music Row" avec toute une série de studios d'enregistrement internationaux. Il offre aussi un assortiment de musées intéressants, de parcs et d'églises aisi qu'une réplique grandeur nature du Parthénon restauré dans sa splendeur grecque originale

    Résultat de recherche d'images pour "country music hall of fame nashville" 

     

    Résultat de recherche d'images pour "music row nashville" 

    Résultat de recherche d'images pour "music nashville 1955" 

    Le district d'amusement de Nashville est centré sur Broadway et la 2e avenue au centre ville. Vous y trouverez une variété de restaurants, de bars et de clubs avec de la musique country vive. Le Wild Horse Saloon sur la 2e avenue est fameux pour ses soirées de danse country hebdomadaires qui est retransmise à la télévision dans tout le pays. Oui, vous pouvez passer à la télé si vous avez le courage de vous aventurer sur la piste avec quelques uns des meilleurs danseurs country au monde.

    Résultat de recherche d'images pour "Wild Horse Saloon  nashville"

     

    Les soirs de week-end, des musiciens jouent de leurs instruments et chantent des ballades country aux coins de rue du centre ville. Chaque jour vous pouvez voir à Nashville des hommes et des femmes déambuler dans les rues dans leur tenue western décolorée avec une guitare sur le dos, à la recherche de leur chance de trouver gloire et fortune dans Music City, USA.

    A 120 km (75 milles) au sud de Nashville se trouve Lynchburg, Tennessee, le siège de la distillerie de whiskey Jack Daniels. D'autre part, à 320 km (200 milles) à l'ouest vous trouverez Memphis, Tennessee et "Graceland", le berceau du "King of Rock and Roll", Elvis Presley.

    Alors que Nashville a longtemps été connue pour sa scène musicale, le talent et la créativité de sa scène culinaire se sont manifestés plus récemment. Décrite comme « la plus branchée, la plus savoureuse des villes du Sud » par Bon Appetit, l'esprit créatif de Nashville s'est infiltré jusque dans ses cuisines, les convertissant en véritables studios de chefs. Des spécialités du Sud à la haute gastronomie, en passant par toutes les nuances entre les deux, Nashville ravira tous les palais. Pour une expérience typiquement locale, allez explorer ses différents quartiers. Ceux de Hillsboro Village, 12South, East Nashville et The Gulch en particulier vous feront découvrir un savant mélange de shopping, de restaurants, de bars et de concerts.

     

    Savoureux mélange de musique, d'histoire et de culture, Nashville est une ville qui se visite en toutes saisons et pour tous les styles.

     Résultat de recherche d'images pour "nashville rca studio"

    Image associée

    https://www.tripadvisor.fr/Attractions-g55229-Activities-Nashville_Davidson_County_Tennessee.html

     

    Nashville est depuis longtemps connue comme la « capitale mondiale de la composition ». Les auteurs-compositeurs du monde entier se rendent dans la ville de la musique pour apprendre et partager leur passion. Le célèbre Bluebird Cafe présente des auteurs qui viennent jouer leur musique originale dans un environnement intime « en cercle », propre à Nashville et qui leur permet de partager les histoires qui ont inspiré leurs chansons. La Nashville Songwriters Association International, NSAI, qui œuvre à promouvoir l’art de la composition et à protéger les droits des artistes, y a installé son siège. Chaque année, le festival des auteurs-compositeurs de Tin Pan South met ces auteurs-compositeurs sous les projecteurs. Pendant cinq jours, plus de 300 auteurs se produisent dans plusieurs lieux à travers la ville.

    Kings Of Leon at Music City Walk of FameNashville est également devenue le centre névralgique de la pop, du rock, du bluegrass, de l’Americana, du jazz, du classique, de la musique chrétienne contemporaine, du blues et de la soul. Le magazine Rolling Stone a récemment attribué à Nashville le titre de « Meilleure scène musicale ». Des artistes comme Robert Plant, Kid Rock, Black Eyed Peas et Bon Jovi, pour ne citer qu’eux, sont venus dans la ville de la musique pour écrire et enregistrer leurs morceaux. Sans oublier les Kings of Leon, The Black Keys, Sheryl Crow, Paramore et Jack White qui ont choisi Nashville comme foyer.

    C’est à Nashville que l’on trouve la United Record Pressing, l’usine de pressage de vinyles la plus productive au monde. Ouverte en 1949, la United Record Pressing a pressé les disques d’une multitude d’artistes, des Beatles à Miles Davis en passant par Bob Dylan, Beyonce, Justin Timberlake et Ludacris.

    Le Schermerhorn Symphony Center, qui abrite le célèbre Nashville Symphony récompensé de nombreux Grammy, se dresse à la fin du Music Mile, une rue symbolique du centre-ville reliant le Symphony Center au quartier de Music Row, aux salles de divertissement de Demonbreun Street, au Frist Center for the Visual Arts, au Country Music Hall of Fame and Museum, au Music City Walk of Fame et à la Bridgestone Arena. Le Music Mile illustre à la perfection le dénominateur commun que représente la musique entre les secteurs des affaires, de la culture et du divertissement à Nashville.

    Vous pourrez voir et écouter de la musique en live tous les jours et tous les soirs. Les célèbres honky-tonks sur Broadway jouent de la musique en live 365 jours par an. Et avec plus de 150 salles de concert, allant des grandes arènes aux petits clubs, où presque tous les styles de musique sont représentés, on comprend facilement pourquoi Nashville est devenue le berceau de la musique.

    Nulle part ailleurs on ne retrouve ce lien que Nashville a tissé avec la musique et sa réputation de ville de la musique ne fait qu’être réaffirmée depuis plus de 200 ans. Bienvenue dans la ville où la musique est écrite, enregistrée et jouée tous les jours de la semaine. Bienvenue dans la ville de la musique.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • jerry  merritt

     

    Résultat de recherche d'images pour "JERRY LEE MERRITT"

     

    De son nom JERRY LEE MERRITT ,est né le 25 decembre 1933 en arkansas . il a déménagé dans la région du Nord-Ouest des États-Unis et est entré dans le monde du spectacle en 1956. Il a joué  avec un groupe du nom de The Pacers et ont vite démarré des tournées avec CARL PERKINS-SONNY BURGESS .Jerry a enregistré pour tout un tas de labels tels que Capitol (en soutien à Gene Vincent), Lavender, Tell International, Smart, Américain, Scorpia et Furey. Alors qu'il était capable de jouer six instruments de musique, MAIS il était avant tout un guitariste et un chanteur .Parmi ses compositions figuraient «She She Little Sheila», «Hurtin For You Baby» et «Born To Be A Rollin Stone», tous enregistrées par Gene Vincent. De plus, Jerry était le guitariste des sessions de Crazy Times de Gene. Il serait juste de dire qu'après Cliff Gallup et Johnny Meeks, il a été le troisième guitariste  principale de  GENE Vincent.

    Résultat de recherche d'images pour "jerry lee merritt"

    Résultat de recherche d'images pour "jerry lee merritt"

     voici différentes versions  dont Merritt et Vincent se sont rencontres. Une : raconte qu'il accompagnait  Bobby Darin au Division Street Coral à Portland en Oregon quand Vincent entra...... Une autre est :  qu'il jouait avec Clayton Watson and The Silhouettes et était dans une salle de répétition à Centralia, dans l'état de Washington quand il rencontra Gene . Quoi qu'il en soit, il a rejoint Gene et est resté avec lui pendant environ deux ans et demi entre 1958 et 1960.

    En 1959, les directeurs Whitey Pullen et Pat Mason ont organisé   une tournée au Japon  pour Vincent et Merritt . Quand ils sont arrivés au Japon, on raconte qu'il y avait 10 000 personnes qui attendaient à l'aéroport pour les accueillir. Vincent a eu au moins deux grands succès au Japon, dont Blue Jean Bop. Ils ont  joué  pour  des foules quand Gene a eu le mal du pays et se languissait de sa femme Darlene. Un matin, et sans le dire à personne, il a pris un vol de retour aux États-Unis laissant Merritt , terminer les dates du spectacle. Étonnamment, personne dans le public n'a remarqué la différence; ca  Semble difficile à croire, mais apparemment c'est ce qui est arrivé. Quand Jerry est rentré chez lui, il a rejoint Vincent pour l'enregistrement de son dernier album Capitol. Après que Merritt et Vincent se soient séparés, ils sont restés amis et en contact. Par exemple, en 1970, Jerry travaillait sur la bande-son du film Bigfoot avec Roger Peterson eta rencontré  Gene. Le couple a visité la marina de Los Angeles et visité  le bateau de Vincent. Merrit a parlé pour la dernière fois avec Gene en août 1971 ,beaucoup de  pêche. Quelques semaines plus tard, Gene était mort.

    Durant sa carriere Jerry a travaillé avec de nombreux grands noms : Certains des actes  Bobby Darin, Jerry Lee Lewis, the ventures, Buddy Knox, Carl Perkins, Paul Revere and the Raiders, Tex Ritter, Jerry Wallace, Dick et Dee Dee, Graham Fenton, the bue caps, Billy Lee Riley, Johnny Cash, et beaucoup d'autres.

    Résultat de recherche d'images pour "jerry lee merritt"

    JERRY  Lee Merritt a enregistré sur de nombreuses maisons de disques dont :  (Capitol Records) avec Gene Vincent, (Tell International), (Smart,) (Lavender),) (Scorpio,) (Furey,) et  en Europe il a enregistré deux albums sur (Magnum Force) records au Royaume-Uni, (Rock House) en Hollande, (Lautery Records) en France, les enregistrements européens sont distribués dans le monde entier. En ce moment Jerry a eu plus de vingt L.P., C.D., et singles, libérés sur ces compagnies de disques. Certaines des maisons de disques sont EMI, Capitol Records, Londres Records, Decca, Toshiba EMI, Tel-Dec, Top Line, Premiere Records, Charley, Challenge Records, Ever Green, Pollytune, B & S Records, etc. 


    Jerry a reçu une médaille d'or  de Capitol Records pour la chanson qu'il a écrite et enregistrée avec Gene Vincent ,  'She She Little Sheila' a figuré sur les plus grands classements  internationaux pendant 22 semaines, et est aujourd'hui une référence dans toute l'Europe.

    "AFTER CRAZY TIMES WITH GENE" CD released by Jerry in 1993. Material is from the 1960s. Rockhouse MIDCD 9215.

    1. Walkin '- (Jerry Lee Merritt/Pat Mason) 1960
    2. Kansas City Twist - (Jerry Lee Merritt/Pat Mason) 1960 
    3. Tulsa - (Jerry Lee Merritt) 1964
    4. Hollywood & Vine - (Jerry Lee Mason/Pete Johnson) 1964 
    5. She She Little Sheila - (Jerry Lee Merritt/Whitty Pullen) 1959
    6. L.A. - (Jerry Lee Merritt/Benedicte Locten) 1964
    7. Hurtin' For You Baby - (Jerry Lee Merritt/Shirlee John) 1968
    8. Born To Be A Rollin' Stone - (Jerry Lee Merritt/Hiram White) 1968
    9. Jukebox Fever - (Jerry Lee Merritt) 1958
    10. Buffalo Grass - (Jerry Lee Merritt/Prentice Beck) 1967 

     

    Dans ses dernières années, Jerry avait des problèmes cardiaques et été traité. Il habitait  à Dayton, dans l'État de Washington ... IL est décédé le 4 mai 2001.

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • JOE MELSON

     

     

    Est né à BONHAM (TEXAS) le 11 MAI 1935 . Fils d'agriculteur ,Il vit à Bonham avec ses parents, ses deux frères et ses trois soeurs. C'est sa famille  qui remarque tres tot son  talent musical et le rythme naturel qui émane de lui ,tout cela va bien sur entrainer ,un intérêt sérieux pour la musique.Après une dure journée de travail, son père Clarence lui demande souvent de chanter pour lui. Lorsque Joe chante, le papa danse une gigue - pour le plus grand plaisir de la famille, car il n'y a pas assez d'argent pour les extras comme le divertissement.   À l'âge de quatorze ans, il a  suivi une formation vocale pendant deux ans. Quand il a eu dix-huit ans, il a formé son propre groupe (The Fannin County Boys) et a commencé à divertir dans les clubs et les bals des écoles.Au milieu des années 1950, Joe a fréquenté l'université à Midland, au Texas, et est dans un groupe de rockabilly appelé The Cavaliers. Grâce à l'ami commun Ray Rush, Joe fait la connaissance de Roy Orbison alors complètement inconnu .Joe  a déménagé à Nashville en 1959 et les deux hommes  ont entamé un partenariatpour creer des titres . Il n'ya pas eu de  délimitation droit de paroles ou musiques contrat proprement dit, comme il y avait entre des équipes comme Burt Bacharach et Hal David ou Neil Sedaka et Howard Greenfield,juste faire de le bonne musique .  Leur première collaboration, 'Uptown', est le deuxième single de Roy Orbison pour Monument (sorti en janvier 1960), et atteint  la 72e place  sur les charts Billboard, ce qui en fait la première entrée de Roy depuis 'Ooby Dooby'.Cependant, c'est avec  'Only the Lonely', que  Orbison devient  une star  internationale et met en place  un  modèle  (style de ballade opéra) qui va devenir sa marque de fabrique. Melson a contribué aux choeurs dum-dum-dum dooby-doo- wah, avec les Anita Kerr Singers. Au cours des années 1960-1961, Orbison et Melson ont créé une succession de hits qui comprenaient 'Blue Angel', 'I'm Hurtin',  'Running Scared' et 'Crying'. Leur partenariat s'est arrété temporairerement, mais a été relancé avec 'Blue Bayou' en 1963, pour de temps helas; Orbison ayant trouvé un nouveau partenaire du nom de  Bill Dees.

    Résultat de recherche d'images pour "joe melson"

    Résultat de recherche d'images pour "joe melson"dans les choeurs

     Il est vrai que depuis 1960 JOE cherche a faire décoller sa carriere ...C'est  le label Hickory d'Acuff-Rose,qui va le signeret le faire enregistret avec que des pointures souvent reservés au KING ELVIS LUI MEME  : Hank Garland, Grady Martin, Floyd Cramer, Buddy Harman,jordanaires,bob moore,charlie Mc coy,boots randolph ..........

    le PREMIER SINGLE SORT le 9 MAI 1960 :

    OH YEAH - WHAT S THE USE ( hickory 45-1121)

     

     label shot

     Résultat de recherche d'images pour "joe melson"

    Malheureusement commercialement c'est un échec .

    Octobre 1960 2 e opus :

    SHOOK UP-BARBARA (hickory 45 -1128)

    label shot

     Il va sortir 5 autre disques sous ce label evec de belles choses (musiciens de qualite oblige) . 

    Résultat de recherche d'images pour "joe melson"

    Apres la fin de son contrat avec Hickory, Joe a signé avec un autre label basé à Nashville, EMP, appartenant au producteur Billy Empson. 

    label shot

     Deux singles vont sortir i. Joe n'a plus enregistré de nouveau jusqu'en 1977 , sur Shue Records, un label de Norfolk, Nebraska.

    Après la fin de son partenariat avec Orbison, Melson a continué à écrire des chansons. Sa chanson la plus réussie a été  'Run Baby Run  plus une douzaine de  succès pour d' autres artistesde chez Hickory .. En 1971, il retrouve Orbison , mais malheureusement ne produisent pas  de hits, bien que leur magie était encore évidente. Au cours de cette deuxième association, qui a duré jusqu'en 1975, Melson a également produit de nombreux enregistrements MGM de Roy.

     

    Joe a été honoré en 2002 d'une place au Rockabilly Hall of Fame pour sa contribution à l'émergence du rockabilly et au développement du style vocal de Roy Orbisons 

     

    merci a lui d exister paix a son ame .

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Solid Man

    Hazy Osterwald

     

    Solid Man

    10 octobre 2009
     
    profitez en c est en francais sur ce blog mais c est du bon
    • Date de sortie d'origine : 10 octobre 2009
    • Date de sortie: 8 juin 2018
    • Label: Born Bad Records

    https://www.bnfcollection.com/music/albums/vas-y-hazy-a-l-olympia

     

     

    [Pochette de Vas-y Hazy à l’Olympia (Hazy OSTERWALD)]

     

    Format : 45 tours / 17cm / EP
    Sortie : 1957 chez Polydor (20 772)
    Voir : Hazy OSTERWALD
    Face A1 : Tiger rag (La Rocca)
    Face A2 : Black bottom (henderson)
    Face B1 : Caravan (Tizol - Duke Ellington)
    Face B2 :

    Solid man (Osterwald)

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "SOLID MAN - HAZY OSTERWALD."

    Hazy Osterwald, né Rolf Erich Osterwalder le 18 février 1922 à Berne, et mort le 26 février 2012, est un musicien et chanteur suisse, connu principalement grâce à son groupe de jazz, le « Hazy Osterwald Sextett », fondé en 1949 et qui exista pendant plus de 25 ans. Il est l'auteur, en 1999, d'une autobiographie intitulée Kriminaltango : die Geschichte meines Lebens, publiée chez Scherz.

    Œuvres

    Littéraires

      • Die Hazy-Osterwald-Show 2. 1968. - 19 S., Rimsting/Chiemsee Ed. Hazyland 1968.
      • Kriminaltango : die Geschichte meines Lebens, Bern : Scherz, 1999.

     

     

    Discographie

      • Hazy in Dixie, Hollywood, Calif. : Dot, 1950.
      • Swiss jazz, Chicago, Ill. : Bally, 1956.
      • Das waren Schlager - 1957, Germany : Polydor, 1957.
      • Hazy's nightclub, Germany : Polydor, 1959.
      • Die Hazy Osterwald story, Germany : Polydor, 1962.
      • With love from Mexico, Germany : Polydor, 1970.
      • Swingin' round Switzerland : jazz, swing, blues & boogie made in Switzerland. Berne : Swiss Radio International, 1995.

     

     

    Sources

      • Walter Grieder, Hazy Osterwald Story Musik ist Trumpf, Zürich : Schweizer Druck- und Verlagshaus, 1961.

     

     

    Lien externe

     

    • Hazy Osterwald en 1979, lors de ses adieux à la scène, une archive de la Télévision suisse romande

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • ronnie haig

     

     

    De son vrai nom Ronald D. Hege Ronnie Haig est né à Indianapolis, (Indiana), le 21 mars 1939.Des l'age de 6 ans il apprend la guitare . Il fréquente .  Il a fréquenté le lycée technique de 1953 à 1957 . Il a fait son premier concert à l'âge de 16 ans (pour cinq dollars et un sandwich) et a acheté sa Gibson ES295 Gold en 1957 ( il  y joue encore aujourd'hui!).Toute sa vie sera amour-sexe-rockn roll,lui ce fan de CHUCK BERRY et LITTLE RICHARD . Ronnie va chanter et jouer avec un groupe appelé The Five Stars .Fin 1957 il se decide de ce rendre à CHESS RECORDS ,pour enregistrer pour le label d INDIANAPOLIS NOTE .

    Il sort son premier single :

    Don't You Hear Me Calling Baby - traveler of love (SP NOTE 10010) en MARS 1958 . 

    Il a attiré l'attention d'ABC-Paramount, qui a repris la distribution du label  Note. Bien qu'il n'ai pas été reconnu à l'échelle nationale, le disque a valu à Ronnie une apparition dans 'American Bandstand' de Dick Clark et il s'est tres bien comporté localement pour justifier un deuxième single, enregistré le 10 mai 1958, à nouveau dans le studio Chessqui  sort en Septembre 1958 :

    SP NOTE 10014 - ROCKIN WITH THE RHYTHM AND BLUES -MONEY IS A THING OF THE PAST .

     Ce single N A PAS ATTIRE ABC-Paramount à cause d'un incident malheureux. "Don't You Hear Me Calling, Baby" ' venait de commencer à se faire entendre sur la côte Est quand un auditeur de Boston a appelé un deejay local et lui a dit que  la fin de l'enregistrement sonnait obscène . SANS REEL VERIFICATION le D.J l'a essayé sur les ondes et a immédiatement reçu un appel du propriétaire de la station. Le résultat a été une interdiction du single à Boston .En dépit de ce revers, Ronnie a continué à jouer et à tourner avec certains des grands comme les frères Everly, Bo Diddley, Ricky Nelson et Don Gibson.

    Sa prochaine session d'enregistrement a eu lieu seulement  en février 1961,donnant lieu à quatre titres qui n'ont pas été diffusées avant le début des années 1990. Puis oncle Sam est venu frapper et le 21 septembre 1961, Ronnie a commencé un séjour de 3 ans dans l'armée américaine.Après sa libération, il a découvert que la scène musicale avait radicalement changé et il a signé avec Prudential Insurance en tant que vendeur, se retirant de l'industrie de la musique jusqu'au milieu des années 1980. Au cours des huit dernières années, il a enregistré quatre CD avec du nouveau matériel, un dans le domaine country ('Branching Out'), un album gospel ('Treasures Of Time') et deux collections de rock and roll, 'Up Close And Personal' et 'Still Kickin 'Butt' (2002).

    merci a lui d exister et que dieu le preserve ...

    Résultat de recherche d'images pour "ronnie haig"

    Résultat de recherche d'images pour "ronnie haig"

    Ronnie Haig - Rockin With The Rhythm And Blues Note

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique