• CHARLIE CHRISTIAN / 

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "charlie christian"

     

     

    Charlie Christian est né le 29 juillet 1916 à DALLAS .

    Artiste que je considère  majeur dans  la rubrique  origines ou causes ou ....par rapport a notre musique et ce blog .

    Charlie Christian aura notamment su imposer la guitare électrique comme instrument soliste (elle avait avant lui un rôle rythmique dans les grands orchestres où elle était rarement employée en solo, à cause de son faible volume sonore), il aura influencé tous les guitaristes (Django mis à part) qui suivront et participé avec Monk, Gillespie, Parker et quelques autres aux séances qui, dans les clubs de Harlem en 1941, donneront naissance au be-bop.

    Résultat de recherche d'images pour "bebop de 1940"

       On retiendra de sa façon de jouer le renouvellement des conceptions de l'accompagnement et de l'improvisation, l'équilibre de ses innovations harmoniques (accords de passage, fréquent usage de la septième mineure) et de ses audaces mélodiques, un emploi du phrasé legato, un « style saxophone » peut-être hérité de Lester Young. Dans ses solos, il insistera sur une note déterminée, développera des riffs gorgés de swing, assurera une mise en place rigoureuse (il marque les quatre temps avec souplesse), que ponctuent parfois des breaks impressionnants. Sa sonorité, percutante à l'attaque mais toute en rondeur, inimitable, reconnaissable dès les premières notes, reste l'une des plus belles de l'instrument.

    le jeune Charlie pratique très rapidement plusieurs instruments et débute la contrebasse dans l'orchestre d'Alphonso Trent en 1934 , après s'être initié à la trompette, au saxophone et au piano et  avant de choisir définitivement la guitare amplifiée sur les conseils du maître de l'époque Eddie Durham . il sillonne alors tout  le Middle West dans divers orchestres et va se faire connaitre du monde des grands  musiciens de l'époques .En 1937, il rencontre le guitariste Eddie Durham, qui, le premier, avait utilisé la guitare électriquement amplifiée dans l'orchestre de Jimmie Lunceford (1935-1937). La pianiste Mary Lou Williams, impressionnée par le jeune prodige, téléphone au producteur John Hammond, qui le recommande à Benny Goodman qui l'engage. Il participera ainsi pendant plus de 10 ans à l'activité prolifique du King of Swing,Résultat de recherche d'images pour "Benny Goodman"

     

    alternant les enregistrements et les concerts jam sessions avec les étoiles montantes du jazz: Thelonious Monk, Dizzy Gillespie, Kenny Clarke, Don Byas.  Ses interventions dans les groupes du clarinettiste lui apportent la notoriété (premières places aux référendums) ; sitôt les concerts terminés, il se précipite au Monroe's Uptown House ou au Minton's Playhouse, où l'attendent ses amis boppers, pour d'interminables jam-sessions.Il va certainement aussi popularise LA GIBSON qui sera sa guitare fétiche en particulier la Gibson ES-150 .

    Résultat de recherche d'images pour "charlie christian"

     Fatigué, il entre à l'hôpital en juillet 1941 ; on croit à une guérison rapide, mais il meurt de tuberculose  quelques mois après au sanatorium municipal de Seaview. Le jazz venait de perdre celui qui, avec Django Reinhardt, demeurerait un modèle pour tous les guitaristes des années à venir. Il va hisser la guitare à un niveau égal à celui de la contrebasse ou de la batterie, dans l'importance de l'accompagnement et, profitant de la considération des musiciens de l'époque, il développe des solos qui donneront à la guitare ses lettres de noblesse . Il a participé avec Monk, Gillespie, Parker et quelques autres aux séances qui, dans les clubs de Harlem en 1941, donneront naissance au be-bop.

    ET POUR CELA ET POUR TOUT MERCI A LUI

    MERCI D AVOIR EXISTER .

     Résultat de recherche d'images pour "charlie christian"Image associée

    Image associée

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • lawdy miss clawdy : 

     

     

     

     

    Chanson crée en 1952 par LLOYD PRICE. Qui vient d’une de ses  publicités qu’il  employait en radio dans la fin des années 40 :  "Lawdy Miss Clawdy, eat Mother's Homemade Pies and drink Maxwell House coffee!" cela fut tellement une reussite qu il en fit une version entiere afin d’en faire une chanson . 

    Il l'enregistra dans les studios "SPECIALTY RECORDS" le 13  MARS 1952 (specialty 428).

    Résultat de recherche d'images pour "lloyd price - lawdy miss clawdy" 

    Elle fut N 1  du BILLBOARD’S RYTHM AND BLUES CHARTS durant 7 semaines de juillet a AOÛT 1952 et resta 6 mois dans ses classements .

    L histoire est que ART RUPE fondateur de Specialty records à LOS ANGELES recherchait des nouveaux talents à la nouvelle Orléans ; lors d'une audition de PRICE, ART flasha sur LAWDY MISS CLAWDY, allant même jusqu’ a annuler son ticket d'avion , pour pouvoir l'enregistrer de suite ....

    Il loua donc le "BAND" de DAVE BARTOLOMEW qui arrangera le morceau pour en faire un disque.

    Résultat de recherche d'images pour "dave bartholomew band" 

    Notons la présence à l'époque du grand FATS DOMINO au piano dans le BAND DE Dave.

    La version sera typique "du cru" , démarrage du piano son fameux ROLLIN TRILLS (triplets) trois mesures d'intro , suivie d'une rythmique "dite" lourde , accentue par le charleston de la batterie  tout au long du morceau , Un autre élément clé de la chanson cette percussion de Earl Palmer ; ce style baptise BACKBEAT  sera adopte par les LITTLE RICHARDS - LARRY WILLIAMS -ESQUERITA etc etc ....ne pas oublier le tout avec une ou des voix nonchalantes et graves accentuant l'atmosphere jazzy - bluesy de la-bas .

    Cette chanson est devenue l’un des disques les plus vendus en R & B en 1952.

    Résultat de recherche d'images pour "lloyd price - lawdy miss clawdy"

     

     

    LAWDY MISS CLAWDY va être reprise par d innombrables artistes dont ELVIS : 

    QUI L'ENREGISTRERA le 3 février 1956 ( RCA  studios New York) . La prise 10 sera LE MASTER . On peut retrouver toutes les 12  prises connues,sur différents supports . Elle sort en SINGLE le 31 AOÛT 1956, avec SHAKE RATTLE ROLL ,a priori un disque CANON !!! mais la encore incompréhension complète ,elle n entre pas dans les charts U.S . Apres j ai quelques idées comme :les responsables peu enclin a bien lancer ce single et la pochette faisant croire a une sortie à "l emporte pièce" bref ....

    Elvis Presley "Lawdy Miss Clawdy"/"Shake Rattle And Roll" RCA 47-6642 1956

    Encore une petite énigme dans la politique (des maîtres a pensées) de son entourage, elle figurera en L.P QUE BIEN PLUS TARD sur le ELVIS FANS ONLY bref ??? 

     

    Résultat de recherche d'images pour "lp elvis fan only" 

    Elvis l'a reprendra lors des 2 shows assis de son comeback en 1968 (superbe version d'ailleurs)

    et aussi lors de quelques concerts 70's mais, pour ma part dans des version moins réussies ,  ELVIS  dans ces versions 70 va ôter de sa magie au tube et manquer de sa superbe par rapport aux versions passées aux vocales si expressif . 

    La version de 56 restant LA référence. 

    La magie PRESLEY ; en gardant la structure et la base du titre, il va tout de même l'a signer : il va "éclaircir" le titre en y posant une voix au combien claire et explosive, criarde et enjoliveuse bref, l innocence de 1956 + le talent inné naturel et surtout il accentue tous ses débuts de mots martelant toutes ses attaques de voix sur les premières syllabes et finissant la phrase en tenant la note,tres fin sur un rhythm and blues .

    Le piano de SHORTY LONG que je considère comme l un des plus grands de l époque n'ayant pas à rougir de l’original sans pour autant sonner de la même manière, tout simplement par le tempo bien plus rapide. SCOTTY MOORE, égal a lui-même  très efficace et bien sauvage et très juste et la frôlant avec le génie.

     

    TOUS LES MUSICIENS s'employant tout en respectant l ORIGINAL de moderniser le morceau, encore du grand art ...

     Sa premiere interprétation scénique,apres 1968 va se derouler au :

    CLOSING SHOW du 23 FEVRIER 1970 LAS VEGAS,spectacle de clôture de sa deuxième saison ,ELVIS s'assois au piano et la comme d habitude dans ses moments forts la magie est la ....(de loin ma version préférée des 70 s ) .

     

    et reprendra ce titre

    le 27 MARS 1977 à ABILENE pour la derniere fois .

     d autres versions .....

    tcb band 

    un peu a la rue 

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • teddy bunn

     

     

    Et voici encore la continuité de cette épopée qui nous amenera à notre musique .(musique origine ......)

     

    Teddy Bunn est né le 7MAI  1909  à FREEPORT (NEW YORK) .Il  avait deux frères, Kenneth et Jimmy.  Le père de Bunn jouait de l'accordéon et de l'harmonica; sa mère jouait de l'orgue dans une église  : 3 Bunn avait reçu une guitare de son père, qui lui avait également donné des lecons de  base; En dehors de cela, Bunn était un autodidacte.  Il n'a jamais appris à lire la musique, il a donc joué à l'oreille. 

    Il a été  un musicien professionnel ,des la  fin des années 1920 en tant que guitariste acoustique très acclamé. Apparaissant brièvement avec Duke Ellington au début de sa carrière, Bunn a remarqué que jouer avec des groupes avec un  washboard, un style anachronique assez populaire au début des années 1930, était lié au groupe de jazz à cordes The Spirits Of Rhythm, qu'il avait rejoint en 1933.C est bien la qui a fait grandir sa réputation.

    Résultat de recherche d'images pour "washboard bands" 

    Résultat de recherche d'images pour "teddy bunn"

    Résultat de recherche d'images pour "teddy bunn"

     Comme la plupart des bands  de jazz étaient  dominés par les cuivres , la guitare acoustique avait du mal à se faire entendre dans les arrangements, les groupe de cordes était l’un des rares endroits où il pouvait se distinguer et sa popularité l’a amené à jouer avec un large éventail de musiciens  à la recherche d’un guitariste qualifié pour ajouter quelque chose de différent à leur son.

    Résultat de recherche d'images pour "teddy bunn"

     

    Malgré qu il fut considerer comme un des meilleurs guitaristes du style en guitare "seche"en 1940, Bunn se tourna vers la guitare électrique que Charlie Christian avait commencé à mettre en avant dans le jazz quelques années plus tôt, mais si les compétences de Bunn sur cet instrument étaient de premier ordre, la mentalité prédominante de la guitare était superflue dans de nombreux ensembles de jazz, sauf  en cas de remplacement  ephemere ou meme par accident ,cela signifiait qu'il avait peu de chance de montrer ses talents, même lorsqu'il jouait aux côtés de personnalités comme Lionel Hampton.

     Il a enregistré lui-même quelques disques au début des années 1940 et a continué à fairemusiciens de studio . Quand il a été enrôlé par le pianiste Edgar Hayes, qui avait son propre groupe de jazz et  avait connu un succès antérieur  . The Stardusters,groupe qu ils vont former  vont travaillé dans le milieu des clubs californiens pendant une bonne partie de la décennie. Leur son a évolué au fil des changements de styles.

    En 1949, ils ont finalement eu la possibilité d'enregistrer et de se faire un nom non pas dans le jazz, ni dans le blues, mais dans le prémise du ck 'n' roll. Deja avec  leur premier album ,puis s'en suivi avec un autre hit national et beaucoup de petit hit  plus locaux ,ils vont egalement  soutenir d'autres chanteurs sur le label Exclusive.

     

    deja jive pre rock n roll

    Pendant ce temps, Bunn a eu la possibilité de faire des disques sous son propre nom pour Selective Records, il a  emporté avec lui la section rythmique Stardusters, augmentée d'autres musiciens, et poursuivait de la même manière un style rock. Avec l'explosion des fifties ,Hayes et The Stardusters ont été  incapables de trouver des contras , en dépit de leurs récents retours commerciaux, ils retournèrent au travail dans les bars ou nights clubs  et Bunn devint un peu un musicien tournant, utilisant ses compétences de jazz, de blues et de rock à tout le monde. rôle dont il avait besoin pour vivre , mais aucun d’eux lui a permis de revenir au premier plan . 

    Dans les années 1970, Bunn a accompagné  à la guitare électrique presque exclusivement  des groupes de R & B. Après avoir passé du temps avec le groupe de Louis Jordan, Bunn souffrit d’une série de problèmes de santé, dont un accident  cérébral qui le laissa quelque peu handicapé .

    Il mourut en 1978 .

    ses contributions à l'évolution de la guitare acoustique et électrique est indéniable  et est au  premier plan d'une  grande partie de la musique de la deuxième moitié du XXe siècle et  ont été ignorées du plus grand nombres helas .Precisons que TEDDY n a jamais utilisé de médiator .

    PAIX A SON AME 

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Rusty Howard / The Rhythm Rangers

     

     

     

     

     

    Encore un groupe qui mérite notre attention qui a également mis sa pierre à l'edifice ,dans l'évolution de notre musique préférée .

    RUSTY HOWARD des on vrai nom JERRY STYNER est né le 18 juin en 1936 à LOS ANGELES . Il apprend très tôt la guitare et est bercé au son du HONKI TONK et de la COUNTRY . Début des années 50 's ,il entre ans le groupe THE RHYTHM RANGERS comme guitariste et va vite devenir le  LEADER NATUREL et Chanteur guitariste . En 1952 ils signent pour TOP RECORDS et vont sortir ,jusqu à la fin des années fifties ,mais RUSTY n'étant pas toujours le chanteur, laissant la place à BOB SANDY ou autres .

    En 1952 sort leur premier disque

    Lady's Man / A Full Time Job  (78 t. TOPS 335 -US)

    C est avec BLACKBERRY BOOGIE qu ils obtiennent un bon titre bien "moderne" deja tres en vogue .

    1952

    Toujours en 1952 sort entres autres egalement le super SETTIN THE WOODS ON FIRE de FRED ROSE et NELSON .

    reprise dans le monde du rockabilly .

    Une autre reprise de ce duo "Take These Chains from My Heart"  va etre reprise (repertoire de HANK WILLIAMS)

    En 1953 ils sortent un titre qui a apporter beaucoup au soliste rockabilly mettant en place certaines CHROMATIQUE si friand des guitar heros du ROCK N ROLL .

    NO HELP WANTED top 45-357

    (j énonce que les titres les plus marquants a mon avis -d autres disques sont sortis en 52-53-54 -55 ...................)

     debut 1954 sorti de HEP CAT BABY des terme qui vont faire école .....EP tops r244x45-49

    Ils y a des titres egalement qui vont résonner plus tard chez un certains ELVIS PRESLEY ,les reprises de SHAKE A HAND - LET ME BE THE ONE (top 285 de 1953) 

    En 1955 on note EARTH ANGEL OU I VE GOT FIVE DOLLARS 

    Puis vont s'essayer à cette musique des temps modernes ,en piochant des classiques ,comme avec un titre d ARTHUR CRUDUP révolutionné par PRESLEY

    MY BABY LEFT ME .

    LE DERNIER TITRE REPRESENTATIF EST DE 1959 (utilisant meme le treme rock n roll )

    LETS ROCK 

    Ensuite JERRY va se diriger vers une carriere soliste ,mais plus dans le metier D AUTEUR et va même etre très prolifique pour le CINEMA .

    merci a lui 

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • mahalia jackson : 

     

     

     

     

    S il n'en restait qu une ce serait bien elle .....

     

    Née le 26 octobre à CARROLLTON nouvelle Orléans LOUISIANE.

    Elle est le 3e enfant de JOHN A. JACKSON un barbier prédicateur et CHARITY CLARCK (décédée à 25 ans -MAHALIA n'en a alors que 4 ans)

    Son père envoie donc la petite, vivre avec sa tante MAHALIA DUKE PAUL .

    Cette dernière refuse toute forme de musique laïque chez elle, mais notre héroïne aurait avec son cousin côtoyé la musique religieuse et même participé a des essais ; on dit d'elle que sa voix est spécial déjà à l'époque..

    En 1927 elle déménage pour CHICAGO et trouve du travail comme domestique .mais très vite elle décroche un "boulot" à plein temps, comme soliste dans les églises, elle rejoint ainsi la chorale GREATER SALEM BAPTIST CHURCH CHOIR.

    Sa voix de contre alto va commencer à être connue de toutes les églises avoisinant ET INEVITABLEMENT

    en 1937 enregistrement pour DECCA RECORDS ; malheureusement cela ne décolle pas vraiment pour elle , elle trouve un travail d'esthéticienne pour vivre décemment!!!

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson decca"

     

    Elle va ensuite pouvoir tourner avec le compositeur  THOMAS A DORSEY, durant 5 années dans les églises ,paroisses , sa popularité va augmenter de façon très constante .

    Cela bien sur débouche sur un contrat avec APOLLO RECORDS de 1946 à 1954 .

    chanteuse préférée du KING LUI MEME 

     

    Ensuite elle signe pour COLUMBIA de 1954 à 1967 et devient une des plus grandes chanteuses de GOSPEL pour beaucoup de spécialiste , dont ELVIS PRESLEY "fou" DE CETTE MUSIQUE ne cachera jamais son admiration pour MAHALIA au contraire :ils vont même se rencontrer .

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    On peut dire que sa période 50's va être riche : TOURNEE-RADIO-TELEVISION - elle va même aller en EUROPE (notamment faire un carton au jazz festival).

     

    Elle décroche une émission sur CBS le dimanche soir .Passe à l’ED SULLIVAN SHOW. Et débute les années  60, chantant  pour KENNEDY et EISENHOWER.

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy" 

    Chanteuse de gospel américaine, Mahalia Jackson (1911 – 1972) parvient au sommet de son art et gagne le surnom de « reine du gospel ». Elle s’investit également au sein du mouvement pour les droits civiques. 

    Mahalia s’investit pour le mouvement des droits civiques. En 1956, à la demande de Martin Luther King et malgré les menaces de mort qu’elle reçoit, elle chante à Montgomery pour lever des fonds en soutien au mouvement de boycott des bus. Sa célébrité ne la protège pas du racisme ; lorsqu’elle veut acheter une maison à Chicago, des coups de feu sont tirés à sa fenêtre et les familles blanches déménagent.

    En soutien au mouvement des droits civiques, Mahalia participe et chante lors de la Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté. Lors du discours de Martin Luther King, elle lui lance « Tell them about the dream, Martin! » (Parle-leur du rêve, Martin !). Le pasteur prononce alors son célèbre « I Have A Dream ». Cinq ans plus tard, elle chantera  la chanson préférée de Martin Luther King, « Take My Hand, Precious Lord », lors de ses funérailles.

     

    Espérant avec sa musique « briser un peu de la haine et de la peur qui divise les Blancs et les Noirs dans ce pays » (« break down some of the hate and fear that divide the white and black people in this country »), Mahalia soutient également le mouvement financièrement.

    Malheureusement début 70, malgré sa fatigue, elle continue ses concerts ET INEVITABLEMENT s'effondre en 1971 sur scène à MUNICH .

     

    Elle nous quitte le 27 janvier 1972 à son domicile EVERGREEN PARK illinois

    LE. Les villes de Chicago et de la Nouvelle-Orléans lui rendent toutes deux un grand hommage, et des dizaines de milliers de personnes défilent dans les rues. De grands noms, parmi lesquels Ella Fitzgerald et Aretha Franklin lui rendent hommage. le

     GOSPEL A PERDU SA REINE

    NOUS UNE MERVEILLEUSE CHANTEUSE

    MERCI D AVOIR EXISTEE

    Tu a du trouve du temps pour faire un  "bœuf" avec ELVIS , il a du être ravis....

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson young"Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LITTLE SISTER 

     

     

    Si on peut parler des grands tubes ou titres du KING dans les années 50 et ils sont légions, il en va de même pour les années 60, ou souvent par méconnaissance du sujet, on approprie très peu de chez d'œuvres à cette période ou même encore plus grave pour faire "comme mon pote», bref une erreur monumentale, pour les personnes "connaisseurs" les zicos quoi !!!!

    La preuve va être encore donnée sur ce blog avec ce titre

    LITTLE SISTER ;

    C est DOC POMUS et MORT SHUMAN, duo mythique qui écrivent ce MEGA TITRE pour ELVIS, qui l'enregistre le 26 juin 1961 au studio RCA de NASHVILLE.

    Mort Schuman va préciser sur la version PRESLEY :"il la joue de façon complètement différente, meme au niveau du rythme le tempo est deux fois plus lent.»

    Résultat de recherche d'images pour "Mort Shuman"

    Les musiciens sont comme toujours, très impliques que ce soit pour le son, le tempo, l’harmonie, bref ce sont des morceaux qui vous portent .Sur ce titre SCOTTY MOORE a la guitare sèche en rythmique,le talentueux HANK GARLAND à l'électrique et solo ;d'après HAROLD BRADLEY (musicien),HANK voulait un autre son pour LITTLE SISTER qu’ il peut avoir avec sa GIBSON ,de ce fait il va lui emprunter sa FENDER JAZZ MASTER ....

    Cette séance de 3 CHANSONS très fortes, sera si électrique qu’après, le BAND va s'arrêter AU GRAND DÉSARROI du Colonel Parker.

    FLOYD CRAMER-HANK GARLAND-SCOTTY MOORE-BOB MOORE-BUDDY HARMAN -ELVIS que des pointures a nouveau réunies, les titres s'en ressentent, alors pour LITTLE SISTER, ils créent un MONUMENT, tout est parfait, A ECOUTER POINT .....!!!!!

    BREF un PRESLEY au TOP, a son apogée vocalement diront les spécialistes ....

    La prise 4 sera le master et va figurer en FACE B du 45 tour avec HIS LATTEST FLAME autre monument ; d ailleurs pour ma part j'aurai traiter les 2 tubes séparément ELVIS aurait gagne plus sur tous les points, économiques comme artistiques, encore une bévue RCA via PARKER.

    2 titres très fort sur un même 45T, tres commun chez ELVIS mais cela fait longtemps QUE CELA N EXISTE PLUS, maintenant il y a 1 ou 2 titres par album !!!!!!!!

     

    Pour un rock on peut aussi dire que le tube est peu conventionnel, pas de solo proprement dit, mais une atmosphère étrange mais oh combien magique, un style tres peu dansant de part son tempo bien particulier .Les riffs de HANK en harmonie avec  la voix d ELVIS, quel plaisirs auditif .Presley s'emploie  dans tous les registres vocaux, enraille -grave-aigu-syncope bref a ECOEURE D ETRE CHANTEUR !!!!

    Le single (rca 477908) qui va sortir le 8  AOUT 1961, va rester 13 semaines au hot 100 atteignant la 5e place, mais là !!Iincompréhensible pour ma part, RCA est en dessous de tout!!!C’est clair, la 1ere place lui était voue !!!!!La promo nulle ou même pire, comme souvent pour ce magicien,récolter le MAX sans trop dépenser ....j en rage.

     

    Le single par contre dépassera le million d exemplaire vendus et sera de GRACE, N 1 en ANGLETERRE .....

    Quelques mois plus tard, LA VERN BAKER va enregistrer HEY MEMPHIS (atlantic 2119), écrite aussi par POMUS -SHUMAN et va énormément ressembler à son aine LITTLE SISTER, influence indéniable bien sur, mais aussi hum!!

     

    Elvis va souvent la mettre a son répertoire année 70, en  la couplant avec GET BACK ou seul .On peut écouter UNE version déjà sur THAT S THE WAY IT IS, fera partie aussi des titres dans sa dernière tournée juin 1977 mais pas en medley.

    Sa première version live date du 12 AOUT 1970 LAS VEGAS MIDNIGHT SHOW. Elle est apparue sur plusieurs support officiel comme : THAT S THE WAY IT IS SPECIAL EDITION  de 2009 ou THE COMPLETE WORKS de 2009 ……..également en bootleg comme en 2011 SITTIN ON TOP OF THE WORLD. Sa dernière version live se fera lors du très spécial SHOW DE INDIANAPOLIS du 26 JUIN 1977 (son dernier concert),parus sur plusieurs bootleg ,hélas jamais en SOUNDBOARD ( cd : ADIOS-THE LAST SHOW-THE LAST FAREWELL-THE LAST LIVE SESSION-THE FINAL FAREWELL) .

     

     

    On dénombre 11 prises dont 4 entières avec le Master, les premières alternates sont parus tout d’abord sur le légendaire RARE ELVIS VOL 3 de 1983 (quelle joie à l’époque, oui on appréciait car les raretés alternatives n étaient pas aussi nombreuses).

    On peut egalement remarquer que sur  le LP RETURN OF THE ROCKER de 1986, existe le Premier REMIX du titre.

    Et sur le 1 er pressage Allemand du double LP Elvis forever vol 2 EXISTE LA AUSSI un REMIX de LITTLE SISTER .

     

    LITTLE SISTER va être reprise par d autres artistes, des versions bien ou moins bien, mais aucune ne pouvant frôler, la version originale, même avec une longue perche, comme :  Dwight YoakamRobert PlantThe Nighthawks, The Staggers, Pearl Jam, ou  Ry Cooder.

    QUELQUES POCHETTES OU VOUS RETROUVEREZ LE TITRE (bootleg-officiel .......)

     19 juin 77

    24 mars 77

    31 dec 76

    24 avril 73 en medley avec get back

    26 janv 72 medley

     

     malaisie

    Les 40 Plus Grands Succes Originaux (Bilingual French/English First Pressing) (Vinyl, LP, Compilation, Stereo, Mono) album coverElvis In Concert (Vinyl, LP, Album) album cover

    The Elvis Presley Story (Vinyl, LP, Compilation, Limited Edition) album cover

    Rare Elvis Vol. 3 (Vinyl, LP, Compilation) album cover

    That's The Way It Is (Laserdisc, 12", NTSC) album cover

    Las Vegas Hilton February 17th 1971 (Vinyl, LP, Unofficial Release) album cover

    Unsurpassed Masters Volume Four (CD, Unofficial Release) album cover

    From Nashville To Memphis - The Essential 60's Masters I (Cassette, Album, Compilation, Stereo) album cover

    Moody Blue And Other Great Performances (CD, Unofficial Release) album cover

    There's Always Me Vol.3	 (CD, Compilation, Unofficial Release) album coveralternate

    Artist Of The Century (Box Set) album cover

    The Alternate Golden Hits Vol. 3 - The Little Sister Sessions (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    Such A Night : Essential Elvis Volume 6 (CD, Compilation, Remastered) album cover

    Elvis 2nd To None (CD, Compilation, Club Edition) album cover

    Bilko's Gold Cuts (CD, Compilation, Unofficial Release) album coverprise 6

    Kiss Me Quick Little Sister (CD, Unofficial Release) album coverdu tout bon

    Résultat de recherche d'images pour "elvis ftd something for everybody"

     Tiger Man , An alternate Anthology Vol. 6	 (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    24 Karat Hits! (Vinyl, 12", 45 RPM, Compilation, Remastered) album cover

    Elvis Is Back! (CD, Album, Reissue, Remastered) album cover

    Welcome To The Jungle - Way Down (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    The Songs Of Pomus & Shuman (CD, Compilation) album coverindispensable

    The Something For Everybody Sessions (Vinyl, LP, Compilation, Limited Edition) album cover

    It's Now Or Never (Vinyl, LP, Limited Edition) album cover

    ecoutons !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • bill monroe :

     

     Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

     

     

    Bill Monroe est né à Rosine dans le Kentucky, où semble-t'il l'herbe prend une couleur bleuâtre au coucher du soleil. Son père était un ouvrier agricole tandis que sa mère, d'origine hollandaise, était issue des classes pauvres. Elle et son frère Pendleton "Pen" Vandiver étaient de bons musiciens et initièrent le jeune William à la musique traditionnelle américaine. Plus tard, Bill Monroe consacra une chanson à son oncle: Uncle Pen.

    qu ELVIS aurait vraisemblablement repris en live fifties ...

    La carrière de Bill commença dans les années 30, lorsqu'il fonda un trio, avec ses frères Birch et Charlie, The Monroe Brothers près d'Hammond, dans l'Indiana où ils travaillaient dans une raffinerie de pétrole. En 1939, lorsque les frères se séparèrent, après avoir enregistrer une soixantaine de morceaux, Bill créa le premier groupe des Blue Grass Boys. Comme mandoliniste, Monroe introduisit avec virtuosité la mandoline dans le paysage de la country music. En 1945, Earl Scruggs rejoignit le groupe en tant que joueur de banjo. Cette première version des Blue Grass Boys incluant aussi le guitariste/chanteur Lester Flatt, Chubby Wise au violon et Howard Watts à la basse firent les premiers enregistrements d'un genre particulier de musique appelé Bluegrass. Ce groupe éclata lorsque Flatt et Scruggs le quittèrent pour former leur propre groupe The Foggy mountain boys.

    Monroe les remplaça rapidement, recrutant Jimmy Martin à la guitare et Rudy Lyle au banjo, ajoutant même deux violonistes à la formation : Merle "Red" Taylor et Charlie Cline. Ce groupe enregistra notamment, les morceaux On and On, Memories of Mother and Dad, Uncle Pen, Bluegrass ramble ou encore Rawhide.

    En 1954, Elvis Presley enregistre le titre Blue moon of Kentucky en face B de son premier morceau chez Sun Records. En déclin avec le développement du Rock'n'roll, Bill Monroe, avec toute la country music, ne tournait plus qu'avec un seul instrumentaliste, Charlie Cline (les autres s'étant séparés du groupe pour rejoindre le mouvement Rockabilly, synthèse de country music et de rock) et des instrumentalistes qu'il recrutait sporadiquement dans ses villes de tournée. Cependant le folk boom des années 1960 (illustré par Bob Dylan ou Joan Baez), tout acoustique, redonne au bluegrass une nouvelle jeunesse inattendue. Bill Monroe, dont le caractère rigide s'accommodera assez mal de cette reconnaissance du public nordiste (sans doute secrètement détesté) pour sa musique, demeurera longtemps en marge de ce phénomène. Mais l'enthousiasme sincère de ces néophytes finit par avoir raison de ses réserves. Refaisant surface sur le devant de la scène, reformant un nouveau Blue Grass Boys avec des musiciens n'étant pas d'origine sudiste tels que Bill Keith et Peter Rowan, ce qui donne à cette version le surnom de "Northern" Bill Monroe, après une performance remarquable au Newport Folk Festival de 1963 au côté de Doc Watson, reprend sa dimension de père du bluegrass auprès de ce public nordiste et international, à mesure que le mouvement folk déborde des frontières américaines et envahit le monde entier. Il ne cessera plus dès lors d'enregistrer jusqu'à sa mort, dominant de sa personnalité intransigeante, voire têtue, un art qui lui a assuré une place de père fondateur vénéré et quelque peu redouté par ses très nombreux disciples.

    En tout, plus de 150 musiciens jouèrent avec Bill Monroe, qui fût introduit dans le Country Music Hall of Fame en 1970, l'International Bluegrass Music Hall of Fame en 1991 et le Rock'n'Roll Hall of Fame en 1994 (en tant qu'influence primordiale). C'est le seul artiste à figurer dans les trois catégories. Bardé d'honneur à la fin de sa vie, il influença énormément la musique américaine et son titre les plus connu Blue moon of Kentucky fût repris par Elvis Presley, Paul McCartney ou encore Patsy Cline. Il mourrut à Springfield, dans le Tennessee, en Septembre 1996.

     Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Perchée sur Pigeon Ridge, on visite la demeure construite en 1917 où il passa son enfance en famille avec son oncle Pendleton "Pen" Vandiver qui allait avoir sur lui une influence déterminante en l’élevant après la mort de ses parents et en lui apprenant à jouer de la musique.
      
    La visite de la maison (restaurée en 2001) et de ses annexes dont la rustique cabane de son oncle, compose un petit musée rural qui permet d’apprécier la vie quotidienne dans la campagne du Kentucky de l’Entre-deux-guerres, en même temps que de découvrir les sources mêmes du Bluegrass.
      
    C’est dans la grange voisine, Rosine Barn, classée au National Register of Historic Places, que Bill se produisait avec son jeu de mandoline révolutionnaire (car ses frères jouaient déjà de la guitare et du violon…) et qui allait lui valoir une carrière exceptionnelle s’étendant sur 70 ans, faisant de lui le seul artiste intronisé aux 3 Halls of Fame : Bluegrass, Country et Rock’n’Roll ! 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • FREDDIE HART 

     

    le blog continue de parler des artistes importants qui ont contibué à l'histoire de notre musique ....

    Né FREDERICK SEGREST est né le 21 decembre 1926 à LOACHAPOKA (ALABAMA) .Issu de famille de metayer, il  passe son enfance dans la ville voisine de Phenix, en Alabama, avec ses 11 frères et sœurs (Nadine, Bo, Junior, Olin, Marrell, Pearl, Lonnie, Sandra, Gail, JP, Harold et un enfant décédé à enfance). Il a appris à jouer de la guitare à l'âge de 5 ans et a quitté l'école à l'âge de 12 ans. À l'âge de 15 ans, Hart a menti sur son âge et a rejoint le Corps de la marine américain pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a assisté à des combats à Guam et à Iwo Jima. Après la guerre, Hart vit en Californie où il enseigne l'autodéfense à la Los Angeles Police Academy . Au début des années 50, Hart et sa famille s'installèrent en Californie afin de promouvoir la scène grandissante de la musique country. En 1951, il rejoint le groupe de Lefty Frizzell pour un an. C’est par le biais de Frizzell que Hart a obtenu son premier contrat d’enregistrement avec Capitol Records en 1953. Il a publié plusieurs singles, dont sa version de 'Loose Talk', mais aucun d’entre eux n’a abouti.

     

    En 1956 il signe pour COLUMBIA . La également il va sortir des singles et pas toujours  des moindres,comme le super SNATCH IT GRAB IT

    on the prowl 

    Et surtout THE WALL qui entre dans les CHARTS dans le top 20 .

    ET en  1960 son plus gros hit sous Columbia 

    THE KEY S IN THE MAILBOX .

    En 1964, Hart signe avec Kapp Records où il inscrira plusieurs titres du Top 40 entre 1965 et 1968. Parmi ces succès figurent "Hank Williams 'Guitar" (1965), "Born A Fool" (1968) et "Togetherness" ( 1968).En 1969, Hart a de nouveau signé avec Capitol Records ou il sortira quelques bon titres .

     

    En 1971, Hart publia une chanson intitulée 'Easy Loving', enregistrée pour la première fois à l'été 1969 pour son album California Grapevine, parue en 1970. Sorti à l'été 1971, 'Easy Loving' commença rapidement à grimper aux charts. ; et à ce mois de septembre, il était n ° 1 pendant trois semaines dans les charts nationaux et atteignait le n ° 17 dans les charts pop .Il va continuer à sortir des hits et sera un RICHES HOMMES D AFFAIRES . En 1976, Hart continue d’avoir de grands succès, bien que sa série dans  les  Top 10 soit fini  ,ce sera  Top 20 et Top 30.Son dernier succès dans le Top 10 est venu avec le succès 'Why Lovers Turn to Strangers' en 1977, qui culminait au numéro 8. Quelques top encore dans les annes 80 .En 2001, Hart a été intronisé au ALABAMA MUSIC HALL OF FAME . iL a sorti  des nouveaux albums sur CD, montrant sa passion pour le gospel, le patriotisme et le son country traditionnel qui l’avait rendu célèbre.En avril 2018, Hart enregistra son dernier album intitulé 'God Bless You'. Le projet, produit par David Frizzell, contient 11 chansons gospel récemment écrites et un remake de sa chanson signature 'Easy Loving'. L'album devrait sortir fin 2018. Il nous quitte  suites d'une pneumonie le 27 octobre 2018 à Burbank, en Californie.

     merci a lui d avoir exister

    paix a son ame

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

     Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    et oui freedie a cotoyé le rockabilly .

    Dig Boy Dig 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique