• FREDDIE HART 

     

    le blog continue de parler des artistes importants qui ont contibué à l'histoire de notre musique ....

    Né FREDERICK SEGREST est né le 21 decembre 1926 à LOACHAPOKA (ALABAMA) .Issu de famille de metayer, il  passe son enfance dans la ville voisine de Phenix, en Alabama, avec ses 11 frères et sœurs (Nadine, Bo, Junior, Olin, Marrell, Pearl, Lonnie, Sandra, Gail, JP, Harold et un enfant décédé à enfance). Il a appris à jouer de la guitare à l'âge de 5 ans et a quitté l'école à l'âge de 12 ans. À l'âge de 15 ans, Hart a menti sur son âge et a rejoint le Corps de la marine américain pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a assisté à des combats à Guam et à Iwo Jima. Après la guerre, Hart vit en Californie où il enseigne l'autodéfense à la Los Angeles Police Academy . Au début des années 50, Hart et sa famille s'installèrent en Californie afin de promouvoir la scène grandissante de la musique country. En 1951, il rejoint le groupe de Lefty Frizzell pour un an. C’est par le biais de Frizzell que Hart a obtenu son premier contrat d’enregistrement avec Capitol Records en 1953. Il a publié plusieurs singles, dont sa version de 'Loose Talk', mais aucun d’entre eux n’a abouti.

     

    En 1956 il signe pour COLUMBIA . La également il va sortir des singles et pas toujours  des moindres,comme le super SNATCH IT GRAB IT

    on the prowl 

    Et surtout THE WALL qui entre dans les CHARTS dans le top 20 .

    ET en  1960 son plus gros hit sous Columbia 

    THE KEY S IN THE MAILBOX .

    En 1964, Hart signe avec Kapp Records où il inscrira plusieurs titres du Top 40 entre 1965 et 1968. Parmi ces succès figurent "Hank Williams 'Guitar" (1965), "Born A Fool" (1968) et "Togetherness" ( 1968).En 1969, Hart a de nouveau signé avec Capitol Records ou il sortira quelques bon titres .

     

    En 1971, Hart publia une chanson intitulée 'Easy Loving', enregistrée pour la première fois à l'été 1969 pour son album California Grapevine, parue en 1970. Sorti à l'été 1971, 'Easy Loving' commença rapidement à grimper aux charts. ; et à ce mois de septembre, il était n ° 1 pendant trois semaines dans les charts nationaux et atteignait le n ° 17 dans les charts pop .Il va continuer à sortir des hits et sera un RICHES HOMMES D AFFAIRES . En 1976, Hart continue d’avoir de grands succès, bien que sa série dans  les  Top 10 soit fini  ,ce sera  Top 20 et Top 30.Son dernier succès dans le Top 10 est venu avec le succès 'Why Lovers Turn to Strangers' en 1977, qui culminait au numéro 8. Quelques top encore dans les annes 80 .En 2001, Hart a été intronisé au ALABAMA MUSIC HALL OF FAME . iL a sorti  des nouveaux albums sur CD, montrant sa passion pour le gospel, le patriotisme et le son country traditionnel qui l’avait rendu célèbre.En avril 2018, Hart enregistra son dernier album intitulé 'God Bless You'. Le projet, produit par David Frizzell, contient 11 chansons gospel récemment écrites et un remake de sa chanson signature 'Easy Loving'. L'album devrait sortir fin 2018. Il nous quitte  suites d'une pneumonie le 27 octobre 2018 à Burbank, en Californie.

     merci a lui d avoir exister

    paix a son ame

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

     Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    et oui freedie a cotoyé le rockabilly .

    Dig Boy Dig 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • MEMPHIS SLIM / 

     

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim"

    né John Peter CHATMAN le 03 Septembre 1915 à Memphis, Tennessee. Décédé le 24 Février 1988 à Paris, France 

     

     

     

    Dès l'âge de 7 ans, John Peter CHATMAN apprend le piano avant de monter son premier orchestre neuf ans plus tard. Il commence par jouer de la bass au sein de cette formation, et se produit déjà dans les clubs de Memphis. 

     

    En 1932, ce jeune pianiste rencontre Roosevelt SYKES dans les clubs de Beale Street à Memphis, et décide alors de partir dans les Etats du Sud. Débute pour John Peter CHATMAN, une tournée dans tous les barrelhouses, où il développe déjà un excellent style pour interpréter le boogie-woogie. 

      

    Arrivé en 1937 à Chicago, c'est grâce à Lester MELROSE, pianiste originaire de Memphis, que John Peter CHATMAN aura enfin la possibilité de rentrer en studio. Il enregistre d'abord en compagnie de Washboard Sam, six titres pour le label Okeh, puis trois mois plus tard sous le nom de Memphis Slim, il enregistre cette fois pour le label Bluebird, " Beer Drinking Woman" et " Grinder Man Blues" qui deviendront d'énormes succès. 

      

    Devenu musicien professionnel, Memphis Slim va faire l'une des rencontres les plus importantes de sa vie, en la personne de Big Bill BROONZY. Guitariste virtuose du Chicago-bluesBig Bill BROONZY recrute Memphis Slim pour une collaboration qui durera jusqu'au milieu des années quarante. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim 1937"

    A ce moment là, le blues devenu plus électrique avec des artistes comme Muddy WATERS, et plus sophistiqué, Memphis Slim décide de former son véritable premier orchestre. Excellent pianiste, appuyé par une voix chaude et émouvante, sa formation enregistre en 1946 sous le nom de "Memphis Slim and His Solid Band". Un an plus tard pour Miracle Records le nom devient "Memphis Slim and His House Rockers". Pendant les dix ans où Memphis Slim restera à la tête de cette formation, il enregistrera " Every Day I Have The Blues", " Wish Me Well", "Having Fun" et "Mother Earth", qui feront de cette époque la plus importante de la carrière de notre artiste. 

     

    En 1958, les House Rockers se séparent, et Memphis Slim qui est devenu les des grands noms du Blues de Chicago, interprète maintenant des vieux airs traditionnels du Vieux Sud. 

      

    Un an plus tard, Memphis Slim se produit au Carnegie Hall de New-York, puis participe la même année au Newport Folk Festival, où il fait une apparition très remarquée. 

      

    En 1960, Memphis Slim part avec Willie DIXON pour une tournée européenne, et enregistre à Londres la même année avec le guitariste Alexis KORNER, le père du british-blues. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim and willie dixon"

    Deux ans plus tard, Memphis Slim participe à la première tournée de l'American Folk Blues Festival, en compagnie de John Lee HOOKER, Sonny Terry et Brownie Mc Ghee, Willie DIXON, Shakey Jake, Magic Sam, T-Bone WALKER ainsi que la chanteuse Helen Humes. Il décide après celà de rester en Europe, et s'installe plus précisément à Paris. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    En 1963, après s'être produit à Paris, Memphis Slim repart en tournée, en Pologne, en compagnie de Big Bill BROONZY. Il retraversera l'Atlantique en 1965, pour se produire au Village Vanguard à New-York. 

      

    A partir de 1963, Memphis Slim enregistrera de nombreux albums qui contribueront à populariser le blues en Europe. Dix ans plus tard il participera au festival de Montreux, et enregistrera avec le groupe américain les "Canned Heat". 

      

    Le 24 février 1988, Memphis Slim décède à paris, à l'âge de soixante-treize ans, et sera enterré quelques jours plus tard à Memphis. 

    Il aura enregistré une vingtaine d'albums sous son nom, et aura participé comme accompagnateur sur plus de 500 disques. 

    Il est l'auteur de nombreux standards comme Every Day I Have the Blues ou Mother Earth. 

    Il aura influencé de nombreux pianistes. 

    Parisian Blues 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2005  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2003  

    2003  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2001  

    2001  

    2001  

    2000  

    2000  

    2000  

    2000  

    2000  

    1999  

    1998  

    1998  

    1998  

    1996  

    1996  

    1996  

    1996  

    1996  

    1995  

    1995  

    1994  

    1993  

    1993  

    1992  

    1990  

    1990  

    1981  

    1976  

    1973  

    1973  

    1972  

    1971  

    1969  

    1966  

    1965  

    1963  

    1963  

    1961  

    1961  

    1961  

    1961  

    1960  

    1960  

    1960  

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • JOHNNY ACE 

     

    EST NE LE  9 JuIN , 1929
    Memphis, TennesseeUnited States

     

     Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Fils d'un prédicateur, il apprend à jouer du piano très jeune. Après le lycée, il participe à la Seconde Guerre mondiale dans la marine américaine, et après avoir été relevé de ses fonctions, il rejoint en tant que pianiste les Beale Street Blues Boys, un important groupe de Memphis dirigé par Adolph Duncan.

     

     

     

    Il y côtoie le guitariste B.B. King et le chanteur Bobby Blue Bland. Après le départ de Bland, Johnny se met à chanter et le groupe est renommé The Beale Streeters.

    Willie Nix and his band ('Satchel Paige', saxophone; Jerry McConkle, guitar [seated at piano]; Joe Willie Wilkins, guitar; Willie Nix, drums / vocals; unidentified musician seated at drums; Adolph 'Billy' Duncan, saxophone); source: Postcard from postcard book by Stephen C. LaVere (Pomegranate Artbooks 1989, revised 1993); 'photograph courtesy Patty Nix'; click to enlarge! 

    Au printemps 1952, il sort chez Duke son premier disque intitulé My Song, qui devient un grand succès, se plaçant en tête des classements rhythm and blues.

     

    Image associée

     

    Les chansons qu'il sort par la suite ressemblent à la première, avec sa voix barytone mélodieuse telle celle de Nat « King » Cole. Cross My Heart, The Clock, Saving My Love For You sont toutes des tubes. Si les chansons principales de ses disques sont des ballades, les faces B sont généralement des morceaux plus rythmés que l'on peut déjà qualifier de "post"  rock 'n' roll. 

    À la veille de Noël 1954, Johnny Ace se tire une balle dans la tête en jouant à la roulette russe dans l'auditorium de la ville de Houston. Johnny Otis, qui fut son producteur, prétend qu'il était coutumier du fait. Mais cette mort est maintenant remise en question, et la possibilité d'un meurtre est évoquée. En 1955, le titre Pledging My Love, sorti à titre posthume, fait les palmarès. Immédiatement n°1 R&B, il se classe aussi dans le Top 20 du classement pop. 

    De nombreux artistes éditent par la suite des morceaux en son honneur comme par exemple Johnny As Gone de Varetta Dillard ou In Memory par Johnny Otis. Plusieurs disques de Johnny Ace sortent encore après sa mort. 

    Le titre My Song est repris en 1968 par Aretha Franklin. La chanson Pledging My Love est utilisé en 1983 dans le film Christine de John Carpenter et REPRISE BIEN SUR PAR ELVIS PRESLEY : le 29 OCTORE 1976 A LA JUNGLE ROOM chez lui à GRACELAND .

     

     

    Singles 

    • mai 1952 - My Song / Follow the rule - Duke 102 - #1 (r'n'b chart)
    • déc 1952 - Cross My Heart / Angel - Duke 107 - #1 (r'n'b chart)
    • jun 1953 - Aces Wilds / The Clock - Duke 112 - #1 (r'n'b chart)
    • nov 1953 - Saving My Love for you / Yes Babe - Duke 118 - #1 (r'n'b chart)
    • mai 1954 - Please Forgive Me / You've Been Gone So Long - Duke 128 - #10 (r'n'b chart)
    • sep 1954 - Never Let Me Go / Burley Cutie - Duke 132
    • jan 1955 - Pledging My Love / No money - Duke 136 - #1 (r'n'b chart)
    • jun 1955 - Anymore / Be So mean - Duke 144 - #7 (r'n'b chart)
    • déc 1955 - So Lonely / I'm Crazy Baby - Duke 148
    • jui 1956 - Still Love you So / Don't You - Duke 154

    Albums 

    • 1974 : Johnny Ace Memorial Album (MCA) 
    • Johnny Ace Memorial Album (Duke 71) 1962 
    • Duke 70 (1955 - 25cm) Memorial Album 
    • Duke 71 (1956 - 30cm) Memorial Album 
    • Duke à également sorti deux Eps 45 tours (Ace 80 et Ace 81) en 1955 
    •  
    • 1952 Remember I love you 
    • 1952 I cried last night 
    • 1952 My song 
    • 1953 Cross my heart 
    • 1953 The clock 
    • 1954 Saving my love for you 
    • 1955 Pledging my love 
    • 1955 Anymore 

     Résultat de recherche d'images pour "johnny ace my song"

    Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Image associée

    https://en.wikipedia.org/wiki/Johnny_Ace

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • cecil gant

     

     

     

    I est indéniable que cette figure emblématique ai contribué et influencé le développement précoce du rock and roll et ce doit d etre sur ce blog .

     Gant est née à Columbia, dans le Tennessee , mais a été élevée à Cleveland, dans l'Ohio. Il est retourné à Nashville, dans le Tennessee, où il a travaillé comme musicien, et a tourné avec son propre groupe, à partir du milieu des années 1930 jusqu'à son entrée dans l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale . En 1944, après avoir participé à un rassemblement de War Bond à Los Angeles, en Californie, il enregistre sa composition 'I Wonder' pour la petite maison de disques Bronze appartenant à des noirs. 

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT" 

    Quand il a commencé à devenir populaire localement, il l'a réenregistré pour la maison de disques indépendante Gilt-Edge, nouvellement créée et appartenant à des Blancs.  Son enregistrement de 'I Wonder' est sorti sous le nom de 'Pvt. Cecil Gant', tout comme les versions ultérieures du label. 

    Résultat de recherche d'images pour "pvt CECIL GANT"1945 

    La version Gilt-Edge de 'I Wonder' s'est bien vendue. Il a atteint le numéro un sur la Billboard Harlem Hit Parade (l'ancien nom du R & B), et le numéro 20 sur le hit-parade national (synthétisé par Joel Whitburn)  et son côté B, l'instrumental 'Cecil Boogie ', a atteint la 5e place  sur le hit  R & B. Gant a écrit la plupart de ses propres chansons. Présenté comme «The G.I. Sing-sation», ses deux albums de suivi sur Gilt-Edge, «The Grass Is Greener» et «I'm Tired», ont également entrer au R&B hit . Arnold Shaw dira de  'I Wonder' que la chanson a déclenché l'explosion du blues de l'après-guerre', et le succès des disques de Gant a stimulé la création d'autres labels indépendants immédiatement après la guerre.

    Il a également publié du matériel sur le label  King Records (1947) et enregistré pour Bullet Records à Nashville jusqu'en 1949. Son enregistrement de 'Nashville Jumps' en 1948 a littéralement bien remué le label BULLET . ALCOOL -RHYTHM -ARGENT ToUT AU FEELING RIEN DE PRÉPARÉ et tout s'est bien vendu ...En 1949, il retourne à Los Angeles et enregistre pour les labels Down Beat et Swing Time, avant de déménager à la Nouvelle-Orléans pour enregistrer chez Imperial Records en 1950 .

     

     mais avec un succès commercial décroissant . Beaucoup de disques de Gant avaient une ballade lente en face  A-  mais une chanson au piano de type boogie woogie ou instrumentale en face B, annonçant dans de nombreux cas le rock and influent sur ses pratiquants. Parmi les exemples, citons 'We Gonna Rock' (1950) et 'Rock Little Baby' (1951). 

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Les disques de cette époque referencés avec le nom GUNTER LEE CARR ,c'set lui meme qui utilisera ce nom un temps en hommage à LEROY CARR sa principale influence .

    si ca ce n est pas etre un des inventeurs du mot rock n roll ..........

     

    Dans les dernières années, Gant était marié et basé à Nashville.  Il y mourut en 1951, à l'âge de 37 ans , alors qu'il se préparait à partir pour un engagement à Clarksdale, au Mississippi. Bien que certaines sources donnent la cause de la mort , pneumonie , des sources plus récentes font référence à une crise cardiaque , probablement provoquée par l’alcoolisme de Gant . Il est enterré au cimetière Highland Park à Cleveland, Ohio. 

    MERCI A LUI D AVOIR EXISTER IL A ETE GRAND POUR LE ROCK N ROLL .....PAIX A SON AME .

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • hank penny: 

     

     

     

    Ne le 18 aout 1918 à BIRMINGHAM Alabama , il est décède le 17 avril 1992 en CALIFORNIE Camarillo d'une attaque cardiaque ..

    Très bon  joueur de banjo, instrument oh!! Combien difficile, tous les guitaristes vous le certifierons.

    HANK a été influence avant par son papa, poète chanteur en son temps, magicien bien qu’étant mineur avant tout ...A 15 ans PENNY est déjà professionnelle dans une radio locale.

    1936 il  s'exode à NEW ORLEANS ou il fait connaissance de pionniers  du WESTERN SWING comme WILLS et MILTON BROWN ...

    Son amitié avec le virtuose NOEL BOGGS va l'amener à ce style de musique irrémédiablement.

    Quelques temps après, il retourne à BIRMINGHAM et forme un groupe THE RADIO COWBOYS (JULIAN AKINS-GUITARE / SAMMY FORSMARK-STEEL GUITARE/LOUIS DIAMONT-VIOLON/CARL STEWART-BASSE/SHELDON BENETT-GUITARE VIOLON VOCAL)

    En 1938 le band entre en studio (sans akins) sous le conseil et l'aide du légendaire producteur ART SATHERLY , pour enregistrer entres autres ,WHEN I TAKE MY SUGAR TO TEA et un morceau de PENNY: FLAMIN MAMIE ..

    1939 le groupe se rend  à NASHVILLE l'eternel pour enregistrer pour SATHERLY .Entre temps 2 nouveaux musiciens sont arrives BOUDLEAU BRYANT et EDDY DUNCAN.

    Apres avoir mi-avril enregistre à CHICAGO, 2 titres intéressants  TOBACCO STATE SWING et PEACH TREE SHUFFLE, le band se disperse ...

    Penny revient a ses amours la radio, pour ensuite regrouper des musiciens, pour une session en 1941 NORTH CAROLINA, avec des titres tels que : WHY DID I CRY -LONESOME TRAIN BLUES.

    Il se retrouve peu après à CINCINNATI à la station WLW et de nouveau forme un groupe : PLANTATION BOYS. (CARL STEWARTexradio..:-/ LOUIS INNIS -GUITARE+BASSE//ZED TENNIS-VIOLONNISTE//ROY LANGHAM-SOLISTE). Avec des gens comme MERLE TRAVIS -BRADLEY KINCAID, ils ont accompagne DORIS DAY.

    Ensuite un autre groupe est forme mais vite dissout.

    Il est contacte par BOBBIE BENNETT pour s'occuper de quelques groupes, dont lui submerge ne pouvait.

    En 1946 il est comédien un temps pour SLIM DUNCAN ABC NETWORK SHOW.....

    Il retourne en CALIFORNIE (quelle sante d'ailleurs) et la, eh oui, redevient DISC-JOCKEY .Il reforme un band : THE PENNY SERENADES pour jouer dans des clubs.

    1948 il entre en studio, il met en boite :HILLBILLY BEBOP et BLOOD SHOT EYES en 1950 :le premier titre au titre déjà à résonnance moderne pour l'époque ..

    Apres encore shows-reformations etc. etc., il crée sa propre série TELE , elle ne durera que 7 semaines .

    1954 il vit à LAS VEGAS , il est engage pour 7 ans au GOLDEN NUGGET CASINO , des précurseurs tous ses artistes dont je parle dans cette rubrique .

    En 1961 il enregistre du JAZZ.

    Dans les 70's il tourne ; se marie pour la 5e fois; fait des apparition A LA RADIO : KS WICHITA et se retire milieu 70..

    Encore un nom peu connue et pourtant aussi précurseur et a amener a notre zique -un artistes a divers talent -une carrière qui ne manqua pas de mouvement, un style WESTERN SWING MEME BE BOP PAR MOMENT /TRES EN PHASE AVEC CE QUI SUIVRA DANS LES 50S.

    MERCI DONC A LUI

    SIDNEY PENNY EST BIEN SA FILLE.

     

    http://www.amazon.com/Hank-Penny/artist/B000APRLIO   POUR BIEN DECOUVRIR

     

    Filmography

    Jump to filmography as: Actor, Soundtrack, Self 

    Actor:

    1.     Webb Pierce and His Wonderin' Boys (1955) .... Hank Penny

    2.     Frontier Outpost (1950) .... Musician Hank Penny

    3.     The Blazing Trail (1949) .... Musical cowboy
    ... aka The Forged Will (UK)

    4.     Lone Star Moonlight (1946) .... Band Singer/Musician
    ... aka Amongst the Thieves (UK)

    5.     Down the Trail to San Antone (1946) .... Hank Penny

    6.     Heading West (1946) (as Hank Penny and His Plantation Boys) .... Musician, Miner
    ... aka The Cheat's Last Throw (UK)

    7.     Wabash Cannon Ball (1946) .... Band Member

    8.     Missouri (1946) .... Singer Hank Penny

     

     

    Il a aussi eu plusieurs facettes comme certains grand MUSICIENS -CHANTEURS -COMEDIENS

     

     on peut bien se rendre compte que le rock est bien ne avant, faudrait être sourd quoi..cette rubrique pour remettre certaine chose a leur place sans vouloir remettre en cause les acquis mais juste faire hommage aux  artistes qui le méritent .et si peu récompenser même oublier -

     Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

     

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    1938 s il vous plait 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Country: UK

    Year: 2018

    Label: Koko Mojo Records

    Ref.: KM-CD 09

    Format: CD deluxe ecopac

    Artist: Various

    Title: You're Too Bad - When Your Harp Is Rusty

    Style: Rhythm and Blues

    Tracklisting

    01. “I'm A Country Boy” — Pee Wee Hughes
    02. “Goin' Back Po'” — Joe Williams
    03. “She's Gone” — Schoolboy Cleve
    04. “Just Can't Stay” — Willie Nix
    05. “I Need You Pretty Baby For My Own” — Harmonica Blues King Harris
    06. “Well Baby” — Juke Boy Bonner
    07. “Monkey Doin' Woman” — Shy Guy Douglas
    08. “Making Tracks” — Sammy Johns & The Devilles
    09. “O Yes” — The Bees
    10. “I Would Hate To See You Go” — John Brim
    11. “My Baby Didn't Come Home” — Harmonica Fats
    12. “Rhythm Rockin' Boogie” — John Lee
    13. “Oh! Baby” — Dave Kirk
    14. “Hidden Charms” — Charles Clark
    15. “Independent Walk” — Elmon Mickle
    16. “Blow My Baby Back Home” — Mule Thomas
    17. “You're Too Bad” — Birmingham Junior
    18. “Crazy Mixed Up World” — Little Walter
    19. “Move On” — Phil Flowers
    20. “Magnolia” — Billy Rainsford
    21. “Don't Leave Me Baby” — Little Boyd & The Blues Bees
    22. “Don't Cut Out On Me” — Tender Slim
    23. “Biscuit Baking Mama” — Big Ed
    24. “Hello Miss Simms” — Garland The Great
    25. “Move With You Baby” — Big Amos
    26. “Live Jive” — Whispering Smith
    27. “I Had A Little Dog” — Big Jack Reynolds
    28. “Little Girl” — Little Shy Guy

     

    QUE DES RARETES 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • merle travis : 

     

    Image associée

     

    incontestablement un qui a le droit d être nommé dans ce blog  une grande influence , sur notre musique .

    Né le 29 novembre 1917 à Rosewood (Mulhenberg County) au Kentuky.

    Enfant, il apprend les rudiments de la musique sur le banjo de son père et la mandoline de sa mère, et s'initie à la guitare à l'âge peu précoce de douze ans. Mais il avait des professeurs exceptionnels (cette région minière du Kentuky a produit plusieurs guitaristes dont l'influence devait être déterminante sur l'avenir de la Country Music et par là même du Rockabilly). En effet, un musicien noir du nom de Arnold Schultz, véritable génie aux dires de ses contemporains (fiddler et guitariste virtuose) enseigna son "picking" à un certain Kennedy Jones qui le transmit au musicien blanc Mose Rager, lui-même professeur de Ike Everly et de Merle Travis ! Quant à Merle, devenu également virtuose, il influença profondément Chet Atkins et Doc Watson ainsi que les guitaristes de rockabilly Scotty Moore et Carl Perkins.

    Mais, en attendant la gloire, il devient musicien itinérant, et joue à partir de 1935 en compagnie des Tennessee Tomcats. En 1937, il rejoint les Georgia Wildcats du violoniste Clayton Mc Michen avec qui il se produit sur les ondes de la station WLW de Cincinnati en Ohio, puis fait partie des Driting Pioneers, suivie des Brown's Ferry Four en compagnie de Grandpa Jones et des frères Delmore. Après la guerre (effectuée dans les Marines), il s'installe en Californie où, remarqué par Cliffie Stone, il enregistre en 1946 l'album "Folk Songs Of The Hills" qui est publié en 1947. Bon vocaliste, il récidive avec le superbe hillbilly boogie "Merle's boogie" du 1er juillet 1947, un pre-rock avec fiddle western swing (cf double Capitol Tower FR 2C 150-85029/30), de la même veine que son prisé "Louisiana Boogie" (Capitol 2902) disponible sur le LP "Boogie Woogie Fever" (Charly CR 30215).

    En 1947, il s'impose en tant que songwriter avec "Smoke Smoke Smoke", un best-seller pour Tex Williams (co-auteur du morceau). Egalement notable son fameux "Sixteen Tons" publié en 1947 (énorme succès pour Tennessee Ernie Ford en 1955), un titre d'inspiration "Work Songs" qui évoquait avec force la vie des mineurs du Kentuky (parfaitement adaptée en français par Jacques Larue pour Guy Robin en 1956 (45 tours EP Odeon 7 SOE 3113). En fait ses talents d'auteur-interprète auraient suffi à lui tailler une place de choix dans l'histoire de la Country Music; mais ce fut en tant qu'instrumentiste qu'il devint une véritable légende vivante. Son extraordinaire jeu de guitare country pickin' lui valut l'admiration des spécialistes du monde entier et fut déterminant dans les styles de Chet Atkins et Doc Watson (qui n'hésita pas à baptiser son fils Merle, en hommage à sa principale influence). La virtuosité pure au service de l'harmonie, un style complexe et éclatant issu du country blues, du boogie et probablement du folklore du Kentuky avec en prime un swing issu du Jazz.

     

     

     

    Parmi ses réussites évidentes, citons les éblouissants "Walkin' The Strings", "Blue Smoke", "Black Diamond Blues" et "Saturday Night Shuffle" réunis sur l'album "The Merle Travis Guitar" (US Capitol SM-650), un disque uniquement instrumental qui constitue un sommet dans les annales de la guitare country. Egalement recommandé, l'album "Walkin' The Strings" (Capitol T 1391) qui présente plusieurs doublons par rapport au précédent mais qui propose en outre "Thumbing The Bass", "Everly Rag", "Pig meat Stomp", "Fuller Blues"... et plusieurs titres chantés d'influence Gospel, "Little David Play On Your Harp", "Take My Hand, Precious Lord" et "Jordan Am A Hard Road To Travel". Un très bel album présenté par Cliffie Stone et produit par Ken Nelson en 1960 (réédité en France en 1984 sur Capitol 1550801). Egalement cartooniste réputé, Merle Travis, véritable géant de la musique populaire américaine, fit en outre plusieurs apparitions cinématographiques remarquées, notamment lors de "From Here To Eternity" ("tant qu'il y aura des hommes") de Fred Zinnemann en 1953 dans lequel il interprétait "Re-Enlistment Blues", et dans le film "Honky Tonk Man" de Clint Eastwood en 1982.

    Malgré ses dons multiples et son élection au Country Hall Of Fame en 1977, il était resté modeste enregistrant "Mose Rager Blues" en 1979 (albums "Merle Travis & Joe Maphis" CMH C 9017) en hommage à celui qui détermina sa vocation en lui enseignant les bases de son picking complexe et véloce (Travis développait une ligne de basse avec le pouce tout en brossant des accords rythmiques, l'index jouant la mélodie sur les cordes aiguës, donnant l'iilusion de deux guitares parfaitement complémentaires). Seul Chet Atkins parvint à l'égaler, les deux virtuoses se rencontrant le temps d'un album "The Atkins-Travis Travelling Show" (RCA APLI-0479), enregistré en janvier 1974. Installé à Tahlequah en Oklahoma à partir de 1978, Travis connut une fin de carrière prolifique, gravant plusieurs albums pour le label CMH dont "Light Singin' & Heavy Pickin'" (CMH 6245), "Guitar Standards" (double CMH-9024), "Travis Pickin'" (CMH 6255), "The Clayton McMichen Story" (double CMH-9028) et "The Merle Travis Story" (double CMH-9018) dans lequel Merle interprète de nouvelles versions de ses standards ("Sixteen Tons" / "Smoke Smoke Smoke" / "Divorce Me C.O.D." / "Nine Pound Hammer" / "Dark As A Dungeon" / ""So Round, So Firm, So Fully Packed" / "I Am A Pilgrim" ...), une telle énumération étant une manière de rappeler qu'il fut l'une des plus grandes figures de la Country Music.

     

    Merle Travis est mort le 20 octobre 1983.

     

     

    ses grands tubes

    ·    Any Old Time 

    ·    Blue Yodel N1

    ·    CanonBall Rag

    ·    Cincinnati Lou

    ·    Deep South

    ·    Divorce Me COD

    ·    Drybread

    ·    Fatgal

    ·    Guitar Rag

    ·    Ill See You In My Dreams

    ·    kentuck Means Paradise

    ·    Kinfolks In Carolina

    ·    Lawdy What A Gal

    ·    No Vacancy

    ·    ReEnlistment Blues

    ·    Sixteen Tons

    ·    So Round So Firm So Fully Packed

    ·    Steel Guitar Rag

    ·    Sweet Temptation

    ·    Three Times Seven

    ·    Cannonball rag

    ·    Medley

    ·    BayouBabyn

    ·    Cincinnati Lou

    ·    Dance Of The Golden rod

    ·    Dark As A Dungeon

    ·    Divorce Me COD

    ·    fatgaln

    ·    Good bye My Bluebell

    ·    I Am a Pilgrimk

    ·    I Like My Chicken Fry in Size

    ·    I'll See You In My Dreams

    ·    I'm A Natural Born Gamblin Man

    ·    John Henry

    ·    Kentucky Means Paradise

    ·    Lazy River

    ·    Nine Pound Hammer

    ·    Re-Enlistment Blues

    ·    Sixteen Tons

    ·    Smoke Smoke Smoke(ThatCigarette)

    ·    So Round So Firm So Fully Packed

    ·    Start Even

    ·    Steel GuitarRag

    ·    Barbara Allen

    ·    Black Gold

    ·    Bloody Bret hitt County

    ·    Dark As A Dungeon

    ·    Dear Old Halifax

    ·    Heres othe Operator Boys

    ·    I'am A Pilgrim

    ·    John Bolin

    ·    John Henry

    ·    lost john

    ·    Miners Strawberries

    ·    muskrat

    ·    Nine Pound Hammer

    ·    Over by Number Nine

    ·    Paw Walked Behind Us With a Carbide Lamp

    ·    Payday Comes Too Slow

    ·    Possom Up A Simmon Tree

    ·    Preacher Lane

    ·    Sixteen Tons

    ·    that's all

    ·    The Browder Explosion

    ·    The Court ship of Second Cousin Claude

    ·    The Harlan CountyBoys

    ·    The Miners Wife

     

     

    merci a lui d avoir existe que dieu le benisse

     

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"avec ray campi

    Résultat de recherche d'images pour "merle travis"

    Singles

    YearSingleUS Country
    1946 "Cincinnati Lou" 2
    "No Vacancy" 3
    "Divorce Me C.O.D." 1
    1947 "Missouri" 5
    "So Round, So Firm, So Fully Packed" 1
    "Sweet Temptation" 5
    "Steel Guitar Rag" 4
    "Three Times Seven" 4
    "Fat Gal" 4
    1948 "Merle's Boogie Woogie" 7
    "Kentucky Means Paradise" 9
    "Crazy Boogie" 11
    1949 "What a Shame" 13
    1955 "Wildwood Flower(w/ Hank Thompson) 5
    1966 "John Henry, Jr." 44

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique