• mahalia jackson : 

     

     

     

     

    S il n'en restait qu une ce serait bien elle .....

     

    Née le 26 octobre à CARROLLTON nouvelle Orléans LOUISIANE.

    Elle est le 3e enfant de JOHN A. JACKSON un barbier prédicateur et CHARITY CLARCK (décédée à 25 ans -MAHALIA n'en a alors que 4 ans)

    Son père envoie donc la petite, vivre avec sa tante MAHALIA DUKE PAUL .

    Cette dernière refuse toute forme de musique laïque chez elle, mais notre héroïne aurait avec son cousin côtoyé la musique religieuse et même participé a des essais ; on dit d'elle que sa voix est spécial déjà à l'époque..

    En 1927 elle déménage pour CHICAGO et trouve du travail comme domestique .mais très vite elle décroche un "boulot" à plein temps, comme soliste dans les églises, elle rejoint ainsi la chorale GREATER SALEM BAPTIST CHURCH CHOIR.

    Sa voix de contre alto va commencer à être connue de toutes les églises avoisinant ET INEVITABLEMENT

    en 1937 enregistrement pour DECCA RECORDS ; malheureusement cela ne décolle pas vraiment pour elle , elle trouve un travail d'esthéticienne pour vivre décemment!!!

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson decca"

     

    Elle va ensuite pouvoir tourner avec le compositeur  THOMAS A DORSEY, durant 5 années dans les églises ,paroisses , sa popularité va augmenter de façon très constante .

    Cela bien sur débouche sur un contrat avec APOLLO RECORDS de 1946 à 1954 .

    chanteuse préférée du KING LUI MEME 

     

    Ensuite elle signe pour COLUMBIA de 1954 à 1967 et devient une des plus grandes chanteuses de GOSPEL pour beaucoup de spécialiste , dont ELVIS PRESLEY "fou" DE CETTE MUSIQUE ne cachera jamais son admiration pour MAHALIA au contraire :ils vont même se rencontrer .

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson and elvis"

    On peut dire que sa période 50's va être riche : TOURNEE-RADIO-TELEVISION - elle va même aller en EUROPE (notamment faire un carton au jazz festival).

     

    Elle décroche une émission sur CBS le dimanche soir .Passe à l’ED SULLIVAN SHOW. Et débute les années  60, chantant  pour KENNEDY et EISENHOWER.

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy" 

    Chanteuse de gospel américaine, Mahalia Jackson (1911 – 1972) parvient au sommet de son art et gagne le surnom de « reine du gospel ». Elle s’investit également au sein du mouvement pour les droits civiques. 

    Mahalia s’investit pour le mouvement des droits civiques. En 1956, à la demande de Martin Luther King et malgré les menaces de mort qu’elle reçoit, elle chante à Montgomery pour lever des fonds en soutien au mouvement de boycott des bus. Sa célébrité ne la protège pas du racisme ; lorsqu’elle veut acheter une maison à Chicago, des coups de feu sont tirés à sa fenêtre et les familles blanches déménagent.

    En soutien au mouvement des droits civiques, Mahalia participe et chante lors de la Marche sur Washington pour l’emploi et la liberté. Lors du discours de Martin Luther King, elle lui lance « Tell them about the dream, Martin! » (Parle-leur du rêve, Martin !). Le pasteur prononce alors son célèbre « I Have A Dream ». Cinq ans plus tard, elle chantera  la chanson préférée de Martin Luther King, « Take My Hand, Precious Lord », lors de ses funérailles.

     

    Espérant avec sa musique « briser un peu de la haine et de la peur qui divise les Blancs et les Noirs dans ce pays » (« break down some of the hate and fear that divide the white and black people in this country »), Mahalia soutient également le mouvement financièrement.

    Malheureusement début 70, malgré sa fatigue, elle continue ses concerts ET INEVITABLEMENT s'effondre en 1971 sur scène à MUNICH .

     

    Elle nous quitte le 27 janvier 1972 à son domicile EVERGREEN PARK illinois

    LE. Les villes de Chicago et de la Nouvelle-Orléans lui rendent toutes deux un grand hommage, et des dizaines de milliers de personnes défilent dans les rues. De grands noms, parmi lesquels Ella Fitzgerald et Aretha Franklin lui rendent hommage. le

     GOSPEL A PERDU SA REINE

    NOUS UNE MERVEILLEUSE CHANTEUSE

    MERCI D AVOIR EXISTEE

    Tu a du trouve du temps pour faire un  "bœuf" avec ELVIS , il a du être ravis....

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy"

    Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson young"Résultat de recherche d'images pour "mahalia jackson sings for john  kennedy"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • LITTLE SISTER 

     

     

    Si on peut parler des grands tubes ou titres du KING dans les années 50 et ils sont légions, il en va de même pour les années 60, ou souvent par méconnaissance du sujet, on approprie très peu de chez d'œuvres à cette période ou même encore plus grave pour faire "comme mon pote», bref une erreur monumentale, pour les personnes "connaisseurs" les zicos quoi !!!!

    La preuve va être encore donnée sur ce blog avec ce titre

    LITTLE SISTER ;

    C est DOC POMUS et MORT SHUMAN, duo mythique qui écrivent ce MEGA TITRE pour ELVIS, qui l'enregistre le 26 juin 1961 au studio RCA de NASHVILLE.

    Mort Schuman va préciser sur la version PRESLEY :"il la joue de façon complètement différente, meme au niveau du rythme le tempo est deux fois plus lent.»

    Résultat de recherche d'images pour "Mort Shuman"

    Les musiciens sont comme toujours, très impliques que ce soit pour le son, le tempo, l’harmonie, bref ce sont des morceaux qui vous portent .Sur ce titre SCOTTY MOORE a la guitare sèche en rythmique,le talentueux HANK GARLAND à l'électrique et solo ;d'après HAROLD BRADLEY (musicien),HANK voulait un autre son pour LITTLE SISTER qu’ il peut avoir avec sa GIBSON ,de ce fait il va lui emprunter sa FENDER JAZZ MASTER ....

    Cette séance de 3 CHANSONS très fortes, sera si électrique qu’après, le BAND va s'arrêter AU GRAND DÉSARROI du Colonel Parker.

    FLOYD CRAMER-HANK GARLAND-SCOTTY MOORE-BOB MOORE-BUDDY HARMAN -ELVIS que des pointures a nouveau réunies, les titres s'en ressentent, alors pour LITTLE SISTER, ils créent un MONUMENT, tout est parfait, A ECOUTER POINT .....!!!!!

    BREF un PRESLEY au TOP, a son apogée vocalement diront les spécialistes ....

    La prise 4 sera le master et va figurer en FACE B du 45 tour avec HIS LATTEST FLAME autre monument ; d ailleurs pour ma part j'aurai traiter les 2 tubes séparément ELVIS aurait gagne plus sur tous les points, économiques comme artistiques, encore une bévue RCA via PARKER.

    2 titres très fort sur un même 45T, tres commun chez ELVIS mais cela fait longtemps QUE CELA N EXISTE PLUS, maintenant il y a 1 ou 2 titres par album !!!!!!!!

     

    Pour un rock on peut aussi dire que le tube est peu conventionnel, pas de solo proprement dit, mais une atmosphère étrange mais oh combien magique, un style tres peu dansant de part son tempo bien particulier .Les riffs de HANK en harmonie avec  la voix d ELVIS, quel plaisirs auditif .Presley s'emploie  dans tous les registres vocaux, enraille -grave-aigu-syncope bref a ECOEURE D ETRE CHANTEUR !!!!

    Le single (rca 477908) qui va sortir le 8  AOUT 1961, va rester 13 semaines au hot 100 atteignant la 5e place, mais là !!Iincompréhensible pour ma part, RCA est en dessous de tout!!!C’est clair, la 1ere place lui était voue !!!!!La promo nulle ou même pire, comme souvent pour ce magicien,récolter le MAX sans trop dépenser ....j en rage.

     

    Le single par contre dépassera le million d exemplaire vendus et sera de GRACE, N 1 en ANGLETERRE .....

    Quelques mois plus tard, LA VERN BAKER va enregistrer HEY MEMPHIS (atlantic 2119), écrite aussi par POMUS -SHUMAN et va énormément ressembler à son aine LITTLE SISTER, influence indéniable bien sur, mais aussi hum!!

     

    Elvis va souvent la mettre a son répertoire année 70, en  la couplant avec GET BACK ou seul .On peut écouter UNE version déjà sur THAT S THE WAY IT IS, fera partie aussi des titres dans sa dernière tournée juin 1977 mais pas en medley.

    Sa première version live date du 12 AOUT 1970 LAS VEGAS MIDNIGHT SHOW. Elle est apparue sur plusieurs support officiel comme : THAT S THE WAY IT IS SPECIAL EDITION  de 2009 ou THE COMPLETE WORKS de 2009 ……..également en bootleg comme en 2011 SITTIN ON TOP OF THE WORLD. Sa dernière version live se fera lors du très spécial SHOW DE INDIANAPOLIS du 26 JUIN 1977 (son dernier concert),parus sur plusieurs bootleg ,hélas jamais en SOUNDBOARD ( cd : ADIOS-THE LAST SHOW-THE LAST FAREWELL-THE LAST LIVE SESSION-THE FINAL FAREWELL) .

     

     

    On dénombre 11 prises dont 4 entières avec le Master, les premières alternates sont parus tout d’abord sur le légendaire RARE ELVIS VOL 3 de 1983 (quelle joie à l’époque, oui on appréciait car les raretés alternatives n étaient pas aussi nombreuses).

    On peut egalement remarquer que sur  le LP RETURN OF THE ROCKER de 1986, existe le Premier REMIX du titre.

    Et sur le 1 er pressage Allemand du double LP Elvis forever vol 2 EXISTE LA AUSSI un REMIX de LITTLE SISTER .

     

    LITTLE SISTER va être reprise par d autres artistes, des versions bien ou moins bien, mais aucune ne pouvant frôler, la version originale, même avec une longue perche, comme :  Dwight YoakamRobert PlantThe Nighthawks, The Staggers, Pearl Jam, ou  Ry Cooder.

    QUELQUES POCHETTES OU VOUS RETROUVEREZ LE TITRE (bootleg-officiel .......)

     19 juin 77

    24 mars 77

    31 dec 76

    24 avril 73 en medley avec get back

    26 janv 72 medley

     

     malaisie

    Les 40 Plus Grands Succes Originaux (Bilingual French/English First Pressing) (Vinyl, LP, Compilation, Stereo, Mono) album coverElvis In Concert (Vinyl, LP, Album) album cover

    The Elvis Presley Story (Vinyl, LP, Compilation, Limited Edition) album cover

    Rare Elvis Vol. 3 (Vinyl, LP, Compilation) album cover

    That's The Way It Is (Laserdisc, 12", NTSC) album cover

    Las Vegas Hilton February 17th 1971 (Vinyl, LP, Unofficial Release) album cover

    Unsurpassed Masters Volume Four (CD, Unofficial Release) album cover

    From Nashville To Memphis - The Essential 60's Masters I (Cassette, Album, Compilation, Stereo) album cover

    Moody Blue And Other Great Performances (CD, Unofficial Release) album cover

    There's Always Me Vol.3	 (CD, Compilation, Unofficial Release) album coveralternate

    Artist Of The Century (Box Set) album cover

    The Alternate Golden Hits Vol. 3 - The Little Sister Sessions (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    Such A Night : Essential Elvis Volume 6 (CD, Compilation, Remastered) album cover

    Elvis 2nd To None (CD, Compilation, Club Edition) album cover

    Bilko's Gold Cuts (CD, Compilation, Unofficial Release) album coverprise 6

    Kiss Me Quick Little Sister (CD, Unofficial Release) album coverdu tout bon

    Résultat de recherche d'images pour "elvis ftd something for everybody"

     Tiger Man , An alternate Anthology Vol. 6	 (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    24 Karat Hits! (Vinyl, 12", 45 RPM, Compilation, Remastered) album cover

    Elvis Is Back! (CD, Album, Reissue, Remastered) album cover

    Welcome To The Jungle - Way Down (CD, Compilation, Unofficial Release) album cover

    The Songs Of Pomus & Shuman (CD, Compilation) album coverindispensable

    The Something For Everybody Sessions (Vinyl, LP, Compilation, Limited Edition) album cover

    It's Now Or Never (Vinyl, LP, Limited Edition) album cover

    ecoutons !!!

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • bill monroe :

     

     Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

     

     

    Bill Monroe est né à Rosine dans le Kentucky, où semble-t'il l'herbe prend une couleur bleuâtre au coucher du soleil. Son père était un ouvrier agricole tandis que sa mère, d'origine hollandaise, était issue des classes pauvres. Elle et son frère Pendleton "Pen" Vandiver étaient de bons musiciens et initièrent le jeune William à la musique traditionnelle américaine. Plus tard, Bill Monroe consacra une chanson à son oncle: Uncle Pen.

    qu ELVIS aurait vraisemblablement repris en live fifties ...

    La carrière de Bill commença dans les années 30, lorsqu'il fonda un trio, avec ses frères Birch et Charlie, The Monroe Brothers près d'Hammond, dans l'Indiana où ils travaillaient dans une raffinerie de pétrole. En 1939, lorsque les frères se séparèrent, après avoir enregistrer une soixantaine de morceaux, Bill créa le premier groupe des Blue Grass Boys. Comme mandoliniste, Monroe introduisit avec virtuosité la mandoline dans le paysage de la country music. En 1945, Earl Scruggs rejoignit le groupe en tant que joueur de banjo. Cette première version des Blue Grass Boys incluant aussi le guitariste/chanteur Lester Flatt, Chubby Wise au violon et Howard Watts à la basse firent les premiers enregistrements d'un genre particulier de musique appelé Bluegrass. Ce groupe éclata lorsque Flatt et Scruggs le quittèrent pour former leur propre groupe The Foggy mountain boys.

    Monroe les remplaça rapidement, recrutant Jimmy Martin à la guitare et Rudy Lyle au banjo, ajoutant même deux violonistes à la formation : Merle "Red" Taylor et Charlie Cline. Ce groupe enregistra notamment, les morceaux On and On, Memories of Mother and Dad, Uncle Pen, Bluegrass ramble ou encore Rawhide.

    En 1954, Elvis Presley enregistre le titre Blue moon of Kentucky en face B de son premier morceau chez Sun Records. En déclin avec le développement du Rock'n'roll, Bill Monroe, avec toute la country music, ne tournait plus qu'avec un seul instrumentaliste, Charlie Cline (les autres s'étant séparés du groupe pour rejoindre le mouvement Rockabilly, synthèse de country music et de rock) et des instrumentalistes qu'il recrutait sporadiquement dans ses villes de tournée. Cependant le folk boom des années 1960 (illustré par Bob Dylan ou Joan Baez), tout acoustique, redonne au bluegrass une nouvelle jeunesse inattendue. Bill Monroe, dont le caractère rigide s'accommodera assez mal de cette reconnaissance du public nordiste (sans doute secrètement détesté) pour sa musique, demeurera longtemps en marge de ce phénomène. Mais l'enthousiasme sincère de ces néophytes finit par avoir raison de ses réserves. Refaisant surface sur le devant de la scène, reformant un nouveau Blue Grass Boys avec des musiciens n'étant pas d'origine sudiste tels que Bill Keith et Peter Rowan, ce qui donne à cette version le surnom de "Northern" Bill Monroe, après une performance remarquable au Newport Folk Festival de 1963 au côté de Doc Watson, reprend sa dimension de père du bluegrass auprès de ce public nordiste et international, à mesure que le mouvement folk déborde des frontières américaines et envahit le monde entier. Il ne cessera plus dès lors d'enregistrer jusqu'à sa mort, dominant de sa personnalité intransigeante, voire têtue, un art qui lui a assuré une place de père fondateur vénéré et quelque peu redouté par ses très nombreux disciples.

    En tout, plus de 150 musiciens jouèrent avec Bill Monroe, qui fût introduit dans le Country Music Hall of Fame en 1970, l'International Bluegrass Music Hall of Fame en 1991 et le Rock'n'Roll Hall of Fame en 1994 (en tant qu'influence primordiale). C'est le seul artiste à figurer dans les trois catégories. Bardé d'honneur à la fin de sa vie, il influença énormément la musique américaine et son titre les plus connu Blue moon of Kentucky fût repris par Elvis Presley, Paul McCartney ou encore Patsy Cline. Il mourrut à Springfield, dans le Tennessee, en Septembre 1996.

     Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "bill monroe"

    Perchée sur Pigeon Ridge, on visite la demeure construite en 1917 où il passa son enfance en famille avec son oncle Pendleton "Pen" Vandiver qui allait avoir sur lui une influence déterminante en l’élevant après la mort de ses parents et en lui apprenant à jouer de la musique.
      
    La visite de la maison (restaurée en 2001) et de ses annexes dont la rustique cabane de son oncle, compose un petit musée rural qui permet d’apprécier la vie quotidienne dans la campagne du Kentucky de l’Entre-deux-guerres, en même temps que de découvrir les sources mêmes du Bluegrass.
      
    C’est dans la grange voisine, Rosine Barn, classée au National Register of Historic Places, que Bill se produisait avec son jeu de mandoline révolutionnaire (car ses frères jouaient déjà de la guitare et du violon…) et qui allait lui valoir une carrière exceptionnelle s’étendant sur 70 ans, faisant de lui le seul artiste intronisé aux 3 Halls of Fame : Bluegrass, Country et Rock’n’Roll ! 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • FREDDIE HART 

     

    le blog continue de parler des artistes importants qui ont contibué à l'histoire de notre musique ....

    Né FREDERICK SEGREST est né le 21 decembre 1926 à LOACHAPOKA (ALABAMA) .Issu de famille de metayer, il  passe son enfance dans la ville voisine de Phenix, en Alabama, avec ses 11 frères et sœurs (Nadine, Bo, Junior, Olin, Marrell, Pearl, Lonnie, Sandra, Gail, JP, Harold et un enfant décédé à enfance). Il a appris à jouer de la guitare à l'âge de 5 ans et a quitté l'école à l'âge de 12 ans. À l'âge de 15 ans, Hart a menti sur son âge et a rejoint le Corps de la marine américain pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a assisté à des combats à Guam et à Iwo Jima. Après la guerre, Hart vit en Californie où il enseigne l'autodéfense à la Los Angeles Police Academy . Au début des années 50, Hart et sa famille s'installèrent en Californie afin de promouvoir la scène grandissante de la musique country. En 1951, il rejoint le groupe de Lefty Frizzell pour un an. C’est par le biais de Frizzell que Hart a obtenu son premier contrat d’enregistrement avec Capitol Records en 1953. Il a publié plusieurs singles, dont sa version de 'Loose Talk', mais aucun d’entre eux n’a abouti.

     

    En 1956 il signe pour COLUMBIA . La également il va sortir des singles et pas toujours  des moindres,comme le super SNATCH IT GRAB IT

    on the prowl 

    Et surtout THE WALL qui entre dans les CHARTS dans le top 20 .

    ET en  1960 son plus gros hit sous Columbia 

    THE KEY S IN THE MAILBOX .

    En 1964, Hart signe avec Kapp Records où il inscrira plusieurs titres du Top 40 entre 1965 et 1968. Parmi ces succès figurent "Hank Williams 'Guitar" (1965), "Born A Fool" (1968) et "Togetherness" ( 1968).En 1969, Hart a de nouveau signé avec Capitol Records ou il sortira quelques bon titres .

     

    En 1971, Hart publia une chanson intitulée 'Easy Loving', enregistrée pour la première fois à l'été 1969 pour son album California Grapevine, parue en 1970. Sorti à l'été 1971, 'Easy Loving' commença rapidement à grimper aux charts. ; et à ce mois de septembre, il était n ° 1 pendant trois semaines dans les charts nationaux et atteignait le n ° 17 dans les charts pop .Il va continuer à sortir des hits et sera un RICHES HOMMES D AFFAIRES . En 1976, Hart continue d’avoir de grands succès, bien que sa série dans  les  Top 10 soit fini  ,ce sera  Top 20 et Top 30.Son dernier succès dans le Top 10 est venu avec le succès 'Why Lovers Turn to Strangers' en 1977, qui culminait au numéro 8. Quelques top encore dans les annes 80 .En 2001, Hart a été intronisé au ALABAMA MUSIC HALL OF FAME . iL a sorti  des nouveaux albums sur CD, montrant sa passion pour le gospel, le patriotisme et le son country traditionnel qui l’avait rendu célèbre.En avril 2018, Hart enregistra son dernier album intitulé 'God Bless You'. Le projet, produit par David Frizzell, contient 11 chansons gospel récemment écrites et un remake de sa chanson signature 'Easy Loving'. L'album devrait sortir fin 2018. Il nous quitte  suites d'une pneumonie le 27 octobre 2018 à Burbank, en Californie.

     merci a lui d avoir exister

    paix a son ame

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

     Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    Résultat de recherche d'images pour "freddie hart"

    et oui freedie a cotoyé le rockabilly .

    Dig Boy Dig 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • MEMPHIS SLIM / 

     

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim"

    né John Peter CHATMAN le 03 Septembre 1915 à Memphis, Tennessee. Décédé le 24 Février 1988 à Paris, France 

     

     

     

    Dès l'âge de 7 ans, John Peter CHATMAN apprend le piano avant de monter son premier orchestre neuf ans plus tard. Il commence par jouer de la bass au sein de cette formation, et se produit déjà dans les clubs de Memphis. 

     

    En 1932, ce jeune pianiste rencontre Roosevelt SYKES dans les clubs de Beale Street à Memphis, et décide alors de partir dans les Etats du Sud. Débute pour John Peter CHATMAN, une tournée dans tous les barrelhouses, où il développe déjà un excellent style pour interpréter le boogie-woogie. 

      

    Arrivé en 1937 à Chicago, c'est grâce à Lester MELROSE, pianiste originaire de Memphis, que John Peter CHATMAN aura enfin la possibilité de rentrer en studio. Il enregistre d'abord en compagnie de Washboard Sam, six titres pour le label Okeh, puis trois mois plus tard sous le nom de Memphis Slim, il enregistre cette fois pour le label Bluebird, " Beer Drinking Woman" et " Grinder Man Blues" qui deviendront d'énormes succès. 

      

    Devenu musicien professionnel, Memphis Slim va faire l'une des rencontres les plus importantes de sa vie, en la personne de Big Bill BROONZY. Guitariste virtuose du Chicago-bluesBig Bill BROONZY recrute Memphis Slim pour une collaboration qui durera jusqu'au milieu des années quarante. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim 1937"

    A ce moment là, le blues devenu plus électrique avec des artistes comme Muddy WATERS, et plus sophistiqué, Memphis Slim décide de former son véritable premier orchestre. Excellent pianiste, appuyé par une voix chaude et émouvante, sa formation enregistre en 1946 sous le nom de "Memphis Slim and His Solid Band". Un an plus tard pour Miracle Records le nom devient "Memphis Slim and His House Rockers". Pendant les dix ans où Memphis Slim restera à la tête de cette formation, il enregistrera " Every Day I Have The Blues", " Wish Me Well", "Having Fun" et "Mother Earth", qui feront de cette époque la plus importante de la carrière de notre artiste. 

     

    En 1958, les House Rockers se séparent, et Memphis Slim qui est devenu les des grands noms du Blues de Chicago, interprète maintenant des vieux airs traditionnels du Vieux Sud. 

      

    Un an plus tard, Memphis Slim se produit au Carnegie Hall de New-York, puis participe la même année au Newport Folk Festival, où il fait une apparition très remarquée. 

      

    En 1960, Memphis Slim part avec Willie DIXON pour une tournée européenne, et enregistre à Londres la même année avec le guitariste Alexis KORNER, le père du british-blues. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim and willie dixon"

    Deux ans plus tard, Memphis Slim participe à la première tournée de l'American Folk Blues Festival, en compagnie de John Lee HOOKER, Sonny Terry et Brownie Mc Ghee, Willie DIXON, Shakey Jake, Magic Sam, T-Bone WALKER ainsi que la chanteuse Helen Humes. Il décide après celà de rester en Europe, et s'installe plus précisément à Paris. 

      Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    En 1963, après s'être produit à Paris, Memphis Slim repart en tournée, en Pologne, en compagnie de Big Bill BROONZY. Il retraversera l'Atlantique en 1965, pour se produire au Village Vanguard à New-York. 

      

    A partir de 1963, Memphis Slim enregistrera de nombreux albums qui contribueront à populariser le blues en Europe. Dix ans plus tard il participera au festival de Montreux, et enregistrera avec le groupe américain les "Canned Heat". 

      

    Le 24 février 1988, Memphis Slim décède à paris, à l'âge de soixante-treize ans, et sera enterré quelques jours plus tard à Memphis. 

    Il aura enregistré une vingtaine d'albums sous son nom, et aura participé comme accompagnateur sur plus de 500 disques. 

    Il est l'auteur de nombreux standards comme Every Day I Have the Blues ou Mother Earth. 

    Il aura influencé de nombreux pianistes. 

    Parisian Blues 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2007  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2006  

    2005  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2004  

    2003  

    2003  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2002  

    2001  

    2001  

    2001  

    2000  

    2000  

    2000  

    2000  

    2000  

    1999  

    1998  

    1998  

    1998  

    1996  

    1996  

    1996  

    1996  

    1996  

    1995  

    1995  

    1994  

    1993  

    1993  

    1992  

    1990  

    1990  

    1981  

    1976  

    1973  

    1973  

    1972  

    1971  

    1969  

    1966  

    1965  

    1963  

    1963  

    1961  

    1961  

    1961  

    1961  

    1960  

    1960  

    1960  

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

    Résultat de recherche d'images pour "Memphis Slim in paris"

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • JOHNNY ACE 

     

    EST NE LE  9 JuIN , 1929
    Memphis, TennesseeUnited States

     

     Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Fils d'un prédicateur, il apprend à jouer du piano très jeune. Après le lycée, il participe à la Seconde Guerre mondiale dans la marine américaine, et après avoir été relevé de ses fonctions, il rejoint en tant que pianiste les Beale Street Blues Boys, un important groupe de Memphis dirigé par Adolph Duncan.

     

     

     

    Il y côtoie le guitariste B.B. King et le chanteur Bobby Blue Bland. Après le départ de Bland, Johnny se met à chanter et le groupe est renommé The Beale Streeters.

    Willie Nix and his band ('Satchel Paige', saxophone; Jerry McConkle, guitar [seated at piano]; Joe Willie Wilkins, guitar; Willie Nix, drums / vocals; unidentified musician seated at drums; Adolph 'Billy' Duncan, saxophone); source: Postcard from postcard book by Stephen C. LaVere (Pomegranate Artbooks 1989, revised 1993); 'photograph courtesy Patty Nix'; click to enlarge! 

    Au printemps 1952, il sort chez Duke son premier disque intitulé My Song, qui devient un grand succès, se plaçant en tête des classements rhythm and blues.

     

    Image associée

     

    Les chansons qu'il sort par la suite ressemblent à la première, avec sa voix barytone mélodieuse telle celle de Nat « King » Cole. Cross My Heart, The Clock, Saving My Love For You sont toutes des tubes. Si les chansons principales de ses disques sont des ballades, les faces B sont généralement des morceaux plus rythmés que l'on peut déjà qualifier de "post"  rock 'n' roll. 

    À la veille de Noël 1954, Johnny Ace se tire une balle dans la tête en jouant à la roulette russe dans l'auditorium de la ville de Houston. Johnny Otis, qui fut son producteur, prétend qu'il était coutumier du fait. Mais cette mort est maintenant remise en question, et la possibilité d'un meurtre est évoquée. En 1955, le titre Pledging My Love, sorti à titre posthume, fait les palmarès. Immédiatement n°1 R&B, il se classe aussi dans le Top 20 du classement pop. 

    De nombreux artistes éditent par la suite des morceaux en son honneur comme par exemple Johnny As Gone de Varetta Dillard ou In Memory par Johnny Otis. Plusieurs disques de Johnny Ace sortent encore après sa mort. 

    Le titre My Song est repris en 1968 par Aretha Franklin. La chanson Pledging My Love est utilisé en 1983 dans le film Christine de John Carpenter et REPRISE BIEN SUR PAR ELVIS PRESLEY : le 29 OCTORE 1976 A LA JUNGLE ROOM chez lui à GRACELAND .

     

     

    Singles 

    • mai 1952 - My Song / Follow the rule - Duke 102 - #1 (r'n'b chart)
    • déc 1952 - Cross My Heart / Angel - Duke 107 - #1 (r'n'b chart)
    • jun 1953 - Aces Wilds / The Clock - Duke 112 - #1 (r'n'b chart)
    • nov 1953 - Saving My Love for you / Yes Babe - Duke 118 - #1 (r'n'b chart)
    • mai 1954 - Please Forgive Me / You've Been Gone So Long - Duke 128 - #10 (r'n'b chart)
    • sep 1954 - Never Let Me Go / Burley Cutie - Duke 132
    • jan 1955 - Pledging My Love / No money - Duke 136 - #1 (r'n'b chart)
    • jun 1955 - Anymore / Be So mean - Duke 144 - #7 (r'n'b chart)
    • déc 1955 - So Lonely / I'm Crazy Baby - Duke 148
    • jui 1956 - Still Love you So / Don't You - Duke 154

    Albums 

    • 1974 : Johnny Ace Memorial Album (MCA) 
    • Johnny Ace Memorial Album (Duke 71) 1962 
    • Duke 70 (1955 - 25cm) Memorial Album 
    • Duke 71 (1956 - 30cm) Memorial Album 
    • Duke à également sorti deux Eps 45 tours (Ace 80 et Ace 81) en 1955 
    •  
    • 1952 Remember I love you 
    • 1952 I cried last night 
    • 1952 My song 
    • 1953 Cross my heart 
    • 1953 The clock 
    • 1954 Saving my love for you 
    • 1955 Pledging my love 
    • 1955 Anymore 

     Résultat de recherche d'images pour "johnny ace my song"

    Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Résultat de recherche d'images pour "johnny ace"

    Image associée

    https://en.wikipedia.org/wiki/Johnny_Ace

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • cecil gant

     

     

     

    I est indéniable que cette figure emblématique ai contribué et influencé le développement précoce du rock and roll et ce doit d etre sur ce blog .

     Gant est née à Columbia, dans le Tennessee , mais a été élevée à Cleveland, dans l'Ohio. Il est retourné à Nashville, dans le Tennessee, où il a travaillé comme musicien, et a tourné avec son propre groupe, à partir du milieu des années 1930 jusqu'à son entrée dans l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale . En 1944, après avoir participé à un rassemblement de War Bond à Los Angeles, en Californie, il enregistre sa composition 'I Wonder' pour la petite maison de disques Bronze appartenant à des noirs. 

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT" 

    Quand il a commencé à devenir populaire localement, il l'a réenregistré pour la maison de disques indépendante Gilt-Edge, nouvellement créée et appartenant à des Blancs.  Son enregistrement de 'I Wonder' est sorti sous le nom de 'Pvt. Cecil Gant', tout comme les versions ultérieures du label. 

    Résultat de recherche d'images pour "pvt CECIL GANT"1945 

    La version Gilt-Edge de 'I Wonder' s'est bien vendue. Il a atteint le numéro un sur la Billboard Harlem Hit Parade (l'ancien nom du R & B), et le numéro 20 sur le hit-parade national (synthétisé par Joel Whitburn)  et son côté B, l'instrumental 'Cecil Boogie ', a atteint la 5e place  sur le hit  R & B. Gant a écrit la plupart de ses propres chansons. Présenté comme «The G.I. Sing-sation», ses deux albums de suivi sur Gilt-Edge, «The Grass Is Greener» et «I'm Tired», ont également entrer au R&B hit . Arnold Shaw dira de  'I Wonder' que la chanson a déclenché l'explosion du blues de l'après-guerre', et le succès des disques de Gant a stimulé la création d'autres labels indépendants immédiatement après la guerre.

    Il a également publié du matériel sur le label  King Records (1947) et enregistré pour Bullet Records à Nashville jusqu'en 1949. Son enregistrement de 'Nashville Jumps' en 1948 a littéralement bien remué le label BULLET . ALCOOL -RHYTHM -ARGENT ToUT AU FEELING RIEN DE PRÉPARÉ et tout s'est bien vendu ...En 1949, il retourne à Los Angeles et enregistre pour les labels Down Beat et Swing Time, avant de déménager à la Nouvelle-Orléans pour enregistrer chez Imperial Records en 1950 .

     

     mais avec un succès commercial décroissant . Beaucoup de disques de Gant avaient une ballade lente en face  A-  mais une chanson au piano de type boogie woogie ou instrumentale en face B, annonçant dans de nombreux cas le rock and influent sur ses pratiquants. Parmi les exemples, citons 'We Gonna Rock' (1950) et 'Rock Little Baby' (1951). 

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Les disques de cette époque referencés avec le nom GUNTER LEE CARR ,c'set lui meme qui utilisera ce nom un temps en hommage à LEROY CARR sa principale influence .

    si ca ce n est pas etre un des inventeurs du mot rock n roll ..........

     

    Dans les dernières années, Gant était marié et basé à Nashville.  Il y mourut en 1951, à l'âge de 37 ans , alors qu'il se préparait à partir pour un engagement à Clarksdale, au Mississippi. Bien que certaines sources donnent la cause de la mort , pneumonie , des sources plus récentes font référence à une crise cardiaque , probablement provoquée par l’alcoolisme de Gant . Il est enterré au cimetière Highland Park à Cleveland, Ohio. 

    MERCI A LUI D AVOIR EXISTER IL A ETE GRAND POUR LE ROCK N ROLL .....PAIX A SON AME .

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

    Résultat de recherche d'images pour "CECIL GANT we re gonna rock"

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • hank penny: 

     

     

     

    Ne le 18 aout 1918 à BIRMINGHAM Alabama , il est décède le 17 avril 1992 en CALIFORNIE Camarillo d'une attaque cardiaque ..

    Très bon  joueur de banjo, instrument oh!! Combien difficile, tous les guitaristes vous le certifierons.

    HANK a été influence avant par son papa, poète chanteur en son temps, magicien bien qu’étant mineur avant tout ...A 15 ans PENNY est déjà professionnelle dans une radio locale.

    1936 il  s'exode à NEW ORLEANS ou il fait connaissance de pionniers  du WESTERN SWING comme WILLS et MILTON BROWN ...

    Son amitié avec le virtuose NOEL BOGGS va l'amener à ce style de musique irrémédiablement.

    Quelques temps après, il retourne à BIRMINGHAM et forme un groupe THE RADIO COWBOYS (JULIAN AKINS-GUITARE / SAMMY FORSMARK-STEEL GUITARE/LOUIS DIAMONT-VIOLON/CARL STEWART-BASSE/SHELDON BENETT-GUITARE VIOLON VOCAL)

    En 1938 le band entre en studio (sans akins) sous le conseil et l'aide du légendaire producteur ART SATHERLY , pour enregistrer entres autres ,WHEN I TAKE MY SUGAR TO TEA et un morceau de PENNY: FLAMIN MAMIE ..

    1939 le groupe se rend  à NASHVILLE l'eternel pour enregistrer pour SATHERLY .Entre temps 2 nouveaux musiciens sont arrives BOUDLEAU BRYANT et EDDY DUNCAN.

    Apres avoir mi-avril enregistre à CHICAGO, 2 titres intéressants  TOBACCO STATE SWING et PEACH TREE SHUFFLE, le band se disperse ...

    Penny revient a ses amours la radio, pour ensuite regrouper des musiciens, pour une session en 1941 NORTH CAROLINA, avec des titres tels que : WHY DID I CRY -LONESOME TRAIN BLUES.

    Il se retrouve peu après à CINCINNATI à la station WLW et de nouveau forme un groupe : PLANTATION BOYS. (CARL STEWARTexradio..:-/ LOUIS INNIS -GUITARE+BASSE//ZED TENNIS-VIOLONNISTE//ROY LANGHAM-SOLISTE). Avec des gens comme MERLE TRAVIS -BRADLEY KINCAID, ils ont accompagne DORIS DAY.

    Ensuite un autre groupe est forme mais vite dissout.

    Il est contacte par BOBBIE BENNETT pour s'occuper de quelques groupes, dont lui submerge ne pouvait.

    En 1946 il est comédien un temps pour SLIM DUNCAN ABC NETWORK SHOW.....

    Il retourne en CALIFORNIE (quelle sante d'ailleurs) et la, eh oui, redevient DISC-JOCKEY .Il reforme un band : THE PENNY SERENADES pour jouer dans des clubs.

    1948 il entre en studio, il met en boite :HILLBILLY BEBOP et BLOOD SHOT EYES en 1950 :le premier titre au titre déjà à résonnance moderne pour l'époque ..

    Apres encore shows-reformations etc. etc., il crée sa propre série TELE , elle ne durera que 7 semaines .

    1954 il vit à LAS VEGAS , il est engage pour 7 ans au GOLDEN NUGGET CASINO , des précurseurs tous ses artistes dont je parle dans cette rubrique .

    En 1961 il enregistre du JAZZ.

    Dans les 70's il tourne ; se marie pour la 5e fois; fait des apparition A LA RADIO : KS WICHITA et se retire milieu 70..

    Encore un nom peu connue et pourtant aussi précurseur et a amener a notre zique -un artistes a divers talent -une carrière qui ne manqua pas de mouvement, un style WESTERN SWING MEME BE BOP PAR MOMENT /TRES EN PHASE AVEC CE QUI SUIVRA DANS LES 50S.

    MERCI DONC A LUI

    SIDNEY PENNY EST BIEN SA FILLE.

     

    http://www.amazon.com/Hank-Penny/artist/B000APRLIO   POUR BIEN DECOUVRIR

     

    Filmography

    Jump to filmography as: Actor, Soundtrack, Self 

    Actor:

    1.     Webb Pierce and His Wonderin' Boys (1955) .... Hank Penny

    2.     Frontier Outpost (1950) .... Musician Hank Penny

    3.     The Blazing Trail (1949) .... Musical cowboy
    ... aka The Forged Will (UK)

    4.     Lone Star Moonlight (1946) .... Band Singer/Musician
    ... aka Amongst the Thieves (UK)

    5.     Down the Trail to San Antone (1946) .... Hank Penny

    6.     Heading West (1946) (as Hank Penny and His Plantation Boys) .... Musician, Miner
    ... aka The Cheat's Last Throw (UK)

    7.     Wabash Cannon Ball (1946) .... Band Member

    8.     Missouri (1946) .... Singer Hank Penny

     

     

    Il a aussi eu plusieurs facettes comme certains grand MUSICIENS -CHANTEURS -COMEDIENS

     

     on peut bien se rendre compte que le rock est bien ne avant, faudrait être sourd quoi..cette rubrique pour remettre certaine chose a leur place sans vouloir remettre en cause les acquis mais juste faire hommage aux  artistes qui le méritent .et si peu récompenser même oublier -

     Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

     

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "hank penny"

    1938 s il vous plait 

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique