• Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • 1951 –ROCK N ROLL

     

     

     1951, année où des rockers comme , Bill Haley ou Fats Domino pour le côté Louisiane pointent le bout de leur nez, et où des bluesmen qui n’ont pas encore atteint leur apogée défrayent déjà la chronique en raison d’une crédibilité sous jacente qui ne sera jamais remise en cause : Howlin’ Wolf, Bumble Bee Slim, ou Clarence « Gatemouth » Brown ont crée  d’authentiques petits chefs-d’œuvre de la musique roots du tout début des fifties, de l’histoire en tapant du pied et en claquant des doigts, melting-pot entre western-swing (blanc) et rhythm & blues (noir), quelques années avant l’explosion entre 54/55 du fils du blues appelé rock n’ roll, avec des chanteurs comme Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et toute l’écurie SUN de Memphis d’un certain Sam Phillips. Un phénomène de société pour toute une génération de teenagers, incontrôlable pour les autorités américaines. le rock n’ roll existait bien avant, avec des accents certes moins conventionnels et avec d’autres appellations. Mais le swing et la folie émergent bien avant en ce deviendront  deviendront des héros à la notoriété plus ou moins conséquente pour les fans de rockabilly (efflorescence du rock n’ roll blanc des « ploucs » sudistes) : Ramblin’ Jimmie Dolar, Slim Willet, Bob Center, ou Dr. Feelgood à ne pas confondre avec le groupe de pub-rock anglais emmené par le regretté Lee Brilleaux. Dans le cas présent, il s’agit d’un superbe pianiste de boogie-woogie venu d’Atlanta. Sans arrières pensées acerbes, je souhaite vivement que les nombreux pseudo-rockers hexagonaux dont la culture rock n’ rollesque commence à… Johnny Hallyday, prennent conscience que dans les années trente, des bluesmen noirs vivant misérablement dans le Mississippi ou le Tennessee comme Arthur « Big Boy » Crudup ou Sleepy John Estes commençaient en véritables pionniers à écrire l’histoire de bien belle facture du fils prodige qu’on appellera plus tard : le rock n’ roll.

     

    Afficher l'image d'origineBill Haley & Comets version of “Rocket 88" recorded on the Essex recording label, June 1951.

    Chess record label crediting “Rocket 88" to Jackie Brenston, though some say Ike Turner performed it.

    Afficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origine

    Robert Lee Moore Slim Willet

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origine

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Circa 1961 fronting his band The Corvettes featuring Tom Ambeau (drums, guitar), Milt Budarick (bass guitar), Bert DesRochers (piano), Larry French (lead guitar, vocals) and Gary French (lead vocals, drums)

    DECES de BOBBY CURTOLA CE 4 JUIN dernier .

    a l age de 73 ans à Edmonton .

     

    BOBBY CURTOLA 

    De son vrai nom  ROBERT ALLEN CURTOLA est né à PORT  ARTHUR (ONTARIO) le 17 avril 1943 . Etudiant , il forme son premier groupe , BOBBY AND THE BOBCATS . Son premier gros succès arrive en 1960 avec the don trio 

    HAND IN HAND WITH YOUR .

    En 1960 , grace au BOB HOP SHOW , il devient célèbre et on va parler de "curtolamana" au Canada .. Automne 1960 son premier Wesrtern Tour Cnadian fait de lui un pionnier du genre . L année suivante , il enregistre  pour RCA à NASHVILLE , avec BILL PORTER ET VA Y RESTER UN PETIT MOMENT ... En 1962 , grace au DJ RED ROBINSON , il obtient un succes avec :

     FORTUNE TELLER , qui va se vendre à plus de 2 millions d exemplaires . Il se voit offrir une visite au DICK CLARK AND HIS CAVALCADE . La meme année ilfait une tournée et rencontre meme les BEATLES . Il apparait au show THANK YOUR LUCKY STARS . En 1964 il signe un contrat avec coca cola et co écrit  CLA S THE REAL THING . Il va connaitre egalement des succes télé a l AMERICAN BANDSTAND ou WOLFMAN JACK  . Il obtiendra 25 singles + 12 albums d or au CANADA .

    En 1972 transition entre l'idole des jeunes qu'il était et son départ pour VEGAS , c'est WALTER KEANE des  HUGHES HOTEL qui le signe . 

    Dans les années 90 il fait son come back , du coup RCA sort une compilation  .

    1998  sort une anthologie, s'y trouve notamment PRECIOUS MEMORY en hommage à ELVIS . Il fait une tournée Européenne en 2001 . Il sera aussi tout le long de savie , un homme qui passera du temps et de l argent dans les oeuvres de bienfaisances .

     

    Au fil des ans, Bobby a joué et lié d'amitié avec un grand nombre des musiciens les plus influents de tous les temps, y compris: Elvis Presley, les Beatles, Mick Jagger, The Rat Pack, Roy Orbison, Chubby Checker, Jerry Lee Lewis, et les icônes canadiennes Michael Buble, La Guess Who, Céline Dion, et beaucoup plus.

    Il nous quitte ce 4 JUIN .

    merci a lui d avoir exister et que dieu le preserve .

     

    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

    Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

    <a gi-track='captionPersonalityLinkClicked' href=/galleries/search?phrase=Bobby+Curtola&family=editorial&specificpeople=13298936 ng-click='$event.stopPropagation()'>Bobby Curtola</a>

    https://www.youtube.com/watch?v=0OVGx6HuSh0

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • ATLANTA 75 du label FxM

    CD + DVD DU SHOW DE 8/30 PM DU 30 AVRIL 1975 .

    CD
    Atlanta 30. April 1975 
    01. Intro/See See Rider 02. I Got A Woman /Amen 03. Love me 04. If You Love Let Me Know 05. Love Me Tender 06. All Shook Up 07. Teddy Bear/Don’t Be Cruel 08. I’ll Remember You 09. Help Me 10. How Great Thou Art 11. Band Intro 12. Solos 13. Band Intro 14. Hail! Hail! Rock & Roll 15. My Boy 16. T.R.O.U.B.L.E. 17. It’s Now Or Never 18. Let Me Be There 19. An American Trilogy 20. Burning Love 21. Funny How Time Slips Away 22. That’s All Right 23. Can’t Help Falling Love /Closing Vamp

     

    DVD 
    01. Intro /See See Rider 2,27 02. I Got A Woman 0.58 03. Burning Love 1.00 04. T.R.O.U.B.L.E 0.10 05.Can’t Help Falling Love /Closing Vamp 2.39 May 1 1975 (8:30 pm). Atlanta GA. Omni Coliseum Excerpts: 01.Intro /See See Rider 3.11. 02.I got A Woman 3.08 03. Love Me 0.35 04.If You Love Me Let Me Know 0.10. 05. Love Me Tender 1.30 . 06. All Shook Up 0.46 . 07.Kiss intermezzo 0.30 08.Burning Love 1.48. 09.Kiss Intermezzo 0.42. 10. Can’t Help Falling Love 0.28  May 2 1975 (8:30 pm). Atlanta GA. Omni Coliseum Excerpts: 01. Intro /See See Rider 3.05 02. I got A Woman 3.10 03. Love Me 0.28 04. Love Me Tender 2.00 05. All Shook Up 0.36 06.Burning Love 3.00 07.Steamroller Blues 0.50 08. T.R.O.U.B.L.E. 0.40 09. Can’t Help Falling Love 4.19

     

    LE DVD CONTIENT DES EXTRAITS EGALEMENT D AUTRES SHOW VOIR LISTING . 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • nouveau livre FTD

    de 70-71 

    RACKLIST

    1. Twenty Days and Twenty Nights (Undubbed Master in Stereo from acetate) Officially Unreleased

    2. How The Web Was Woven (Undubbed Master in Stereo) Officially Unreleased

    3. Bridge Over Troubled Water (Stereo Master without overdub applause). Officially unreleased

    4. You Don't Have To Say You Love Me (Original Mono Single Version)

    5. Patch It Up (Original Mono Single Version)

    6. Elvis - That's The Way It Is (Audio of Original MGM Trailer)

    7. I Really Don't Want To Know (Original Mono Single Version)

    8. There Goes My Everything (Original Mono Single Version)

    9. Live In Portland, Oregon (November 11, 1970) - Full Track-listing in Book. Officially Unreleased

    10. Elvis' Jaycee's Award Acceptance Speech (January 16, 1971)

    bientot disponible

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires