• The Thing Called Love :Nashville Blues

    il y a le film The Thing Called Love actuellement sur paramount channel .

     

    Nashville Blues (The Thing Called Love) est un film américain de Peter Bogdanovich sorti en 1993 aux États-Unis. 

    Résultat de recherche d'images pour "film the thing call in love"

     Genre : Nashville blues. C'est un film qui avait une double vocation : relancer la carrière d'un cinéaste singulier, ex-jeune surdoué subissant échec après échec (Texasville, la suite de La Dernière Séance, Bruits de coulisses...) et confirmer l'envol d'un jeune acteur nommé River Phoenix. Las, alors que le film débutait sa carrière commerciale, on retrouvait le comédien mort d'une overdose dans une boîte de Los Angeles. Les critiques d'alors cherchèrent absurdement dans son jeu la trace de son addiction et de sa détresse : son amertume et sa nonchalance appartenaient-elles au personnage ou à l'homme ? The Thing called love fut déprogrammé, placardisé, directement lancé en vidéo. Vingt ans plus tard, il possède un petit charme vintage : une poignée de vingtenaires, venus des quatre coins des Etats-Unis, se pressent à Nashville, guitare en bandoulière, pour tenter de devenir star de la musique country. Il y a la jolie blonde (la pimpante Samantha Mathis, starlette de l'époque), le poète doué et inconstant (River Phoenix, à qui l'on n'a pas filé les meilleures chansons), l'auteur timide (Dermot Mulroney), triangle amoureux classique — voire un poil banal. Plus marrante, la bonne copine jouée par une Sandra Bullock débutante, et pétulante. Bogdanovitch était arrivé tard sur le film, en deuxième choix, et il fait ce qu'il peut d'un script gentillet et d'acteurs qu'il n'a pas choisis, signant une comédie romantique plutôt innocente, auxquelles les circonstances donnent un piment tragique.— Aurélien Ferenczi

    À Nashville, 10 000 chanteurs-compositeurs cherchent à percer... et ont une chance sur un million d'y parvenir. Pour Miranda qui n'a aucun lien de parenté avec Elvis Presley (Samantha Mathis), c'est un risque à prendre. Fraîchement arrivée de New York, Miranda se lie d'amitié avec trois autres apprentis chanteurs : le timide cowboy du Connecticut Kyle Davidson (Dermot Mulroney), la belle du Sud Linda Lue Linden (Sandra Bullock) et James Wright (River Phoenix), un beau brun Texan effronté à la voix de velours. Ensemble, ils s'embarquent dans un périple plein d'espoirs, de désillusions, de bonheurs... et d'amour. Ponctué de chansons des plus grands de la country, The Thing Called Love vous enchantera. 

     

    « jan and arnie :gas moneynews »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :