• PORSCHE 550 SPYDER

    PORSCHE 550 SPYDER

     Plus connu sous l'appellation de " spyder 550 ", le spider 1500 RS est une machine de compétition à moteur central arrière, dont la carrosserie en aluminium est réalisée par Weinsberg. Il dérive du spider Porsche-Glöckner à moteur 1500 S de série (culbuté), dont deux exemplaires remportèrent leur classe (moins de 1500 cm3) aux 24 Heures du Mans de 1953. Contrairement à ce dernier, il est animé par la première mécanique conçue par pour Porsche, et dont la paternité revient essentiellement à Ernst Fuhrmann. La concurrence des Borgward et Osca 1500 n'est pas étrangère à la conception de ce nouveau moteur mis à l'étude au cours de l'année 1952. Il s'agit d'un quatre cylindres de 1500 cm3 (type 547) à quatre arbres à cames en tête entraînés par arbres et double allumage. Alimenté par deux carburateurs double corps Solex, il développe 110 ch.

    En 1954, après avoir fait ses débuts officiels en compétition lors des Mille Milles, où Hans Herrmann et Herbert Linge se classent sixièmes, le spyder 550 RS est commercialisé en fin d'année. Construits par Wender à Reutlingen, en pays souabe, les exemplaires destinés à une clientèle sportive sont pratiquement identiques aux voitures d'usine. Vendu 24 600 DM, le spyder 550 sera produit à un peu plus de cent exemplaires, dont la plupart prendront le chemin des Etats-Unis. Au nombre de ses illustres clients figure bien sûr James Dean, qui trouvera la mort à son volant en 1955.

    Tandis que Zuffenhausen engage la voiture en compétition pour son propre compte, de nombreux pilotes privés la feront courir jusqu'au début des années soixante. glanera de multiples places d'honneur et victoires de classe en catégorie 1500 cm3, seuls lauriers possibles compte tenu de la cylindrée relativement modeste - même si le spyder 550 RS jouit d'un rapport poids-puissance très favorable vu sa légèreté (moins de 600 kilos). La voiture s'illustre ainsi aux 24 Heures du Mans, aux Mille Milles, aux 1000 kilomètres du Nürburgring et dans la Course Panaméricaine, où Hans Herrmann prend la troisième place en 1954. La même année, lors de la course de l'Avus courue à Berlin, les 550 RS se révèlent presque aussi rapides que les monoplaces de F2, passant la célèbre Steilkurve à près de 190 km/h. Et après avoir été battus en 1955 par les EMW d'Allemagne de l'Est dans la course de l'Eifel (au Nürburgring), ils se rattrapent aux 24 Heures du Mans, où ils terminent aux quatrième, cinquième et sixième places, Polensky et Von Frankenberg remportant leur classe.

     

    Années de Production 1955 - 1955

    Le moteur de la PORSCHE 550 Spyder

    Type (nb de cylindres) Boxer
    Position Porte à faux arrière
    Materiaux (Culasse/Bloc) Alliage léger
    Nombre de soupapes par cylindre 2
    Distribution 2 x 2 ACT (chaîne)
    Alimentation allumage 2 carburateurs Solex
    Suralimentation Non
    Cylindrée (cm3) 1498
    Alésage x course (mm) 85 x 66
    Rapport volumétrique 9.5
    Régime maximun (tr/min) 7800
    Puissance maxi (ch à tr/min) 137 à 7200
    Puissance au litre (ch) 73.4
    Couple maxi (mkg à tr/min) 14 a 5500
    Couple au litre (mkg) 8

    Transmission - Carrosserie - Chassis

    Nombre de Vitesse 4
    Transmission Propulsion
    Suspension Avant Bras tirés, barres de torsion
    Suspension Arrière Bras tirés, barres de torsion
    Direction Crémaillère non assistée
    Freins Freins avant Freins arrière
     - Type de freins Tambours Tambours

    Poids et dimensions de la PORSCHE 550 Spyder

    Poids (kg) 685
    Rapport poids / puissance (kg/ch) 5
    Longueur - Largeur - Hauteur (mm) 3600-1540-1050
    Empattement 2101
    Voies Avant Arrière
      1290 1250

     

     
         

     

     

     

    « LOIN DU PARADIS OU Far From HeavenTIN CANS »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :