• MEMPHIS FRISSON AOUT 2007

    MEMPHIS FRISSON AOUT 2007 / 

    texte de 2007

     

     

    Il est là, toujours à la même place depuis cinq décennies: au 706, Union Avenue, au coin de l'intersection en «y» formée par la rue Marshall. Tel un anachronisme au temps, le Sun Studio assume son héritage pour l'éternité. 

     Résultat de recherche d'images pour "sun studio"

    Pendant quelques instants, à 8h45 hier matin, on avait carrément l'impression d'être dans les années 1950. 

    Résultat de recherche d'images pour "sun studio" 

    Cinq personnes devant la porte, une magnifique Thunderbird rouge garée devant l'entrée, les lettres de la Memphis Recording Service bien en vue sur les fenêtres: tout ressemblait au calme ambiant que l'on mesurait dans les villes du Sud à l'époque où Elvis a franchi les portes du studio, en 1953. 

    200 000 touristes 

    Ça n'a pas duré. Le premier autobus de touristes de la journée s'est pointé cinq minutes plus tard. À Memphis, il y a trois arrêts obligatoires: Graceland, Beale Street et Sun Records. 

    Avec plus de 200 000 touristes en ville cette semaine, vous comprendrez que ça se bouscule de bonne heure à l'endroit où Elvis Presley a amorcé sa carrière. 

    En entrant par la petite porte, on pénètre dans un genre d'ancien coffee-shop où se dresse un bar, cinq tabourets et trois tables à gros coussins où l'on peut boire un coca-cola dans une bouteille en verre originale, tout en écoutant les chansons crachées du jukebox. Comme dans Back to the Future, on est transporté dans le passé. 

    Lewis, Perkins, Cash... 

    Sur les murs, la photo commune d'Elvis et de B.B.King - géniale -, celles de Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et Johnny Cash, mais aussi celles de Rufus Thomas et J.M. Van Eaton, le plus ancien batteur de studio de Sun, qui a joué sur le plus d'enregistrements que quiconque dans l'histoire. 

    Résultat de recherche d'images pour "sun studio" 

    Hormis les souvenirs prévisibles (t-shirts, disques, épinglettes), on est fasciné par le Record Shop, pièce minuscule qui sert d'antichambre à la visite guidée, où l'on retrouve des 45 et 78 tours originaux qui vont de 20 à 100 $ pièce. 

    À l'étage, on voit les machines Ampex 350 sur lesquelles Sam Philips a gravé les premières chansons d'Elvis et de Carl Perkins. 

    Le Record Shop 

    Résultat de recherche d'images pour "sun studio" 

     

    Il y a aussi le chèque original de droits d'auteur de 1 265,32 $ de Perkins pour la chanson That's Right, le boîtier de la guitare d'Elvis de 1954 et son veston de la même année, qu'il portait au Jackie Gleason Show. 

    Évidemment, le coup de coeur, c'est le studio lui-même, où les vieilles tuiles du plancher et celles, délavées, sur les murs décrépis ont été installées par Philips. 

    Avec, en point de mire, les photos des grands, on nous fait entendre la première diffusion radiophonique de That's All Right avec introduction et commentaires du DJ d'époque, version qui a été diffusée le 7 juillet 1954, deux jours après que le titre eut été gravé par Elvis. Frissons garantis... 

    On a aussi eu droit à I Walk the Line et Great Balls of Fire, qui, dans cette pièce-là, étaient plus grandes que nature. 

    Le micro historique 

    Si on repère la batterie bleue dont s'est servi Larry Mullen Jr. quand U2 est venu enregistrer chez Sun en 1987, c'est, bien sûr, le micro original des années 1950 qui est la pièce de résistance. 

    Le guide l'a dit: Elvis, Jerry Lee, Carl et Johnny ont chanté dans ce micro-là. Et si la moitié des visiteurs présents se sont fait photographier en sa compagnie, tout le monde l'a déplacé par le pied, personne n'osant toucher le micro. 

    Une attitude respectueuse envers un objet légendaire, mais également une bonne idée parce que le micro en question, ça fait des décennies qu'il n'a pas été nettoyé. 

    Résultat de recherche d'images pour "sun studio and his micro" 

    « newsElvis Presley - If You Talk In Your Sleep - Remix »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :