• LES NUITS DE CABIRIA

    LES NUITS DE CABIRIA

     

    Résultat de recherche d'images

    Cabiria se prostitue pour vivre, mais cette condition ne l'empêche pas d'être d'une désarmante confiance. Dépouillée par un amant qui tente de la tuer en la jetant dans le Tibre, humiliée par un acteur de cinéma qui lui fait découvrir un luxe vaniteux et l'oublie aussitôt que sa maîtresse revient, elle reste avide de vivre et garde ses principes de dignité.
    Ses "collègues" peuvent bien la railler, elle se défend avec la force que lui donnent ses rêves et espoirs d'une vie meilleure, et rebondit toujours après chaque déconvenue.
    Cabiria décide de participer à un pèlerinage avec l'espoir d'un changement miraculeux de sa situation.
    Quelque temps après, dans une salle de music-hall, elle rencontre un homme qui, au-delà de sa méfiance, finit par lui sembler attentif, sérieux, travailleur et désintéressé. Lorsqu'il lui propose de l'épouser, son bonheur est immense : elle pense pouvoir enfin échapper à son sort...

    Résultat de recherche d'images pour "LES NUITS DE CABIRIA" 

    Fiche technique

    Distribution

    Résultat de recherche d'images pour "LES NUITS DE CABIRIA"Résultat de recherche d'images pour "LES NUITS DE CABIRIA"

    « Les Nuits de Cabiria reprend, résume, affine et parachève le message moral ou spirituel contenu dans les trois films précédents, mais cette fois-ci l’intelligence de la construction est diabolique, la conscience de l’efficacité de chaque détail, absolue. »

    — André BazinFrance Observateur, 16 mai 1957.

    « Certes la mise en scène de Fellini est, de bout en bout, magistrale, certes son film est sans faille si ce n’est l’inadéquation de l’excellent François Périer avec les coordonnées sociologiques de son personnage… certes, certes, mais Fellini crève-t-il vraiment le plafond ou nous fait-il habilement croire qu’il le crève ? Les Nuits de Cabiria sont-elles à l’image de ces peintures naïves et populaires que justement Fellini apprécie tellement, ou d’une authentique peinture de maître, consciente, lucide, organisée ? Ex-voto pour chapelle de pécheurs (ou de pécheresses) ou fresque miraculeuse de Bellini ? Voilà la question. »

    — Jacques Doniol-ValcrozeFrance Observateur, 24 octobre 1957.

    « Je voudrais me tromper. Je voudrais pouvoir placer Les Nuits de Cabiria sur le même plan que La stradaLes Vitelloni et Les Feux du music-hall. […] Si je ne le puis pas c’est, je pense, parce que les deux morceaux de grand cinéma, de profonde humanité [le sauvetage de Cabiria et sa rencontre avec des jeunes gens heureux], ces deux scènes remarquables servent de support à une suite d’aventures de Cabiria, dont les unes donnent des gages à la facilité du boulevard, les autres à ce que j’appellerais l’empirisme chrétien. […] Les Nuits de Cabiria : au total, un hybride. Un Fellini avec des impuretés, mais bien sûr, un film à ne pas manquer. »

    — Simone Dubreuilh, Libération, 24 octobre 1957.

    « Un film merveilleux, un film qui renferme quelques scènes absolument inoubliables. Une fois encore sur un thème usé, rebattu, conventionnel au possible, Fellini a construit une œuvre qui ne ressemble à aucune autre. […] L’univers fellinien est proche de l’univers chaplinesque. On y retrouve la même mélancolie qui n’est pas désespoir, la même cruauté qui n’est pas amertume, et cette même confiance obstinée en le cœur des hommes qui est toute autre chose que l’optimisme béat. » le monde .

     

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "LES NUITS DE CABIRIA"

    Image associée

    Jaquette DVD Les nuits de Cabiria Zone 1

    Image associée

    Résultat de recherche d'images pour "LES NUITS DE CABIRIA"

     

     

     

     

    « photo gene vincentKent Ford And The Hep Jump Stompers - Put The Jack+ Crazy Love In Town »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :