• histoire fifties

    27 mai 1952 

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Eva Duarte Peron, l'épouse du président argentin Juan Domingo Peron, meurt à 33 ans d'un cancer de l'utérus. Ancienne vedette de la radio et du cinéma, elle s'était faite connaître pour son soutien aux pauvres lors d'une grande manifestation des "descamisados" (les sans-chemise) à Buenos-Aires en 1945. A l'arrivée au pouvoir de Peron, elle devient sa plus proche collaboratrice et son charisme joue un rôle primordial dans le succès politique de son mari. Il ira même jusqu'à lui donner le titre de "Chef spirituel de la nation". Lorsque la radio annonce la mort d'Evita, les Argentins, sous le choc, descendent dans la rue en masse pour manifester leur douleur.


     

    Après l'élection de son mari, Evita Perón prit immédiatement un rôle considérable dans son entourage. Elle crée la Fondation Eva Perón dont le rôle est d'assister les pauvres. 

    Elle devient rapidement très populaire et a laissé au pays des contributions non négligeables : nombre d'hôpitaux ou d'orphelinats créés par la Fondation ont survécu à la mort prématurée d'Evita. La Fondation a également augmenté considérablement son pouvoir. 

    En 1949, Mme Duarte, désormais populairement surnommée "Evita", est une des figures les plus influentes d'Argentine. Elle devient l'objet d'un culte de la personnalité, son nom et son image apparaissant partout. En privé, la vie de couple est extrêmement tendue. Le couple n'a d'ailleurs jamais eu d'enfants, ce qui a donné lieu à quelques controverses sur la pauvreté, voire l'absence de vie sexuelle [réf. nécessaire] dans le couple présidentiel. 

     

    En 1947, Elle se lance dans un Rainbow Tour hautement médiatisé en Europe, rencontrant de nombreux chefs d'États dont Francisco Franco. Le but était de redorer le blason et les relations diplomatiques du régime de Perón qui dans l'après Seconde Guerre mondiale était de plus en plus perçu comme fasciste. Bien reçue en Espagne, elle y visite les tombes des premiers monarques absolus espagnols Ferdinand V et Isabelle Ire et remet un billet de 100 pesetas à chaque enfant pauvre qu'elle croise sur sa route. Elle a également rendu visite au pape et fait un détour par Paris. 

    Afficher l'image d'origine

     

    « the moonglows :hey santa clausphotos lisa marie »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :