• Cliff Richard

    :Cliff Richard :

     

     

     

     

    Cliff Richard est né sous le nom de Harry Roger WEBB le 14 octobre 1940 à Lucknow en Inde. Il est le fils de Roger et Dorothy Webb. Harry connaît une enfance paisible et confortable.
    A la "Secondary Modern School" de Cheshunt, il se lie d'amitié avec plusieurs élèves. Sachant qu' Harry a déjà chanté dans un club de jeunes de Cheshunt, madame Norris, sa prof d'anglais , l'encourage à se joindre aux Quintones, un quintet vocal mixte (trois filles et deux garçons) avec lequel il se taille un petit succès en reprenant "Heartbreak Hotel". Les Quintones se séparent lorsque les trois chanteuses partent dans un collège destiné à former des secrétaires. A la même époque, au début de l'année 1957, Cliff va voir Bill Haley et ses Comets lors de leur concert à Edmonton. Le lendemain, à sa grande surprise, son proviseur (l'ayant appris) lui enlève son badge de chef de classe, et madame Norris fait avec lui le pari que dans dix ans il aura oublié le nom même de Bill Haley. Dix ans plus tard, elle devra lui offrir une boîte de chocolats, enjeu de ce pari
    .

     

    Echouant à ses examens, Harry quitte les bancs de la classe. Il se remettra à ses études de littérature anglaise et de mathématiques au milieu des années 60.
    Un soir, début 1958, un voisin du nom de Terry Smart frappe à sa porte pour lui proposer de se joindre au Dick Teague Skiffle Group, un orchestre qui joue dans des pubs, dont lui-même est le batteur. Cliff lui répond qu'il ne joue d'aucun instrument. En une quinzaine de jours, Cliff apprend les accords de base sur une guitare et ne se débrouille pas si mal que ça. Si bien que son père lui achète une six cordes toute neuve. Au Skiffle de Lonnie Donegan, Harry préfère le rock de Bill Haley, Gene Vincent, Carl Perkins, Little Richard et, surtout, Elvis Presley qui le fascine. Aussi quitte-t-il le Dick Teague Skiffle Group au bout de quelques mois.Avec Terry Smart, les Drifters furent rapidement mis sur pieds. Très vite, les drifters se font une solide réputation dans la région de Cheshunt. Se sentant suffisamment bons, ils décident qu'il est temps de se faire connaître au coeur de la capitale, et de préférence au club où ils savent qu'il se passe plein de choses, le 2 I's, cet authentique berceau, où pour Cliff Richard est né le rock'n'roll européen. Au cours d'un de leurs premiers passages au 2 I's, les Drifters font la connaissances de Ian Samwell, qui porte l'uniforme de la Royal Air Force, dont il va être démobilisé quelques jours plus tard. A sa requête, Samwell devient leur guitariste, puis leur bassiste. Norman Mitham les a rapidement quitté car il préférait s'orienter vers la musique folk. Avant qu'ils animent un bal dans le dancing de Ripley (Derbyshire), le promoteur Bob Greatorex, qui lui trouve du sex-appeal, soutient qu'en tant que chanteur Cliff doit absolument être mis en avant mais que son nom réel ne sonne pas bien pour un artiste. Divers noms sont évoqués tels Russ Clifford et Cliff Russard. Finalement, c'est Cliff Richard qui est choisi en référence avec Little Richard.

     

    Peu après, au Gaumont de Shepherd's Bush, lors d'un spectacle réservé aux jeunes talents, dont ils sont les "guest stars"au rabais, Cliff et ses compagnons sont remarqués par l'agent George Ganjou, qui est plus impressionné par l'accueil que leur réserve le public que par leur prestation. Ganjou les prend en main. Une maquette est enregistrée pour quelques livres dans le petit studio situé au premier étage du magasin HMV d'Oxford Street. Elle est envoyée aux directions artistiques de diverses maisons de disques dont Decca qui la rejette tout comme elle refusera par la suite les Beatles .

     

    C est bien alors COLUMBIA qui va le lancer avec un premier single MOVE IT qui sort en aout 1958 .

     

    Il fut alors  reconnu comme la réponse britannique à Elvis Presley, son idole. Comme il l'a souvent répété : « S'il n'y avait pas eu Elvis Presley, alors il n'y aurait sans doute jamais eu de Cliff Richard et les Shadows, de Gene Vincent, Billy Fury, Buddy Holly, etc. » De nombreux chanteurs français - rock et yéyé - des années 1960 reprirent en français des succès de Cliff Richard (par exemple, Dick Rivers, Claude François et Eddy Mitchell). De nombreux futurs musiciens rock des années 1980 ont été influencés par les Shadows - groupe qui l'accompagnait dans les années 1950 et 1960. En particulier, Hank Marvin, son guitariste leader, a été une révélation pour bien des guitar heroes encore adolescents.[réf. nécessaire]

     

    L'apogée de Cliff Richard et des Shadows se situe dans les années 1958-1968, avec la vague rock et yéyé (We say Yeah). Fin des années 1960, Cliff Richard et les Shadows décidèrent de faire une carrière discographique séparée. Les Shadows, guitaristes réputés, ont obtenus de nombreux numéros 1 dans les charts britanniques (Apache, Fbi, Kon Tiki, Stingray, Foot Tapper, Let me be the one, Cavatina...). En 2004, les Shadows annoncent leur fin de carrière prochaine et partent en tournée intitulée le Final Tour UK, suivie de leur dernière tournée continentale en 2005. Leurs derniers concerts pourraient être avec Cliff Richard en 2009.

     

    Les principaux succès de Cliff accompagnés des Shadows furent : Move It (1958), Livin Doll (1959) , Travellin Light (1959), Please Don't Tease (1960), The Young ones (1962), We say Yeah (1962), Summer Holiday (1963)...

     

    Cliff Richard a participé deux fois au concours Concours Eurovision de la chanson. Il termina deuxième en 1968 avec le tube international Congratulations et troisième en 1973 avec Power to all our Friends, certes un peu moins connu mais qui se vendit néanmoins à plus d'un million d'exemplaires.

     

    Cliff Richard aurait gagné l'Eurovision 1968 : « Un documentaire espagnol affirme que le dictateur Franco aurait acheté les résultats de l'Eurovision 1968, permettant à l'Espagnole Massiel de gagner. »[1]

     

    Après cette période musicalement hésitante, il est revenu à une musique populaire de qualité en 1975 avec une ballade phare dans sa carrière Miss You Nights et un 33 tours rock-pop de qualité, produit par Bruce Welch (Shadows) I'm nearly Famous, sorti en 1976. Elton John en fit la publicité. Cliff Richard fut redécouvert pendant la deuxième moitié des années 1970. Grâce à un répertoire de qualité, il est revenu sur le devant de la scène britannique et internationale.

     

    Devil Woman (1976), We don't Talk Anymore, Carrie (1979), Dreamin' (1980) , Wired for Sound (1981), The Only Way Out (1982), Ocean Deep (1983), Some People (1987), Mistletoe and Wine (1988), Saviour's Day (1990), Peace In Our Time (1993), A Misunderstood Man (1995), The Millenium Prayer (1999), Santa's List (2003), Simplicity (2004).

     

    Cliff Richard est l'artiste britannique ayant obtenu le plus de numéros 1 dans les hit-parades britanniques.

     

    Il totalise en 2005 14 numéros 1 dans les charts musicaux et plus de 50 top ten au Royaume-Uni. Il est également très régulièrement classé dans les charts de ventes de DVD musicaux au Royaume-Uni.

     

    Il est dans le Guinness Book des records britanniques pour sa carrière au sommet des charts, dans chacune des cinq dernières décennies (1950, 1960, 1970, 1980, 1990...).

     

    Cliff Richard n'a jamais été un rocker pur et dur, sauf au début de sa carrière. Il s’est essayé à d’autres styles musicaux en ayant pour seul but de se faire plaisir et de contenter son public. Il a ainsi intégré, dans sa vision pop-rock, plusieurs styles musicaux (rock, hard rock, gospel (rockspell), reggae, country, comédies musicales, ...)

     

    Il a ainsi séduit un public familial alors qu’il était considéré au début de sa carrière comme « trop sexy pour passer à la TV ». Il y a très peu d'articles sur la violence, les abus alcooliques ou la prise de drogue par Cliff Richard. Son image et sa vie sont / se veulent pétries par le christianisme.

     

    Il a eu sa « révélation divine » en 1966, lors d'un séminaire du pasteur Billy Graham. Il a confié publiquement être chrétien en juin 1966, sur la scène de Earl's Court (Londres). Depuis, il vit en conscience avec sa foi et participe aussi régulièrement qu'il le peut à des œuvres caritatives.

     

    Sa renommée et popularité auprès des familles britanniques sont sans doute aussi grandes que celles d'un Johnny Hallyday en France ou un Adriano Celentano en Italie.

     

    Il a été annobli en 1995 par la reine du Royaume-Uni. Il porte le titre de Sir lors des événements mondains. Il possède une propriété viticole dans le sud du Portugal, à Albufeira.

     

    Il commercialise de nombreux produits dérivés dont le parfum Miss you Nights.

     

    Sa tournée internationale World Tour (2003) a été un succès public et DVD (enregistré en Nouvelle-Zélande).

     

    Sa dernière tournée mondiale Now & Then (2006), sortie en DVD également, est un modèle de qualité artistique sur scène.En 1965, alors que le notoriété de Cliff Richard est quelques peu affectée par l\'arrivée des Beatles, sur " The minute you\'re gone ", le chanteur s\'offre la collaboration des Jordanaires d\'Elvis Presley. Après la sortie des albums " Ciff Richard " et " Don\'t stop me now ", respectivement en 1965 et 1967, " Congratulations " est retenu pour concourir à l\'Eurovision. Sa participation et l\'interprétation de classiques français, espagnols ou encore italien lui confèrent une popularité qui gagne également le Japon.
    En 1966, Cliff Richard rentre en réligon. Témoignage de sa foi chrétienne retrouvée, l\'album " Good news " en 1967 et son concert annuel de gospel.
    Lancé à corps perdu dans cette quête, il faut attendre 1976 et le disque " I\'m nearly famous " pour que le chanteur parvienne, enfin, à s\'imposer aux Etats-Unis. Demeuré proches des Shadows, enfin reformés, il enregistre avec eux " Thank you very much " en 1979. C\'est également en 1979 que Cliff Richard sort " We don\'t talk anymore " qui confirme le succès de l\'artiste en Grande-Bretagne évidemment mais également aux Etats-Unis. Une réussite que se confirme au début des années 80 et qui permet à Cliff Richard d\'enregistrer des duos, notamment avec Olivia Newton-Jones, Phil Everly ou encore Elton John. Il joue également dans la comédie musicale, " Time " de Dave Clark qui remporte un succès considérable en 1986.
    Dans le même temps, Cliff Richard poursuit ses tournées avec la même énergie. A 66 ans, le chanteur se produira encore sur la scène du Palais des Congrés en mars 2007.

     

    une grande partie de sa carriere ne m interesse peu car tres pauvre musicalement parlant n arrivant pas a sortir la tete de l eau si le titre n est pas super CANON !!! on ne peut pas tous etre DES PRESLEY !!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Discographie (Albums) [modifier]

     

    • 1958 : Oh Boy !
    • 1959 : Cliff
    • 1959 : Cliff Sings
    • 1960 : Me and My Shadows
    • 1961 : Listen to Cliff
    • 1961 : 21 Today
    • 1961 : The Young Ones [soundtrack]
    • 1962 : 32 Minutes & 17 Seconds
    • 1962 : The Cliff Richard Show with The Shadows - Live at The ABC Kingston (UK 2002)
    • 1963 : Summer Holiday [soundtrack]
    • 1963 : Cliff's Hit Album
    • 1963 : When In Spain
    • 1963 : Wonderful Life [soundtrack]
    • 1964 : Aladdin & His Wonderful Lamp [pantomime]
    • 1965 : Cliff Richard
    • 1965 : More Hits By Cliff
    • 1965 : When In Rome
    • 1965 : Love Is Forever
    • 1966 : Kinda Latin
    • 1966 : Thunderbirds Are Go [soundtrack]
    • 1966 : Finders Keepers [soundtrack]
    • 1967 : Cinderella [pantomime]
    • 1967 : Don't Stop Me Now
    • 1967 : Good News
    • 1968 : Cliff In Japan
    • 1968 : Two a Penny [soundtrack]
    • 1968 : Established 1958
    • 1968 : Hier ist Cliff
    • 1969 : The Best Of Cliff
    • 1969 : Sincerely
    • 1970 : Live At The Talk of The Town
    • 1970 : About That Man
    • 1970 : Tracks & Grooves
    • 1970 : His Land
    • 1971 : Ich träume deine träume
    • 1972 : The Best Of Cliff - Volume 2
    • 1973 : Live in Japan 1972 with Marvin & Farrar (double album)
    • 1973 : Power To All Our Friends
    • 1973 : Seine Grossen Erfolge
    • 1973 : Take Me High [soundtrack]
    • 1974 : Help It Along
    • 1974 : The 31st of February Street
    • 1975 : Japan Tour 1974 with Bruce Welch (double album)
    • 1976 : When In France
    • 1976 : I'm Nearly Famous
    • 1977 : Every Face Tells a Story
    • 1977 : 40 Golden Greats
    • 1978 : Small Corners
    • 1978 : Green Light
    • 1979 : Thank You Very Much (live)
    • 1979 : Rock n' Roll Juvenile
    • 1979 : When In Germany - volume 1
    • 1979 : When In Germany - volume 2
    • 1980 : I'm No Hero
    • 1981 : Love Songs
    • 1981 : Wired For Sound
    • 1982 : Now You See Me... Now You Don't
    • 1983 : Dressed For The Occasion
    • 1983 : Silver & Rock'n'Roll Sylver (2 albums)
    • 1984 : The Rock Connection
    • 1986 : Time
    • 1986 : Hunting Of The Snark
    • 1987 : Always Guaranteed
    • 1988 : Private Collection 1979-1988
    • 1988 : Carols
    • 1989 : Stronger
    • 1990 : Knebworth
    • 1990 : Cliff Richard Interview Festival San Remo 1989
    • 1990 : From A Distance - The Event
    • 1991 : Together With Cliff Richard
    • 1992 : My Kinda Life
    • 1993 : The Album
    • 1994 : Cliff Richard In Conversation
    • 1994 : The Hit List - The Best Of 35 Years
    • 1995 : Live & Guaranteed 1988
    • 1995 : Songs From Heathcliff
    • 1996 : At The Movies 1959 - 1974
    • 1996 : Heathcliff Live
    • 1997 : The Rock'n'Roll Years 1958-1963
    • 1997 : On The Continent (coffret 5 CDs)
    • 1998 : Real As I Wanna Be
    • 2000 : The Whole Story - His Greatest Hits
    • 2001 : Wanted
    • 2002 : The Singles Collection (coffret 6 CDs)
    • 2003 : My Songs
    • 2003 : Sings The Standards
    • 2003 : Cliff At Christmas
    • 2004 : World Tour Live
    • 2004 : Something's Goin' On
    • 2005 : The Platinum Collection
    • 2006 : Two's Company - The Duets
    • 2007 : Love... The Album

     

     

     

    Vidéographie [modifier]

     

    • Cliff Richard "Serious Charge" (fim 1959)
    • Cliff Richard "Expresso Bongo" (film 1960)
    • Cliff Richard & The Shadows "The Young Ones" (film 1961)
    • Cliff Richard & The Shadows "Summer Holiday" (film 1963)
    • Cliff Richard & The Shadows "Wonderful life" (film 1964)
    • Cliff Richard & The Shadows "Thunderbirds are go" (en marionnettes,film 1966)
    • Cliff Richard & The Shadows "Finders keepers" (film 1966)
    • Cliff Richard "Two a penny" (film 1968)
    • Cliff Richard "His Land" (film documentaire 1970)
    • Cliff Richard "Take me high" (film 1973)
    • Cliff Richard & The Shadows "Thank you very much !" (1978)
    • Cliff Richard "The Video Connection" (1983)
    • Cliff Richard & The Shadows - "Together 1984" (1986)
    • Cliff Richard "Rock in Australia" (1985)
    • Cliff Richard "Private Collection" (1988)
    • Cliff Richard "Live & Guaranteed" (1988)
    • Cliff Richard "Dressed for the occasion" (1989)
    • Cliff Richard & The Shadows "Knebworth" (1989)(avec d'autres artistes)
    • Cliff Richard "From A Distance - The Event"(1990)
    • Cliff Richard "Together with Cliff Richard" (1991)
    • Cliff Richard "My Kinda life" (1992)
    • Cliff Richard "All Access Areas - The Tour" (Wembley 1993)
    • Cliff Richard "The Story so far" (1993)
    • Cliff Richard with The Shadows "The Hit List - The Best of 35 years" (1994)
    • Cliff Richard "Christmas with Cliff Richard" (1994)
    • Cliff Richard "Hit List Live - Celebrating of 35 years of Top 5 Hits" (1995)
    • Cliff Richard "Cliff at the movies" (1996)
    • Cliff Richard "Heathcliff"(1997)
    • Cliff Richard "The Making of Heathcliff - a dream came true" (1998)
    • Cliff Richard "The 40th anniversary concert - as real as ever at The Royal Albert hall" (1998)
    • Cliff Richard "An audience with Cliff Richard" (1999)
    • Cliff Richard "Live in the Park" (1999)
    • Cliff Richard "The Countdown Concert" (& Hank Marvin)(2000)
    • Cliff Richard "Unforgettable" (2001)
    • Cliff Richard "The Hits I Missed" (2002)
    • "Party at The Palace - The Queen's Golden Jubilee" Cliff Richard & autres artistes(2002)
    • Cliff Richard "World Tour 2003"(2003)
    • Cliff Richard "Live Castles in the air" (2004)
    • Cliff Richard "On the beach / In Portugal" (2005)
    • Dessin animé "It's a boy" Cliff Richard (2005)
    • Cliff Richard "The Essential Music of Cliff Richard" (2006)
    • "Live here & Now" (2006)

     


    http://www.cliffrichard.org/biog/singles.cfm

     

    http://www.cliffrichard.org/biog/eps.cfm

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Johnny Loda Go, Boy, Go Cliff Richard-The Young Ones »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :