• AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

     

    petit fait 

     

    On retrouve dès l'Antiquité certaines publicités, comme des fresques vantant les mérites d'un homme politique ou des annonces de combats de gladiateurs.

    La guerre de 1870 engendre de grosses mutations économiques, la production est alors grandissante. La publicité soutient cette production.

     

    L'Exposition universelle de 1937 est la première à proposer un pavillon de la publicité. Cela montre, par une transformation des valeurs et l'apparition du marketing, le début d'une société de masse.

    Les années glorieuses de la publicité (1950-1970) 

    Le Plan Marshall permet l'expansion des idéaux américains, avec comme principal symbole la pin-up.

    Durant les Trente Glorieuses, la publicité renforce l'idée que les loisirs sont hautement importants dans une vie.

    En 1955, les sciences humaines (psychologie, sociologie,...) apparaîssent dans le domaine de la publicité.

    En 1960 ce sont les débuts de la publicité à la télévision, et en 1968 toutes les marques sont autorisées à la publicité télévisuelle, sauf la lingerie, les carburants, les disques, ou encore la margarine, "dans le respect des intérêts fondamentaux de l'économie nationale".

     AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

     

     AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

     

     

     

    La publicité disait: Simca Vedette "Régence", modèle 1955, V8 et 13 cv fiscaux ("...vous atteindrez le 100 en moins de 20 secondes !"). 998.000 francs...

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     



    Plus modeste peut-être je me souviens que nous avons changé la dernière "Traction" familiale par une peugeot 403 - comme celle de Columbo....- Sauf que celle de Columbo c'est une 403 Peugeot décapotable.... je me marre Je me souviens, la dernière année de mon séjour à Oran, en 57 avoir rôdé la 403 familiale en allant à la plage tout l'été avec des copains: Falcon, les Andalouses, Bous Sfer....! L'année suivante, j'étais étudiant à Lille mais mes parents étaient encore à Oran Ils ont décidé de venir en avion et mon père avait expédié la 403 par un cargo de la Cie LE BORGNE. Je suis allé récupérer la voiture à Marseille et les parents à Marignane... Au retour je suis revenu passer une quinzaine de jours à Oran avant la reprise des cours. La voiture a été déposé chez L Borgne à Marseille mais elle a mis su temps pour revenir à Oran: le bateau a été détourné pour aller évacuer un chargement de munitions à l'étang de Berre où il y avait un incendie. La voiture a été déchargée pour mettre les munitions en cale et les marins étaient si pressés de quitter la zone qu'ils ont reposé la voiture sur le pont afin de s'éloigner du quai le plus rapidement possible... Mar calée, la voiture est tombée dans le port durant la manoeuvre ! Evidemment tous les bagages étaient à l'intérieur....! Je ne vous dis pas ce que nous avons récupéré 10 jours après quand la voiture est revenue à Oran. Certaines valises s'étaient ouvertes et avaient perdu une partie de leur contenu. Tout sentait la marée... y compris une paire de chaussures de marche que j'avais acheté duran,t les vacances et que ne j'avais pas encore mises. Elles sont restées à sécher sur le balcon de la rue Lamartine pendant toute la fin de mon séjour et j'ai quand même pu les porter en métropole pendant l'hiver 58 avec chaque fois l'impression de sentir la mer...! ... et donc d'avoir un souvenir méditerranéen.

     

    Ce film visionnaire d’Elia Kazan est étonnant de vérité et de férocité sur le monde des média (télévision et publicité) des années 50. On fait rapidement le parallèle avec ce qu’on connaît aujourd’hui : les animateurs vedettes surpayés, les discours démagogues et mensongers, la recherche d’audience à tout prix, la collusion des publicitaires et des faiseurs de programmes télévisés. Elia Kazan dénonce avec virulence l’attrait de l’argent et du pouvoir au travers du parcours d’un chanteur de country populaire qui fait une ascension fulgurante au sein de la société grâce à son bagout mais qui, au fil du temps, devient de plus en plus réactionnaire. Malgré quelques petites longueurs, j’apprécie ce film provocateur et corrosif.

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

     

     

     AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

    AFFICHES PUBLICITAIRE RETRO

     

    « 1958: Elvis Presleynews »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :